Andrew Jung (US Concarneau) : « Franchir un nouveau pallier » - Stadito

Andrew Jung (US Concarneau) : « Franchir un nouveau pallier »

Lors de notre précédent entretien en 2016, Andrew Jung, alors attaquant de Reims, avait comme objectif d’intégrer le groupe professionnel champenois. Aujourd’hui, il a décidé de passer un cap en acceptant un prêt à l’US Concarneau (National 1). Pour Stadito, le joueur de 20 ans revient sur ses deux années depuis l’interview et sur sa saison qui l’attend avec le club breton. Ses débuts sont attendus dès ce soir avec un déplacement à Bourg-en-Bresse, relégué de Ligue 2.

Depuis la dernière interview

Deux ans se sont donc écoulés depuis la dernière interview. Le Stade de Reims venait tout juste d’être relégué en Ligue 2. La saison suivante, Andrew Jung et ses coéquipiers font remonter la réserve du club en National 2. L’an passé, c’est l’équipe professionnelle champenoise qui remonte dans l’élite. Deux moments vécus différemment mais avec une grande satisfaction pour le jeune attaquant rémois. « Il y a 2 ans, j’ai vécu la montée de National 3 en National 2 en tant qu’acteur. Cette année, j’ai vécu la montée de Ligue 2 en Ligue 1 en tant que supporter. J’étais très heureux, c’était top pour notre club, les joueurs, et la ville de Reims ». Ces deux dernières saisons lui ont permis de passer un cap avec une bonne progression à l’arrivée. Son évolution a été récompensée par la signature de son premier contrat pro ainsi qu’un prêt à l’échelon supérieur. « Depuis ces deux ans, je trouve que j’ai bien progressé globalement. J’ai gagné en efficacité, en constance et surtout en maturité ».

Crédit Photo : Vincent Lapauw

La dernière saison fût assez compliquée pour les promus, qui ont terminés 12èmes du groupe C en National 2. Le bilan en 30 journées a été de 7 victoires, 11 nuls et 12 défaites, soit 32 points. « Le bilan est mitigé. C’est comme si nous avions eu deux saisons en une seule. C’est-à-dire qu’on a eu une première partie de saison difficile et une seconde partie plutôt bonne où nous avons beaucoup progressé collectivement ». En effet la réserve du Stade de Reims a pris 19 points sur cette deuxième partie d’exercice. A titre personnel, Andrew Jung a inscrit 12 buts en 18 titularisations et 6 entrées en jeu, cependant il n’est pas satisfait à 100% de sa saison. « En tant que compétiteur, je ne suis jamais satisfait, j’en veux toujours plus mais cela reste une saison plus que correcte dans l’ensemble ».

En progression à Reims

A 20 ans, le jeune rémois est un perfectionniste. Il travaille toujours pour atteindre ses objectifs. Avec ses 3 entrées en jeu en Ligue 2 lors de la saison 2016-2017 (33 minutes contre Nîmes, 18 minutes contre Orléans, 22 minutes contre Troyes), il a pu voir un aperçu du niveau exigé pour intégrer l’antichambre de l’élite. Même s’il aurait voulu jouer un peu plus à ce niveau, il est tout de même satisfait d’avoir intégré cet échelon et semble prêt à le retrouver. « J’en retiens du positif, cela fait partie de l’apprentissage. La Ligue 2 est un championnat très physique et les matchs se jouent sur des détails. Je n’ai pas vécu cela comme une déception (de ne pas jouer plus en Ligue 2), mais plutôt comme une motivation qui m’a donné encore plus la force d’atteindre mes objectifs ».

>>> L’interview d’Andrew Jung réalisée en 2016

En 5 ans passés à Reims, l’attaquant aura bien évolué et fait donc logiquement l’éloge des formateurs et du centre de formation rémois. Il a passé de très bons moments et ne compte pas en rester-là. « Je retiens que j’ai reçu une très bonne formation de la part de tous mes éducateurs. Le club m’a fait et me fera grandir humainement et sportivement car mon histoire avec Reims n’est pas finie, ce n’est que le début ». Sa plus grande satisfaction est d’avoir pu signer son premier contrat professionnel avec son club formateur, un moment très important dans la carrière d’un jeune joueur. « Un seul fait marquant (sur ces 5 ans) serait la signature de mon premier contrat professionnel, il y a quelques semaines. C’est un de mes rêves d’enfant qui se réalise ».

Credit Photo : Instagram d’Andrew Jung (@andrewcadabra)

Son prêt à l’US Concarneau

Lors du mercato estival, le jeune attaquant de 20 ans a décidé de rejoindre l’US Concarneau, pensionnaire de National 1 pour un prêt d’un an. L’an dernier, le club breton s’est maintenu lors de la dernière journée avec un match nul à Laval 1-1. Au total, le club breton a récolté 40 points en 32 journées pour 9 victoires, 13 matchs nuls et 10 défaites. Cependant, cela n’a pas influé sur le choix du joueur et il est très satisfait de rejoindre le club du Finistère. « Le club de l’US Concarneau me correspond, il est familial et l’environnement y est propice au travail. C’est tout ce que j’aime ».
S’il avait effectué quelques matchs en Ligue 2, Andrew Jung va découvrir le National 1 cette saison. Même s’il pensait atteindre ce niveau plus tôt, il ne s’est pas arrêté de travailler et atteint cette division espérée à 20 ans. « Honnêtement, je pensais y arriver plus tôt. Je ne me suis pas impatienté, j’ai travaillé encore plus pour y arriver. J’ai décidé de faire ce choix afin de franchir un nouveau pallier dans ce bon et difficile championnat qu’est le National 1 ».

Avec un déplacement chez le relégué Bourg-en-Bresse ce vendredi, la réception de l’USL Dunkerque à Quimper et un voyage chez le promu Drancy, le programme des 3 premières journées de Concarneau sera rythmé. La préparation du club a été plutôt bonne avec une victoire face aux Herbiers (2-0), trois matchs nuls (0-0 face à Caen, 3-3 face à Vannes, et 1-1 face à Avranches) et une défaite face à Brest (0-1). La saison promet d’être très enrichissante pour la recrue concarnoise qui ne connaissait pas encore les objectifs fixés par le club, à l’heure où nous lui avons posé ces questions. « Les objectifs ne sont pas encore définis avec le groupe. On aura le temps d’en parler à la reprise. Mes objectifs individuels sont tout simplement d’être bon et d’enchaîner les matchs et les buts ».

Stadito remercie Andrew Jung d’avoir répondu à nos questions. Nous lui souhaitons une bonne saison avec l’US Concarneau en National 1.

Lire plus :

Dylan Fontani (Niort) : « Ce contrat, une satisfaction après le monde amateur »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *