A LA UNEACTUALITÉCoupe de FranceFranceGrenoble Foot 38InterviewitoRêve de Coupe

Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Eric Vandenabeele (Grenoble Foot 38)

0

La Coupe de France est construite de belles histoires, avec des clubs, des joueurs, des dirigeants, des supporters, des villages ou villes entières qui se mettent à rêver pour leur club. Stadito vous propose aujourd’hui de partir à la découverte de l’équipe de Grenoble Foot 38, évoluant en National 1. Appartenant, au district de l’Isère, et à la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes, celle-ci est parvenue à se qualifier pour les 1/8 de finale de la Coupe de France. Pour Stadito, Eric Vandenabeele a accepté de revenir sur la belle aventure connue par son club, avant d’affronter Strasbourg.

Le parcours de l’équipe

5ème tour : Valleiry (D2) 0-15 Grenoble Foot 38
6ème tour : Chasselay MDA (N2) 0-1 Grenoble Foot 38
7ème tour : Annecy FC (N2) 1-3 Grenoble Foot 38
8ème tour : Grenoble Foot 38 3-0 Tarbes Pyrénées Foot (N2)
1/32 de finale : GFC Ajaccio (L2) 1-2 Grenoble Foot 38
1/16 de finale : ASC Biesheim (N2) 2-2 (TAB : 0-3) Grenoble Foot 38
1/8 de finale : Grenoble Foot 38 – RC Strasbourg, jeudi 8 février à 21:00

La Coupe de France et Eric Vandenabeele
« toujours agréable de réaliser un parcours »

« Lors de la saison 2014/2015, avec Boulogne, nous avions atteint les 1/4 de finale de la Coupe de France. Malheureusement, ce jour là, nous avions été défaits par Saint-Étienne aux tirs aux buts. C’est toujours agréable de réaliser un parcours honorable dans cette compétition. Malheureusement, je suis suspendu pour le match face à Strasbourg. Je suis déçu car jouer un 1/8 de finale n’est pas quelque chose qui arrive chaque année. Le temps d’un match de Coupe de France tout est possible, et mes coéquipiers vont tout donner et sont capables de rivaliser face à cette formation de l’élite. »

Crédit image : Grenoble Foot Info

Un match accroché à Biesheim
« nous nous sommes compliqués la tâche »

« On a prit ce match très au sérieux. Biesheim avait éliminé Lyon la Duchère (N1) et Fleury (N2) lors de ses deux tours précédents. Nous savions donc à quoi s’attendre. L’équipe de Biesheim a réalisé le match qu’elle devait faire, et de notre côté nous nous sommes compliqués la tâche en concédant deux buts largement évitables. Malgré ces faits de jeu, nous avons continué à jouer notre football et nous avons été récompensés avec ces deux égalisations. Cependant, il faut avouer que le 3-1 pour Biesheim durant les prolongations n’aurait pas été immérité. »

L’exploit sur la pelouse du GFC Ajaccio
« Nous avons fait mieux que jeu égal face à cette équipe »

« Avant ce match nous savions que nous avions toute nos chances, et cela s’est confirmé pendant le match. Nous avons fait mieux que jeu égal face à cette équipe de Ligue 2. Pour nos supporters, nous aurions, bien sûr, préféré jouer à domicile. A Grenoble, les matchs a l’extérieur en Coupe de France sont devenus monnaie courante. Cette année sur nos six précédents tours, nous avons joué cinq fois à l’extérieur. »

1 N3, 3 N2 et 1 L2 au tableau de chasse
« ne pas se relâcher mentalement »

« Je ne sais pas si c’est un avantage de ne pas avoir de matchs « faciles » en Coupe de France. Cela permet surtout de ne pas se relâcher mentalement et de rester concentré pour les matchs de championnat. En Coupe de France, pour aller loin, il faut aussi une part de chance au tirage au sort. Personnellement je préfère tirer des équipes hiérarchiquement inférieures. Même si les matchs restent difficiles, tu restes, malgré tout, maître de ton destin. »

Prochaine étape, Strasbourg
« un club historique en France »

« Nous sommes heureux a l’idée de recevoir une formation de Ligue 1 au Stade des Alpes. Strasbourg est un club historique en France. C’est un club qui a connu pas mal de galères il y a quelques années, et qui a su se reconstruire petit à petit, pour finalement retrouver la première division. Grenoble a connu des problèmes similaires… De cette manière, Strasbourg est un peu l’exemple à suivre. »

La ferveur monte
« il y aura du bruit au stade »

« Il y a un engouement certain autour de la Coupe. Mais, nous n’oublions pas le Championnat, qui est notre pain quotidien. La Coupe n’est que du bonus. Je n’ai aucun doute sur les Red Kaos (groupe de supporters grenoblois), ils vont venir en nombre. La question est plutôt de savoir si les supporters strasbourgeois seront capables de rivaliser avec les supporters grenoblois ! Ce qui est certain, c’est qu’il y aura du bruit au stade. »

Deux « survivants » s’opposent
« un beau duel »

« Il arrive que certains supporters nous reparlent de l’époque de la Ligue 1. Il y a un peu de nostalgie chez eux. Mais, ils sont conscients de la réalité actuelle et ils savent que l’objectif commun est de retrouver la Ligue 2 et de pérenniser le club dans le monde professionnel. Il y a une année ou les deux clubs se sont affrontés pour accéder au National. Les rencontres étaient sous tension, mais c’est du passé, et ce sera un beau duel entre deux belles équipes. »

La Dominos Ligue 2 en ligne de mire ?
« nous avons accroché le bon wagon »

« En tant que promu, on ne savait pas trop à quoi s’attendre en National 1. Nous avons fait un bon début de saison et nous avons accroché le bon wagon. Cependant, le championnat est encore très long et le plus dur reste à venir. »

Tout donner face à Strasbourg
« nous n’avons rien à perdre »

« Jeudi, nous serons dans la peau du petit. Ainsi, nous n’avons rien à perdre. Si Strasbourg joue a son niveau, ils ont 80% de chance de passer. A nous de les faire déjouer le temps d’un match. L’enchaînement des matchs est une chose auquel il faut toujours faire attention et le staff a bien géré tout ça de ce côté. »

Crédit image : Le Dauphiné

La Coupe de France d’Eric Vandenabeele c’est…
« une compétition où les valeurs humaines ressortent beaucoup »

« C’est une compétition où les valeurs humaines ressortent beaucoup car ce sont souvent des matchs compliqués. Ce ne sont pas toujours les plus beaux qui passent mais l’essentiel est d’être au tour suivant. »

Un dernier mot
« Qui va doucement va loin »

« Depuis le début de cette compétition, on ne parle pas trop de Grenoble mis a part en 1/32 peut être où l’on avait réalisé un mini « exploit » en allant battre le Gazélec Ajaccio sur son terrain. Mais sinon c’est un proverbe qui résume bien notre parcours pour l’instant. »

Stadito remercie Eric Vandenabeele pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour ce 1/8 de finale de Coupe de France.

Lire plus…

https://stadito.fr/2018/02/04/coupe-de-france-le-reve-de-coupe-par-jordan-blondel-us-granville/

You may also like

More in A LA UNE