ACTUALITÉCoupe du Monde 2018Quotidienne

Mondialito – Quotidienne : L’actu du 22 juin 2018

0

L’IMAGE DU JOUR :

L’objectif d’un photographe ? Avoir la meilleure place possible pour avoir le meilleur cliché possible, qui plus est en période de Coupe du Monde. Ainsi, avant chaque match que compose cette compétition, ceux-ci doivent patienter pendant un certain temps avant de pouvoir accéder aux abords du terrain. Alors, prendre des photographes en photo rend une image assez insolite.

(Crédit : Agence France-Presse – Twitter)

LE BUT DU JOUR :

Granit Xhaka, masterclass. Sur une contre-attaque, Shaqiri enroule une frappe contrée par Tosic mais qui revient dans les pieds du milieu d’Arsenal. Ce-dernier envoie une bombe du pied gauche à 20 mètres du but. Le portier serbe Stojkovic ne peut rien faire et est totalement battu. Avec ce magnifique but, c’est toute l’équipe qui reprend confiance pour aller chercher une victoire à l’arrachée sur un but de Shaqiri dans le temps additionnel. La Suisse revient grâce à ses milieux de terrain, mais quel coup de génie de celui qui était tant critiqué pour ses prestations chez les Gunners cette saison. Taille Patron.

LA VIDEO DU JOUR / LE TWEET DU JOUR :

Dans la douleur. Le Brésil s’est certes imposé face à son adversaire du jour, le Costa Rica, sur le score de 2 à 0, mais que ce fut dur pour les coéquipiers de Neymar. Pendant 90 minutes, la Seleção est tombé face à un mur. La défense à cinq de ce que l’on surnomme Los Ticos, d’une part. D’autre part, le monstre Keylor Navas, qui a assuré son statut de leader de la sélection costaricienne. C’est finalement dans le temps additionnel que les hommes de Tite en sont venus à prendre l’avantage, qui s’est avéré définitif. Coutinho puis Neymar ont montré la voie à une équipe, à un pays, à tout un peuple. Alors, au coup de sifflet final, l’attaquant du PSG est tombé sur la pelouse, en pleurant.

Rien de grave toutefois, simplement l’émotion du match. Voire du passé. En effet, Neymar a déclaré sur Twitter :  « Tout le monde sait par où je suis passé pour arriver jusque-là. C’étaient des larmes de joie, de dépassement, de force. Dans ma vie les choses n’ont jamais été faciles, elles le sont encore moins maintenant. Le rêve continue. Le rêve, non, l’objectif ! Bravo pour le match, les gars, vous êtes super. » 

L’EPISODE PRECEDENT :

https://stadito.fr/2018/06/20/mondialito-quotidienne-lactu-du-20-juin-2018/

You may also like

More in ACTUALITÉ