Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Damien Buxeda (Canet Roussillon FC)

La Coupe de France est construite de belles histoires, avec des clubs, des joueurs, des dirigeants, des supporters, des villages ou villes entières qui se mettent à rêver pour leur club. Stadito vous propose aujourd’hui de partir à la découverte de l’équipe du Canet Roussillon FC, évoluant en N3. Appartenant, au district Pyrénées Orientales, et à la Ligue Occitanie, celle ci est parvenue à se qualifier pour les 1/16 de finale de la Coupe de France. Pour Stadito, Damien Buxeda a accepté de revenir sur la belle aventure connue par son club, avant d’affronter le SM Caen.

La parcours de l’équipe

3ème tour : UF Lezignanais (R2) 0-2 Canet Roussillon FC
4ème tour : ES Le Buisson (D2) 0-2 Canet Roussillon FC
5ème tour : Montpellier Arceaux (R2) 1-1 (TAB : 2-4) Canet Roussillon FC
6ème tour : AS Perpignan Méditerranée (R2) 1-2 Canet Roussillon FC
7ème tour : Canet Roussillon FC 3-0 Alès OL (N3)
8ème tour : Canet Roussillon FC 2-0 AC Ajaccio (L2)
1/32 de finale : Canet Roussillon FC 3-0 Sud Nivernais Imphy Decize (R1)

La Coupe de France et Damien Buxeda
« que du plaisir »

« Je n’ai jamais atteint les 1/16 de finale de la Coupe de France auparavant puisque je n’ai jamais dépassé le 8ème tour de la compétition. Jouer un 1/16 de finale de Coupe de France c’est juste exceptionnel, c’est que du plaisir ! »

Un 1/32 de finale bien géré
« On a fait le nécessaire pour gagner »

« On savait que contre une équipe inférieure au niveau des divisions ça pouvait être dangereux, donc on a bien joué le match à fond. On a réussi à se mettre en sécurité assez rapidement, on les a étouffés et ils ne sont pas parvenu à développer leur jeu. De l’extérieur, tout monde dit que ça a été simple mais pour nous ce n’était pas aussi simple. On a fait le nécessaire pour gagner ce match. Il n’y a pas eu la peur de l’élimination de notre côté pendant ce match. Après, on sait qu’en Coupe de France, il y a un vainqueur et un vaincu. Donc, c’était à nous de mettre les ingrédients pour faire le nécessaire. »

L’exploit face à l’AC Ajaccio
« pas de pression »

« Honnêtement, au départ je ne pensais pas vraiment l’exploit possible face à l’AC Ajaccio. Je pense que les trois-quarts de l’effectif n’y pensaient pas. Mais, on s’est tous mis dans la tête que c’était possible, et que l’on allait jouer ce match à fond. Ça a été un match difficile parce qu’à Canet il y a eu un temps horrible, avec un vent qui soufflait fort. Je pense que ça les a déstabilisés quelque peu. Du coup, on en a profité, et on est parvenu à réaliser l’exploit en sortant une équipe de Dominos Ligue 2. C’est que du plaisir de jouer ce genre de match. Si on perd c’est légitime parce qu’il sont largement supérieurs sur le papier, et si on gagne c’est l’exploit, donc il n’y a pas de pression à se mettre sur ce genre de match. »

Que de la joie
« c’est magique »

« Pour moi, la joie a été identique après le match face à Ajaccio et celui contre Sud Nivernais Imphy-Decize. Créer l’exploit face à une équipe professionnelle c’est magique, tandis que la qualification pour les 1/16 de finale de Coupe de France c’est historique et unique, pour le moment, pour la plupart des joueurs de l’effectif. »

Crédit image : Clementz Michel
Des obstacles à passer à chaque tour
« la magie de la Coupe de France »

« On a connu des difficultés lors de notre parcours en Coupe de France. Je me souvient de notre 5ème tour à Montpellier Arceaux (R2) où l’on se qualifie aux tirs au but. C’était une équipe très joueuse avec de bons joueurs, qui ont déjà joué en CFA2 ou CFA par le passé. On a eu pas mal de difficultés sur leur terrain synthétique. Après, cette rencontre résume assez bien la magie de la Coupe de France. Cela nous sert d’exemple et nous permet de rester sur nos gardes pour la suite du parcours. Par exemple, on savait que face à Imphy-Decize il fallait faire attention parce que le fait que ce soit une équipe d’une division inférieure à la nôtre ne veut pas dire que l’on va se qualifier facilement. »

Prochaine étape, SM Caen
« tout est possible »

« Personnellement, je suis satisfait de ce tirage qui va nous permettre de nous mesurer à une formation de Ligue 1 Conforama. Certes, tout le monde aurait aimé une plus grosse écurie, mais je pense que face à Caen, il y a un coup à jouer. Ce sera une fête parce que l’on a la chance de recevoir une équipe de l’élite, et nous on garde espoir de la qualification, qui est certainement plus probable que si l’on avait affronté le Paris SG, ou l’Olympique de Marseille. On a vu Bordeaux se faire éliminer à Granville, ce qui montre qu’en Coupe de France tout est possible ! Sur un match, ça passe ou ça casse, avec l’arbitrage, les cartons, les penaltys, le temps… Autant de situations qui peuvent faire basculer un match d’un côté ou de l’autre. Dans ce match, il faudra surtout faire preuve de solidarité, être combatif et jouer au ballon. Comme contre Ajaccio, où on a réussi à avoir la possession de balle, Caen voudra avoir la possession face à nous. Mais, si ces équipes n’ont pas la possession, elles sont plus en difficulté, et cela nous permet de développer notre jeu. Lorsque l’on arrive à réunir tout ces ingrédients on est dangereux.  »

L’ouverture du score de Mathieu Barbier face à Imphy Decize – Crédit image : MICHEL CLEMENTZ
Un engouement bien présent
« savoir faire attention »

« Partout on entend parler de notre parcours. On sent l’engouement grandir, mais on doit aussi savoir faire attention pour ne pas passer à travers le Championnat. Le week-end dernier on a remis le bleu de chauffe et on a gagné (4-0), donc ça va, mais c’est vrai que plus les tours passent en Coupe de France, plus on y accorde de temps. Dans la région, les journaux, les médias, ça parle beaucoup de nous, et c’est à nous de ne pas trop s’enflammer. »

Une équipe bien placée en Championnat
« jouer la carte à fond »

« L’équipe est promue puisqu’elle est passée de  la DH au Championnat de National 3 cette saison. Après, une nouvelle promotion en National 2 c’est dans les projets du club. Pour cette première année, on est dans le haut du tableau, donc on va jouer la carte à fond s’il y a la possibilité d’atteindre le niveau supérieur. Si l’on y arrive tant mieux ! Ce serait super parce que cela ferait deux montées consécutives pour le club, en plus de notre parcours en Coupe de France, qui a plutôt une influence positive. En effet, elle nous permet de rencontrer des équipes de niveaux supérieurs. Cela nous sert de leçon parce qu’en fonction des équipes que l’on a en face, avec des tactiques différentes à adopter. Personnellement, je jugerais ma première partie de saison de correcte pour une première à ce niveau, en espérant que la seconde soit encore meilleure. »

La Coupe de France de Damien Buxeda, c’est…
« une superbe expérience »

« Cette Coupe de France nous permet de nous frotter à des équipes professionnelles, ce qui constitue une belle expérience. »

Un dernier mot
« Avoir la rage de vaincre »

« Dès que l’on rentre sur le terrain, on a envie de tout casser, de tout donner pour l’emporter. »

Stadito remercie Damien Buxeda pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour ce 1/16 de finale de Coupe de France.

Lire plus…

Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Kévin Cardinali (US Colomiers)

Buy Us a Coffee