A LA UNEACTUALITÉAS Saint-EtienneFC NantesFranceLigue 1

Ligue 1 : Nantes – Saint-Etienne, l’Europe en vue

0

Ce dimanche après-midi (17h), deux des plus beaux palmarès de Ligue 1 s’affronteront à la Beaujoire : le FC Nantes de Claudio Ranieri recevra l’AS Saint-Etienne de Jean-Louis Gasset. Une affiche qui pourrait s’avérer cruciale dans la course à l’Europe, mais déjà marquée par l’absence des supporters stéphanois.

Après deux semaines de trêve internationale, la Ligue 1 reprend ses droits ce week-end pour nous offrir un match déterminant, dans la lutte pour un ticket en Europa League la saison prochaine. D’un côté, le FC Nantes, 5e depuis de longues journées au classement, et qui semble décrocher : les Canaris ont abandonné cette 5e place à Rennes et doivent impérativement se relancer.

Crédit : Twitter officiel du FC Nantes

De l’autre, les Verts, qui auront à cœur de perpétuer leur bonne forme pour continuer à espérer une folle remontée. 16e sur la phase aller, ils ont enchaîné de bons résultats ensuite (autant de points pris sur les onze derniers matchs que sur les 19 précédents), pour se recaler dans la roue de Nantes, Nice, Rennes ou Bordeaux, tous candidats à la C3.

A Nantes, la période actuelle est une période charnière, tant les hommes de Claudio Ranieri semblent perdre leur football. Si bons défensivement dans la première partie de la saison, ils ne savent plus tenir un résultat : depuis la trêve, ils n’ont réalisé que deux clean sheets, contre Troyes (0-1, le 10 mars) et Guingamp (0-3, le 29 janvier). C’est encore pire au niveau comptable, puisque les Canaris n’ont emporté la victoire que lors de ces deux matchs. Ils sont, sur la phase retour, 11e de Ligue 1 avec 11 points, loin derrière Bordeaux (17 points) ou Rennes (20 points), deux de leurs concurrents directs loin aussi de… Saint-Etienne, qui émarge à 19 points.

Crédit photo : Arnaud Duret – FC Nantes

Il y a deux semaines à Metz (1-1), Claudio Ranieri a souligné le déchet technique de son équipe, coupable de « beaucoup d’erreurs dans les passes, donnant des contre-attaques ». Le départ déjà quasiment acté du technicien italien, annoncé à la Squadra Azzurra et à Lyon notamment, ainsi que les départs de Dubois (avant celui de Rongier ?) ne facilitant pas les choses, Nantes devra se faire violence pour tenir un score face aux Verts.

C’est d’autant plus vrai que les Verts tiennent une forme resplendissante : invaincus depuis 8 rencontres en Ligue 1, les hommes de Jean-Louis Gasset, dépêché en novembre après l’intérim de Julien Sablé, sont repassés dans la première partie de tableau, à la faveur d’une victoire contre Guingamp (2-0). Après une phase aller terrible, le club a relancé la machine avec un mercato ambitieux (Debuchy, Subotic, M’Vila, Ntep) qui forme l’ossature de l’équipe actuelle. Une équipe qui, à l’expérience, s’en sort bien face aux gros : les nuls récents face à Marseille, Rennes ou Lyon en attestant. En engrangeant face aux plus petites équipes, les Verts s’installent sur un rythme qu’une victoire ce dimanche pourrait contribuer à entretenir, pour espérer voir plus haut. A 5 points de Nantes, 6 de Rennes ou 3 de Nice, les Verts doivent continuer s’ils veulent espérer revoir l’Europe.

L’affiche de ce week-end est donc bien, à n’en pas douter, du côté de la Beaujoire : et cela, quand bien même les confrontations entre stéphanois et nantais sont rarement spectaculaires (un peu moins de deux buts de moyenne sur les 5 dernières) ; quand bien même les deux équipes sont rarement au cœur de matchs explosifs (moins de 2.5 buts par match sur leurs 5 derniers matchs respectifs) ; quand bien même la préfecture de Loire-Atlantique a d’ores et déjà décidé d’interdire le déplacement de supporters verts. Le match s’annonce tendu, serré (le nul est chez BetStars à 2.95, le match à moins de  2.5 buts à 1.47) et pourrait se jouer sur des détails, comme les coups de pieds arrêtés, que Nantes concède beaucoup (9 buts) tout en performant offensivement (9 buts). A moins que la vitesse des attaquants verts, comme Rémy Cabella, très en forme, ne fasse la différence en contre.

Quoi qu’il soit, l’AS Saint-Etienne et le FC Nantes, qui a déjà vendu 25000 places pour le match, vont disputer l’un des tournants de cette fin de saison en Ligue 1.

 

Lire plus :

https://stadito.fr/2018/03/28/coupe-de-france-la-demi-finale-entre-les-herbiers-et-chambly-a-guichets-fermes/

You may also like

More in A LA UNE