A LA UNEACTUALITÉCoupe de FranceFC ChamblyFranceInterviewitoRêve de Coupe

Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Jordan Gasser (FC Chambly)

0

Cette semaine se jouent les quarts de finale de la Coupe de France, édition 2017/2018. L’occasion de poursuivre la série « Rêve de Coupe » que Stadito vous propose depuis le 6ème tour de la compétition. Aujourd’hui, il s’agit du club de Chambly qui est mis à l’honneur. Cette équipe évolue en National 1 cette saison et s’est hissée à ce stade de la compétition après avoir notamment sorti Châteauroux (L2), et l’US Granville (N2), petit poucet au tour précédent. Jordan Gasser, défenseur camblysien depuis 2016, a accepté de revenir sur le parcours de son équipe. Il évoque notamment ce fameux quart de finale face à Strasbourg, si particulier pour lui, l’Alsacien.
Le parcours de l’équipe

5ème tour : RC Labourse (D2) 0-13 FC Chambly-Oise
6ème tour : AS Marck (R1) 0-1 FC Chambly-Oise
7ème tour : AF Virois (R1) 0-1 FC Chambly-Oise
8ème tour : FCSR Haguenau (N3) 1-3 FC Chambly-Oise
1/32 de finale : CO Avallon (N3) 0-2 FC Chambly-Oise
1/16 de finale : LB Châteauroux (L2) 1-1 (TAB : 3-4) FC Chambly-Oise
1/8 de finale : FC Chambly-Oise 1-0 US Granville (N2)
1/4 de finale : FC Chambly-Oise – RC Strasbourg, mercredi 28 février à 18:30

La Coupe de France et Jordan Gasser
« la chance de pouvoir vivre les choses en grand »

« C’est la première fois de ma carrière que j’atteins le stade des quarts de finale en Coupe de France. Auparavant, je n’avais même pas joué un 1/32 de finale. Cette année j’ai la chance de pouvoir vivre les choses en grand. C’est une superbe récompense pour le club, les supporters, le staff et les joueurs que d’atteindre ce niveau de la compétition. Cela récompense un peu le travail fourni au quotidien. Puis, cela permet de mettre un peu de soleil dans une saison compliquée. »

Crédit image : Courrier Picard

L’exploit face à Châteauroux
« nous avons un groupe de qualité »

« Bien évidemment que je croyais l’équipe capable de cet exploit puisque nous avons un groupe de qualité. Et puis la magie de la Coupe de France nous permet de voir que tout est possible. Bizarrement, nous étions plutôt détendus avant la séance de tirs au but. Intérieurement, nous savions que nous allions passer car il y avait des sourires et de la concentration avant cette séance. La veille au soir nous avions déjà pensé à la possibilité de jouer les tirs au but et nous savions que nous allions le faire. »

L’US Granville, petit poucet, en huitième
« ils avaient déjà éliminé Bordeaux (L1) et Concarneau (N1) »

« C’était compliqué comme tirage. Le gros point positif a été de pouvoir le jouer devant notre public. Bien sûr que de tirer le petit poucet à ce stade de la compétition peut paraître être un bon tirage, mais il faut savoir qu’ils avaient déjà éliminé Bordeaux (L1) et Concarneau (N1). Donc, nous avons préparé ce match avec plus de concentration. La pression ? Il y en a toujours lorsque vous jouez contre des équipes hiérarchiquement inférieures. Mais, la récompense était tellement belle qu’on y pense avant tout. Les deux émotions sont différentes entre la qualification acquise face à Châteauroux et celle face à Granville. Cependant, gagner un 1/8 de finale est toujours plus fort que de gagner un 1/16 de finale. Plus nous avançons dans la compétition, plus les émotions sont fortes après un match gagné. »

Des frayeurs dans ce parcours
« gagné 1-0 en marquant à la 85ème minute »

« Au 7ème tour à Viré, nous nous sommes faits peurs. Nous avons gagné 1-0 en marquant à la 85ème minute à 10 contre 11 surtout. Le tout sur un terrain impraticable. D’ailleurs, ils ont égalisé dans le temps additionnel, avant que l’arbitre ne siffle un hors jeu limite. Ce jour là nous avons eu vraiment chaud. »

Prochaine étape, Strasbourg
« être à 100% de nos possibilités ne suffira pas »

« Ils sont supérieurs dans tous les domaines. Donc, être à 100% de nos possibilités ne suffira pas. Il faudra se transcender pour pouvoir rivaliser sur le match. Nous allons devoir être meilleur dans la concentration, techniquement, tactiquement, physiquement. En clair, dans tous les domaines. C’est la magie de la Coupe ! »

Un rendez-vous particulier pour Jordan Gasser
« chaque alsacien supporte ce club »

« C’est un club particulier pour tout footballeur alsacien. C’est le club historique de la région, et chaque alsacien supporte ce club. C’est donc toujours un grand plaisir de l’affronter. De plus, jouer un quart de finale de Coupe de France est un événement unique dans la carrière d’un footballeur. J’ai  déjà eu la chance de pouvoir jouer le derby Strasbourg-Colmar devant 28 000 personnes à la Meinau. Donc Strasbourg reste toujours la pièce maîtresse des beaux moments de football que j’ai pu vivre jusqu’à présent. »

Beaucoup de déplacement en Coupe pour Chambly
« notre public est exceptionnel »

« C’est une question délicate puisque nous savons qu’en rentrant au 5ème tour, nous allons rencontrer des adversaires hiérarchiquement inférieurs sur les deux, trois premiers tours, donc jouer à l’extérieur ne nous surprend pas. Après, il est certain que la déception a été plus grande de devoir jouer un seizième de finale à l’extérieur face à une L2. Surtout que notre public est exceptionnel, et il mérite que l’on joue les plus beaux matchs devant eux. »

Un engouement qui grandit
« de plus en plus extraordinaires »

« On commence à se prendre au jeu. Quand l’entrée des L1 dans la compétition arrive, nous savons qu’à chaque tour passé, le tirage peut nous offrir une grosse affiche. Ainsi, les matchs deviennent de plus en plus extraordinaires. »

Crédit image : Marielle CHIPAUX

Des rencontres à domicile … à Beauvais
« plus de supporteurs heureux pour voir ce match »

« Pour le match de Granville, cela est surtout dû à un problème d’organisation, avec les invitations pour la FFF, le parking, etc… Et puis notre capacité est limitée à 2 500 places. Pour ce match, environ 4 800 spectateurs étaient présents, donc il y a eu plus de supporters heureux pour voir ce match. Pour Strasbourg, la demande étant beaucoup plus importante, ainsi qu’un cahier des charges de la FFF beaucoup plus important, le stade de Beauvais était une évidence. »

Chambly 4-5 Monaco, en 2017
« cela n’arrive pas tous les jours »

« Ces matchs là restent graver à vie dans la mémoire des supporters. Donc, forcément quand on parle de Coupe de France… Cela arrive que notre entraîneur, Bruno Luzi, utilise ce match lors de ses causeries. Notamment lorsqu’il veut nous sensibiliser émotionnellement sur la possibilité de ne jamais lâcher. Revenir de 0-3 à 3-3 en trente minutes face au Champion de France, forcément cela n’arrive pas tous les jours. »

Une inexpérience de l’effectif à ce niveau de la compétition
« un parcours exceptionnel »

« Je ne pense que l’on prenne encore conscience du parcours que l’on réalise en Coupe de France… C’est un parcours exceptionnel pour un club de National 1. Et puis dans le groupe, nous n’avons que deux joueurs qui ont joué un quart de finale de Coupe de France. Ce n’est pas commun du tout. La conscience viendra avec le temps, l’âge, les histoires à raconter après notre carrière. »

La famille au cœur de ce club
« le charme de ce club »

« Chambly est un club de football familial ! Je le ressens au quotidien depuis que je suis arrivé. Il suffit de voir tous les bénévoles qui s’unissent le vendredi soir pour les matchs à domicile. Et puis, même dans l’ambiance du club, nous nous y sentons comme chez nous. Il y a l’exigence d’une « famille » et les émotions également. C’est tout le charme de ce club. »

Des résultats plus mitigés en Championnat
« Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas »

« Le début de saison a été catastrophique. Cela nous a lancé dans une mauvaise spirale. Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas, donc il n’est jamais évident de réussir de belles saisons. Heureusement que la Coupe de France nous a permis de nous remettre dans le droit chemin pendant l’hiver. Elle a eut une influence très positive. »

La Coupe de France de Jordan Gasser c’est…
« une compétition magique mais surtout unique »

« Elle nous permet de vivre des émotions que nous ne connaissons pas à travers le championnat. »

Stadito remercie Jordan Gasser pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour ce quart de finale de Coupe de France.

 

(Re)découvrir le parcours de Jordan Gasser…

https://stadito.fr/2016/08/26/jordan-gasser-heureux-de-pouvoir-vivre-de-passion/

You may also like

More in A LA UNE