A LA UNEACTUALITÉCoupe de FranceFranceInterviewitoN2Rêve de CoupeSAS Epinal

Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Loïc Meyer (SAS Épinal)

0

La Coupe de France est construite de belles histoires, avec des clubs, des joueurs, des dirigeants, des supporters, des villages ou villes entières qui se mettent à rêver pour leur club. Stadito vous propose aujourd’hui de partir à la découverte de l’équipe du SAS Épinal, évoluant en N2. Appartenant, au district des Vosges, et à la Ligue du Grand Est, celle-ci est parvenue à se qualifier pour les 1/16 de finale de la Coupe de France. Pour Stadito, Loïc Meyer a accepté de revenir sur la belle aventure connue par son club, avant d’affronter l’Olympique de Marseille.

Le parcours de l’équipe

4ème tour : Sarrebourg Turc (R3) 0-5 SAS Épinal
5ème tour : Magny (R1) 0-3 SAS Épinal
6ème tour : GS Haroué-Benney (R2) 0-7 SAS Épinal
7ème tour : SAS Épinal 6-2 CS Le Moule (Guadeloupe)
8ème tour : SAS Épinal 2-1 SF Blanc-Mesnil (N3)
1/32 de finale : Entente SSG (N1) 1-2 SAS Épinal

La Coupe de France et Loïc Meyer
« la première fois de ma carrière »

« Avec Colmar, nous avions fait un très beau parcours en éliminant Metz et Lille, en 2010. Mais, je m’étais fait les croisés quelques mois auparavant donc je ne l’ai vécu que partiellement. Pour moi, jouer ce 1/16 de finale est une très grande satisfaction. C’est la première fois de ma carrière, et je n’espère pas la dernière, que je vais affronter une Ligue 1 en Coupe de France. C’est le seul moyen de faire remplir notre stade à Épinal, donc on va tout faire pour les satisfaire. »

Crédit image : SAS Épinal

Un but dans les derniers instants, et direction les 1/16
« on a répondu présent dans le combat »

« C’était un match très compliqué contre une très bonne équipe de Sannois. Mais, on a répondu présent dans le combat du début à la fin. A nous de faire de même pour le match de mardi. On a savouré cette victoire. On a eu du mal à digérer de ne pas avoir été repêcher en National 1 pendant cet été, alors que l’on aurai du l’être. On a rivalisé avec une équipe qui joue les premiers rôles dans ce championnat. A nous de rééditer ces prestations pour permettre au club d’être dans le championnat qu’il mérite. »

Un final intense face à l’Entente SSG
« On a conscience de nos forces »

« Il n’y a pas spécialement eu de peur après l’égalisation sur penalty dans les dix dernières minutes du match. Cependant, après avoir pris ce but, on a eu un petit moment de dispersion et on a failli prendre le second but coup sur coup. On a conscience de nos forces et on a rien lâché pour pouvoir mettre ce second but sur une perte de balle au milieu de terrain. »

Prochaine étape, l’Olympique de Marseille
« profiter de ces moments »

« Qui ne serai pas satisfait de ce tirage ?! On fait du football pour pouvoir rencontrer un jour ces équipes là ! Cela nous arrive cette année. A nous de profiter de ces moments qui s’offrent à nous, mais ne surtout pas ce laisser subjuguer par cet événement. »

Pour Loïc Meyer, l’Olympique de Marseille c’est…
« un des clubs les plus populaires »

« L’OM représente un des clubs les plus populaires de France ! Avec la vente des billets on en a eu la confirmation. De plus, en ce moment, c’est l’équipe en forme du championnat français. »

L’exemple de Granville
« trouver les bon ingrédients »

« En Coupe de France, tout le monde est capable de sortir tout le monde. Faut trouver les bons ingrédients ! Pour le match Granville – Bordeaux c’est un peu particulier, avec les cartons rouges. Mais, si l’Olympique de Marseille peut en prendre trois, c’est sûr que ça nous arrangerait. »

L’épopée spinalienne de 2013 dans les esprits
« Épinal et la Coupe de France c’est un classique »

« Tout le monde en reparle ! Même avant le tirage, on pouvait entendre les gens parler de ce parcours où l’équipe avait sorti l’Olympique Lyonnais et le FC Nantes, avant de se faire éliminer au Stade Bollaert. Épinal et la Coupe de France c’est un classique ! Chaque année le club réalise un exploit, ou n’est pas loin d’en faire un. »

Une relégation difficile à digérer, mais des espoirs
« difficile à tout mettre en place rapidement »

« La relégation en National 2 à la fin de la saison dernière a été dure à avaler, sachant que l’on aurait pu être repêché ! De ce fait, on a perdu plus de la moitié de l’effectif et, par conséquent, un nouveau groupe s’est formé, et c’est difficile à tout mettre en place rapidement. L’objectif a été clair depuis le début de saison. La remontée va être très difficile, mais on va tout faire pour ce mêler à la lutte pour accéder au National 1 à la fin de cette saison 2017-2018. »

Crédit image : 100% Vosges

La Coupe de France de Loïc Meyer, c’est
« une compétition très aimée par les amateurs »

« C’est la seule compétition où des amateurs peuvent jouer contre des professionnels. Cela représente beaucoup d’espoir pour les jeunes joueurs et ça les met en valeur, ainsi que le club. »

Un dernier mot…
« à nous de faire tomber le gros »

« Au début de la compétition nous avons joué contre des équipes inférieures à nous et il ne faut pas tomber dans le piège. Désormais, c’est nous le « petit », et c’est à nous de faire tomber le gros. »

Stadito remercie Loïc Meyer pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour ce 1/16 de finale de Coupe de France.

 

Lire plus…

Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Yoan Benyahya (US Granville)

You may also like

More in A LA UNE