Coupe de France : Un traitement médiatique déplorable

Souvent, les amateurs de foot se plaignent des « marronniers » footballistiques dans les grands médias. Tous les quatre ans on traite de la même manière la Coupe du Monde. Même angle pour le mercato ou la Ligue des Champions chaque année (le débat « Est-ce l’année du PSG? » réapparaîtra en septembre, vous verrez). La Coupe de France ne déroge pas à la règle, car dans un milieu pourri par l’argent, la corruption et le dopage, des irréductibles résistent chaque année. Ces irréductibles sont les amateurs participant à la compétition, redorant le blason de ce sport autrefois populaire. Si cet angle est ridicule, il est bien souvent tenu par les médias dits « mainstream » qui adorent l’allégorie du « David contre Goliath ».

Seulement cette année, la demi-finale donne lieu à un match de David contre… David. En effet, les deux clubs de National 1 de Chambly et des Herbiers s’affrontent ce soir pour une place en finale, face à Caen ou Paris. Il faut alors trouver une autre couverture, comme si l’histoire n’était pas assez belle par elle-même. Et si l’on se plaint de ce traitement quasi-automatique de la Coupe de France par les médias nationaux – et apprécions ceux qui s’y intéressent avec un angle différent – ce matin nous sommes tombés des nues.

Le site web Closer a décidé d’adopter un angle particulier dira-t-on. Et pour cause, le magazine people a décidé de ratisser les comptes Facebook et Instagram de l’entourage des joueurs, pour « écrire » un article nommé « Passion WAGS. Les Herbiers-Chambly : découvrez les femmes des joueurs des deux équipes en photos ».

Sans rentrer dans la moralisation de base qui juge la presse people (comme certains jugent la presse sportive), chez Stadito nous trouvons indécent ce traitement médiatique en particulier. Si les réseaux sociaux sont publics, ce n’est pas une raison pour afficher ces compagnes de joueurs amateurs en laissant leur nom de compte social ainsi que des commentaires laissés par leur entourage (parfois très personnels). Le sujet de l’article est une chose, la manière de le faire en est une autre.

Nous souhaitons par ailleurs bonne chance aux deux équipes ce soir, dont on découvrira peut-être la taille de chaussettes, la couleur favorite ou leur assaisonnement de salade préférée, s’ils sont qualifiés en finale.

 

Lire plus :

Benjamin Lecomte (MHSC) : « Découvrir l’Europe la saison prochaine »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *