A LA UNEAmateurCoupe de FranceFranceFUInterviewito

Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Oumar Mbodj (Entente Crest-Aouste)

0

Le parcours de l’équipe

  • 1er tour : FC Muzolais (D3) 0-2 Entente Crest-Aouste
  • 2ème tour : EXEMPT
  • 3ème tour : CS Famarans (D4) 0-1 Entente Crest-Aouste
  • 4ème tour : AS Montchat Lyon (R3) 1-1 (t.a.b. : 4-5) Entente Crest-Aouste
  • 5ème tour : Entente Crest-Aouste 2-1 (a.p.) FC Valdaine (R2)
  • 6ème tour : AS Vézeronce (D3) 0-2 Entente Crest-Aouste
  • 7ème tour : Entente Crest-Aouste 2-0 US Montélimar (R1)
  • 8ème tour : Entente Crest-Aouste – Le Puy Foot 43 Auvergne (N2) →  le 16/12/2018 à 14:30

Présentation du joueur : Oumar Mbodj

« J’ai 24 ans, je suis actuellement en deuxième année de mon diplôme d’état d’éducateur spécialisé. J’ai commencé le foot à mes 4 ans et je n’ai jamais arrêté depuis. J’ai débuté dans le club de mon village le LVL – La Voulte Livron. Le club s’est ensuite fusionné pour devenir le FC Rhône Vallées, club qui évolue maintenant en Régional 1. J’y ai fait toutes mes classes en ayant la chance de jouer mon premier match avec l’équipe fanion sous les ordres de Sylvain Sansone à 18 ans. Je n’ai pas réussi à gagner ma place et j’avais besoin d’un nouveau challenge. Je suis maintenant entré dans ma quatrième saison à l’Entente Crest-Aouste, où j’ai été employé du club pendant deux ans. Je suis actuellement responsable de la catégorie U11 pour la deuxième année. Allier la vie d’étudiant, éducateur et joueur de foot est très épuisant, mais c’est avec plaisir que je coordonne le tout ! J’ai la chance de pouvoir faire ce que j’aime, et c’est aussi grâce à toutes les personnes que je côtoie tous les jours ! »

Oumar Mbodj à la découverte du 8ème tour

des moments forts

« Je n’ai pas eu la chance de jouer beaucoup de matchs de Coupe de France. Nous étions allés au 4ème tour il y a deux ans. Pour moi, depuis tout petit, le rêve c’était de prendre les maillots ! A l’époque où je jouais chez les jeunes à Rhône Vallées, l’équipe fanion coachée par Patrick Bergous est allé jusqu’en 1/16 de finale face à Monaco, après avoir battu Montpellier. J’étais ramasseur de balle à cette époque, c’était génial. Et, maintenant c’est mon tour … avec Patrick Bergous comme coach. Comme quoi, le destin est bien fait ! En tant que joueur amateur, c’est un sentiment très particulier de jouer de si belles rencontres. Ce sont des moments forts à partager avec les potes, la famille, les amis, les bénévoles du club, mes joueurs et leurs parents. Je ressens énormément de joie et de fierté avant de jouer ce match !  »

Crédit image : Entente Crest-Aouste

L’exploit face à l’US Montélimar (R1) au 7ème tour

une belle fête

« C’était le feu ! Il y avait de tout dans ce match : un adversaire de qualité, du jeu, des duels, un scénario, du public et des buts dont un extraordinaire. Après coup, j’ai compris la chance que j’ai eu de jouer la rencontre par rapport à ceux du groupe qui n’ont pas été choisis. Nous étions prêts. Notre adversaire ne nous attendait peut-être pas à ce niveau. On a su être lucide de notre arrivée au stade jusqu’au coup de sifflet final et c’est ce qui a fait la différence je pense. Cela a été une belle fête pour les amoureux du foot et pour tout le club de l’Entente Crest-Aouste. »

Prochain défi, Le Puy Foot 43 Auvergne (N2)

un sentiment mitigé lors du tirage

« J’avoue que j’ai eu un sentiment mitigé lors du tirage. D’un côté, j’étais un peu déçu de ne pas jouer une équipe professionnelle. Nous ne sommes pas favoris, et sortir de la compétition sans avoir eu la chance de jouer une équipe de Ligue 2 ou Ligue 1 serait frustrant. D’un autre côté, je me dis que l’on a encore des chances d’y croire et que ce sera une très belle rencontre. Évidemment je me suis renseigné sur cette équipe qui est leader de sa poule de National 2. C’est une très bonne équipe qui produit un beau football et qui a de grosses individualités. Après, nous n’en savons pas plus sur cette équipe, et je pense que nous n’avons pas besoin d’en savoir plus. »

Crédit image : Entente Crest-Aouste

 

Une équipe, un groupe prêt pour l’évènement

besoin de cette insouciance

« Je vais me faire chambrer mais ce n’est pas grave. La première force que nous avons, c’est le coach qui a déjà vécu ces moments et qui a l’expérience « des grands rendez-vous ». Après, notre force c’est notre groupe ! On se connaissait déjà plus ou moins tous pour avoir joué ensemble à Rhône Vallées chez les jeunes. Les liens sont déjà là et c’est avec plaisir que l’on se retrouve la semaine. Il y a une excellente ambiance dans le vestiaire. Notre groupe est très jeune et il y a besoin de cette insouciance dans ces matchs là pour laisser passer la pression. Footballistiquement, il y a de très bons joueurs dans l’équipe. Nulle doute que certains ont les qualités pour jouer plus haut ! Si tout le monde est à son niveau et prêt à « aller à la guerre », comme dit le coach, alors nous aurons des chances de passer.  »

Une excitation autour de l’équipe

en profiter et le vivre pleinement

« Je trouve que cela nous a desservi lors de nos défaites en Championnat, notamment la dernière. Les gens s’en moquent un petit peu car pour eux le plus important c’est le match de Coupe qui arrive. Comme je l’ai dit, nous sommes très jeunes et nulle doute que ça ait eu un effet psychologique sur le groupe. Après, c’est quand même plaisant de voir cette « ferveur ». Elle vient de tout un club, toute une ville, mais aussi des amis et clubs voisins ! Même à l’entrainement, mes petits U11 ne me parlent que de la Coupe de France. Les autres jeunes du clubs nous encouragent également. On a vu un collège de la ville de Crest qui nous a fait une banderole de soutien ! J’ai des amis qui m’appellent pour prendre des infos, ma famille est à 100% derrière nous ! C’est simple, il n’y a pas une personne que je côtoie au quotidien qui ne me pose pas la question. Je prends un peu de recul sur ça, en me disant que ce n’est qu’un moment éphémère. Un peu seulement car il faut quand même en profiter et le vivre pleinement ! »

Crédit image : Entente Crest-Aouste

 

Un huitième tour reporté

c’est frustrant

« C’était un peu prémédité. Pour le bien de tous, la rencontre ne s’est pas jouée, on respecte ça. Bien sûr, nous nous étions préparés dans la tête donc c’est frustrant. On ne change pas nos habitudes de préparation. On a préparé la semaine comme avant chaque match avec sérieux et bonne humeur. Nous avons enchainé beaucoup de matchs depuis août. Le fait d’avoir un week-end sans match fait du bien. »

Deuxième en Championnat

capable de mieux

« Nous avons presque fini la première partie de saison et je suis mitigé. Nous avons très bien commencé le Championnat et puis on a connu deux défaites consécutives à l’extérieur. Et puis là, on rechute à domicile. La poule est très homogène, et heureusement nous ne sommes pas distancés du haut. Mais j’espère que nous ne le regretterons pas. Je nous pense capable de mieux, mais nous avons était suffisants dans certains matchs. Le Championnat est clairement l’objectif. Ce qui change de la Coupe, ce sont les émotions que procurent un match à élimination directe. La montée est très rapide et très gratifiante mais il va falloir gérer la descente, quand ce sera fini. C’est difficile à concilier, mais c’est pour vivre ces moments que l’on joue au ballon. »

Crédit image : Entente Crest-Aouste

 

Toujours voir plus grand

#RoadToStadedeFrance

« On a un groupe Facebook avec mes coéquipiers, et on s’est mis un hashtag #RoadToStadedeFrance depuis le mois d’Août lors du 1er tour. C’est marrant quand on se le répète après les qualifications. »

Un petit pronostic ?

« Une victoire 3-2 pour nous et à nous le 1/32 de finale contre l’AS Nancy Lorraine ! »

Stadito remercie Oumar Mbodj pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite un bon match pour ce huitième tour de Coupe de France.

Lire plus…

You may also like

More in A LA UNE