0

1983-1993 : Les belles années du Sporting Club de Toulon et du Var

Quasiment 40 ans après la création du club en 1944, le SC Toulon remonte en Première Division lors de la saison 1982-1983. Auparavant, le club varois a connu deux brefs passages en D1 avec une 19ème place en 1958-1959, et une 18ème place en 1963-1964. Cette fois-ci, le projet tient la route avec dix saisons passées dans l’élite. Des joueurs tels Rolland Courbis, Laurent Paganelli, Bernard Casoni ou encore David Ginola figurent dans l’effectif. Lors de la première saison en 1983-1984, le promu toulonnais fait sensation en Coupe de France : Béziers, Toulouse, Guingamp et enfin Lens passent dans les mailles du filet. C’est finalement l’AS Monaco qui met fin à l’épopée, en demi-finale avec un score de 8-4 au cumulé.

Pour sa deuxième saison consécutive en première division, c’est en championnat que Toulon crée la surprise. Le club termine 6ème avec 44 points (les victoires rapportaient 2 points), juste derrière Metz, qui prend la 5ème place, qualificative pour le premier tour de la Coupe UEFA. L’attaquant argentin du Sporting, Delio Onnis y inscrit 17 buts et termine 4ème meilleur buteur du championnat. Les Azur et Or n’ont donc jamais pu accéder à la Coupe d’Europe même s’ils l’ont approché. En 1987-1988, ils ne sont pas passés loin non plus mais la 5ème place et les 41 points obtenus n’ont pas suffi pour décrocher le précieux sésame. Toulon ne retrouvera pas cette dynamique et descendra 5 années plus tard avec une 19ème place à l’arrivée sous les ordres de Robert Dewilder. Les dernières saisons ont été compliquées notamment à cause de « l’affaire de la boîte noire » qui a fait couler beaucoup d’encre dans le club. Suite à des problèmes financiers dus en partie à cette affaire, les Azuréens repartent finalement de National pour la saison 1993-1994.

1993-2010 : Des années en dents de scie pour le Sporting

Après ces problèmes financiers, tout change ou presque du côté de Toulon ! Un nouveau président en la personne de Joseph Favaloro accompagné d’un nouveau coach Jean-Louis Béringuier arrivent au club. On n’aperçoit pas de changement notable avec une 7ème place en 3ème division. Il y aura seulement 2 saisons de répit en D2 de 1997 à 1999 avant que Toulon redescende en D3, puis en DH suite à des pénalités pour la saison 2000-2001. Cette descente aux enfers va permettre au SC Toulon de rebondir du bon côté. En effet, deux montées consécutives en trois saisons permettent au club de retrouver la CFA en 2003-2004. Un début compliqué avant de terminer tambour battant avec 14 points d’avance sur son dauphin pour accéder à cette 4ème division. Tout va mieux pour « La Rascasse » qui, deux saisons plus tard, retrouve même le National, grâce à une dernière victoire à domicile face à Saint-Priest.

Finalement, ça ne sera que de courte durée. En effet, le Sporting joue deux saisons dans cette troisième division en 2005-2006 et 2006-2007. La 17ème place obtenue en championnat n’aura pas suffi à se maintenir. La suite n’est guère réjouissante puisque les Provençaux s’enlisent dans ce championnat de CFA. Jusqu’à ce que la goutte d’eau déborde du vase en 2009-2010. Après une première moitié de compétition excellente, la deuxième partie est plus que moyenne avec seulement 4 victoires en 16 matchs. Une situation très compliquée comme nous l’explique Anthony Esparza, ancien joueur du SC Toulon : « On était premiers à la trêve, ils ont voulu dégraisser les salaires et ont viré 2-3 joueurs. Je pense qu’on n’est pas montés par rapport à ça. On n’a pas été payés pendant 2-3 mois, ça a tout de même eu un impact car on ne ruait pas sur l’or. »

Cependant, il garde de très bons souvenirs concernant son passage dans le Var : « Ce fut une très belle expérience, avec une vraie ferveur autour de ce club. Quand tu es joueur, que tu as la chance de jouer devant du monde comme ça et devant des gens qui sont vraiment à fond derrière nous, c’est vraiment magnifique. J’y ai passé 2 saisons, malheureusement on n’a pas réussi à monter, mais j’y ai gardé de très bons souvenirs et des amis. »

2011-2019 : Une reconstruction qui a pris son temps

Avec un déficit d’environ 1,2 million d’euros, le Sporting Toulon Var, nom de l’époque, se voit interdire de toutes compétitions nationales par la DNCG, le 30 mai 2011. Alors en CFA, Toulon doit repartir de DH pour la saison 2011-2012. Il aura fallu du temps pour que le club se reconstruise. Les Toulonnais passent trois saisons en DH, l’équivalent de la R1 aujourd’hui. La délivrance viendra le 26 mai 2014, lors de la dernière journée, avec une victoire 3-1, synonyme de montée en CFA 2. Dès la première saison, le promu fait bonne figure dans cette cinquième division et manque de peu la montée, à 3 petits points. Une année compliquée pour le club qui perd Valéry Mezague, décédé suite à un arrêt cardiaque. C’est finalement un an après que les Jaune et Bleu retrouvent la CFA. Leader incontestable avec 10 points d’avance sur son dauphin, le Sporting Toulon Var fusionne avec le SC Toulon le Las pour ne faire qu’un. Toulon le Las étant déjà en CFA, Annecy alors 2ème montera aussi avec le SC Toulon.

2016-2017, c’est la saison du retour du SC Toulon en 4ème division, cinq ans après sa liquidation judiciaire et sa descente en DH. Des retrouvailles positives avec ce championnat puisque les Varois terminent au pied du podium. La deuxième saison est cruelle. Toulon termine deuxième avec le même nombre de points que Marignane, un meilleur goal-average, mais les Marignanais étaient venus s’imposer au Stade Bon Rencontre de Toulon (1-0), ce qui a fait la différence dans ce sprint final. Cette troisième année fut la bonne. Une dernière victoire face au MDA Chasselay sur le score de 3-0 a permis aux Provençaux de monter en National, 12 ans après leur dernière apparition dans cette division. « Depuis que je suis parti, je continuais à suivre le Sporting. J’étais très content que le club puisse monter en National, notamment pour ses supporters. Que ça soit en DH, en CFA 2, en CFA, ils ont toujours été là, et ça c’est magnifique. Des clubs comme ça, il les faut en Ligue 1, c’est un club où il y aura toujours du monde, avec une vraie ferveur ! », nous raconte Anthony Esparza.

C’est ce jeudi 26 juin que Toulon débutait sa préparation pour le Championnat de National qui démarre le 2 août prochain. Six matchs amicaux sont prévus durant l’inter-saison ainsi qu’un stage au Chambon-sur-Lignon. Actuellement, 7 recrues ont été officialisées par le club pour préparer au mieux cette nouvelle saison, dont Raphaël Pioton, que nous avions interviewés en 2017. Le Stade de Bon Rencontre qui peut accueillir plus de 7000 spectateurs devrait faire bonne figure avec ses supporters, heureux de retrouver un niveau satisfaisant.

Lire plus :

Coupe de France : le Rêve de Coupe par Raphaël Pioton (Stade Ygossais)

You may also like

More in A LA UNE