A LA UNEInterviewitoTunisie

Issam Ben Khemis, à la relance au Stade Tunisien

0
Du Stade Olympique de Paris au centre de formation du FC Lorient

Le joueur a commencé le football à l’âge de 8 ans au Stade Olympique de Paris, puis rejoint l’US Ivry à 14 ans. « De la catégorie U15 DH à la CFA le parcours fut rapide. J’ai été surclassé et connu mon premier match de CFA à 16 ans contre la réserve du Paris Saint-Germain », nous explique-t-il. À l’image de la vie, tout peut aller très vite dans le football. Ainsi, Issam Ben Khemis après ses débuts au quatrième échelon national du football français, il est repéré par le FC Lorient, qu’il rejoint en janvier 2014. Alors que le joueur dit qu’il « n’avait aucun objectif, à part taper dans la ballon », il se retrouve dans un centre de formation d’un club professionnel, alors en Ligue 1. « Fini le tapage de ballon. Et place au professionnalisme et au sérieux et la rigueur du monde du football », dixit le joueur qui a fêté ses 23 ans le 10 janvier dernier.

Crédit image : Le Télégramme

À Lorient, Issam connaît de belles années et remporte trois trophées. Le premier est celui de Champion de CFA2 lors de sa première saison avec les Merlus. « Premier titre et première bonne saveur en CFA2. J’ai joué la deuxième partie de saison et j’ai contribué à la montée, se souvient-il. L’année d’après, nous remportons le tournoi des centres et nous sommes champion de CFA. En deux années, nous avons donc eu trois titres avec le coach Franck Haise qui est aujourd’hui en CFA2 avec la réserve du Racing Club de Lens », se réjouit encore aujourd’hui le joueur.

L’intégration au groupe professionnel

Après deux saisons pleines, les portes du groupe professionnel s’ouvrent à Issam Ben Khemis. « Je m’entrainais qu’elle que fois avec le groupe pro ». Il avait ainsi la chance de côtoyer un groupe qui évoluait dans l’élite du football français. « À cette époque il y avait encore Vincent Aboubacar, aujourd’hui à Porto, Raphaël Guerreiro, actuel joueur de Dortmund, et j’en passe encore et encore », nous raconte le joueur de 23 ans. À ce moment, le Issam a une envie, une ambition qui s’élève. « Je voulais passer le cap, et les fréquenter de plus en plus afin de m’améliorer ».

Ben Khemis Issam (FC Lorient)

En mai 2016, après avoir démontré ses qualités footballistique et un bon état d’esprit, Issam Ben Khemis se voit offrir son premier contrat professionnel par le FC Lorient. « À ce moment-là, c’est une fierté pour moi ! Une récompense du travail accompli, mais aussi une confiance des dirigeants », reconnaît-il. Avec cette nouvelle étape franchie, le joueur garde des ambitions élevées et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Mon état d’esprit est de tout casser, gagner ma place et pourquoi pas gagner un titre à ce niveau-là », nous affirme-t-il. Issam connaît sa première apparition avec le groupe pro, en Ligue 1, lors de la 38ème journée de la saison 2015-2016, à 20 ans. « Le petit jeune qui fait sont entrée dans la cour des grands. J’étais rempli d’excitation et de désir de tout manger. Aucune pression, je voyais que du positif, j’étais jeune et insouciant. Que du bonheur ! », raconte-t-il.

Crédit image : Bruno Perrel

Une nouvelle saison dans une nouvelle peau débute ensuite pour le franco-tunisien. Avec un statut de joueur professionnel, il va connaître deux nouvelles apparitions en Ligue 1 lors des 7ème et 8ème, ainsi qu’une titularisation en Coupe de la Ligue. Mais, après cela, plus rien. « Je voulais avoir plus de temps de jeu et montrer encore ce que je pouvais faire. Seulement, cela ne s’est pas passé comme prévu », exprime-t-il. La déception est présente chez Issam Ben Khemis, qui estime avoir fait des choses intéressantes lorsque sa chance lui a été donnée. « Chacune de mes apparitions était meilleure que la précédente, mais le football en a décidé autrement. Peut-être un changement chez moi, dans mon football, ou autre, qui ont fait que cela s’est arrêté là pour moi à Lorient ».

Un nouveau départ hors de l’hexagone

Après la fin de l’aventure chez les Merlus, Issam Ben Khemis rentre à Paris pour « profiter de la famille », et se « préparer pour la suite ». C’est alors que certaines propositions lui parviennent. Parmi celles-ci, Doncaster, équipe de troisième division anglaise, se montre intéressée par le milieu de terrain. « J’y vais sans réfléchir », nous assure-t-il. Issam passe ainsi une saison et demie dans le pays du football qu’est l’Angleterre. « Une très belle expérience je parle couramment anglais, j’ai joué quelque match et apprit énormément, affirme le joueur. C’est un pays où le football est presque une religion pour eux. Je me sentais à ma place mais toujours pas assez de temps de jeu », regrette le jeune joueur.

Crédit image : Doncaster Rovers

C’est pourquoi Issam Ben Khemis a fait le choix lors du dernier mercato hivernal de changer d’air et de redonner un élan à sa carrière. « Au mois de janvier 2019, je signe au Stade Tunisien, pour projet complément différent. Je reviens à la source, à la maison, explique-t-il. Après avoir connu Karim, Collaborateur du groupe H3 Conseils Foot Pro, et parlé avec le président, Monsieur Ben Aissa, nous décidons avec mon agent de se lancer sur ce projet ». En rejoignant ce nouveau club, l’international tunisien est rempli d’ambitions. « Même avec les grandes équipes qui évoluent dans ce championnat, rien ne nous empêche de rêver, de travailler, et pourquoi pas de décrocher une place dans les quatre premiers, signification de qualification pour la CAF ou la Champion League », expose-t-il dans un premier temps pour évoquer le collectif. Sur le plan personnel, c’est simple, Issam Khemis veut « s’épanouir, être heureux, et le reste viendra au moment voulu ».

Crédit image : Tunisie Foot

International tunisien depuis 2016, le joueur de 23 ans peut prétendre à une participation à la prochaine CAN qui se déroulera en Égypte. « Porter le maillot l’équipe nationale, c’est un sentiment différent. La fierté de porter les couleurs de mon pays, rendre heureux mes proches ! Cela vaut mieux qu’un match en pro. Pour ce qui est de la CAN, je n’y pense pas pour le moment. Le temps nous le dira, mais avant tout mon club ».

« Ne jamais abandonner, et toujours croire en ses rêves. »

Stadito remercie Issam Ben Khemis d’avoir répondu à nos questions. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite.

Lire plus…

You may also like

More in A LA UNE