A LA UNEAmateurCoupe de FranceFranceInterviewito

Coupe de France : Un an d’existence pour le Ars FC et une première épopée

0

Kamel Bellache est un président heureux en ce début Octobre. Le club qu’il a mis en place avec quelques collègues réalise une performance assez exceptionnelle en Coupe de France. « J’ai déjà connu cette compétition avec l’ancien club d’Ars, Gandrange et d’autres club par lesquels je suis passé. Mais, c’est la première fois que je vais vivre un cinquième tour », se réjouit-il.

« La Coupe de tous les possibles »

Le slogan est parfaitement trouvé analyse le président arsois. « On arrive sur le terrain avec la mentalité où l’on se dit que si l’on fait le match qu’il faut que nous avons le soupçon de chance, le résultat final peut être contraire aux pronostics d’avant-match ». Le Ars FC démontre ceci depuis son entrée en lice dans la compétition au mois de juin dernier, et une large victoire (8-3) face à Woippy qui évolue en D2. Pourtant Kamel Bellache n’est pas surpris de ces performances répétées par l’équipe. « Je sais que le groupe à disposition de l’entraîneur, Mickaël Docteur est assez talentueux ». Les joueurs avaient tout écrasé la saison dernière en D4, en terminant le Championnat invaincu avec 64 points sur 66 possibles, 147 buts marqués pour 12 buts encaissés. Avec ces chiffres, on comprend bien que leur véritable niveau se situe même au-delà de la D3 où ils évoluent en cette saison 2019-2020. Malgré un départ mitigé (2 victoires, 2 défaites), l’objectif est clair. « Nous voulons de nouveau jouer la montée cette saison », assure le président.

Pour en revenir à la Coupe de France, Kamel Bellache n’avait pas moins d’ambition au début de l’aventure. « On sait que l’on ne la gagnera pas, mais il  y a toujours l’espoir d’avoir un beau match à domicile, explique-t-il. Au mois de juin, l’ambition était de jouer un derby à domicile. Les tirages ne nous ont pas offerts cela, mais ils nous ont été favorables puisque nous sommes encore présents pour ce 5ème tour, et nous avons reçu l’APM Metz, équipe de Régional 1, avant de recevoir le CSO Amnéville (National 3), ce dimanche à 15:00 ». Cependant avant ces deux belles affiches au stade Maurice Fontaine, il fallait faire le boulot lors des 2ème et 3ème tour qui sont arrivés rapidement dans le début de saison. Ainsi, ils se sont défaits de Montauville (0-2) et Ecrouves (2-0), équipes évoluant respectivement en D2 et D1. Pour ces deux rencontres, les joueurs entrent sur le terrain avec la véritable envie de gagner et de ne pas subir le jeu. « On savait qu’ils s’agissaient de deux matchs à notre portée ».

L’heure de l’exploit et de la fête à Ars

Ce que l’on aime par-dessus tout dans cette belle compétition qu’est la Coupe de France, ce sont bien les surprises, les exploits réalisés par les « petits ». Les joueurs, les dirigeants et les supporters d’Ars ne vous diront pas le contraire après l’incroyable performance réalisée face à une formation évoluant six divisions plus haut. A l’inverse, l’APM Metz, le perdant de ce duel, est sorti le tête basse face à la cohésion, la solidarité et le dépassement de soi de chacun des joueurs arsois sur le terrain. Kamel Bellache nous résume le match de manière assez simple. « Ils se sont sacrifiés, ils ont passés 120 minutes à courir derrière les adversaires, sans vraiment pouvoir développer du football parce qu’il y avait une terrible intelligence de jeu en face ». Score de parité à l’issue des prolongations (1-1), place aux tirs au but. On retrouve alors un président qui croît fort en ses joueurs et son gardien qui a réalisé un énorme match. « Il a fait le match parfait, évalue-t-il. A ce moment-là, on se dit que la balance nous est un peu favorable, contrairement aux 30 minutes de prolongation ».

Affiche Ars FC - CSO Amnéville

Le score final est donc en faveur du « petit poucet » qui crée la sensation en sortant une équipe largement supérieure sur le papier. Mais, la vérité du terrain a parlé, et ce sont les joueurs arsois qui en ont le plus voulu. On retrouve alors la fête sur et autour du terrain, la fête dans les vestiaires mais également la fête qui se poursuit dans le village de 5 000 habitants. « On sent toute une ville derrière l’équipe, remarque Kamel Bellache. Après la qualification pour ce 5ème tour, tout le monde était heureux. Cela ressemblait à un lendemain de victoire en Coupe du Monde. Tout le monde se souriait, tout le monde était encore dans l’excitation et l’extase ». Trois jours après l’exploit est venu le moment du tirage au sort. Ainsi, l’adversaire désigné pour le Ars Football Club est le CSO Amnéville, « le deuxième meilleur club mosellan derrière le FC Metz », aux dires du président. « Wahou, Maxime Barthelmé a eu la main lourde » réagit-il au moment de découvrir le futur adversaire en Coupe de France. Mais, comme face à l’APM Metz, l’équipe ne va pas reculer devant l’obstacle et va tout faire, tout donner afin de rendre cette aventure encore plus belle, et continuer de rêver ! « Ça va être une grosse et belle fête à domicile, et surtout un paquet de souvenirs pour les joueurs ». La brocante aura lieu le même dimanche dans le village, et l’objectif est de passé les 500 spectateurs au stade Maurice Fontaine. Kamel Bellache ne manque pas de saluer le Maire d’Ars et les équipes techniques qui font tout pour organiser cet évènement du mieux possible et de contribuer à la belle histoire.

Le pronostic de Kamel Bellache

Au moment de lui demander son pronostic du match, le président arsois se veut réaliste même si l’on sent bien l’envie au fond de lui de donner son équipe gagnante. De plus, des histoires internes ont eu lieu du côté amnévillois ces dernières semaines, qui ont notamment conduit à un changement d’entraîneur pour le groupe National 3. Mais, pas de quoi affecter les joueurs sur le terrain, selon Kamel Bellache. « Lorsque l’on voit les résultats de leurs différentes équipes en National 3, Régional 2 et U19, ils ne doivent pas se faire trop de problème à l’aube de leur déplacement sur notre terrain. Leur nouvel entraîneur est Pascal Janin qui possède une énorme expérience et qui doit déjà énormément apporter à ses joueurs ».

En tant que président, une victoire aux tirs au but des miens me conviendrait. En tant que fan de foot, on va dire 3-2 pour Amnéville.

Crédit images : Ars Football Club – Facebook

Découvrez le classement des buteurs de la Coupe de France (2019-2020)

You may also like

More in A LA UNE