A LA UNEACTUALITÉAmateurAS FabrèguesCoupe de FranceFranceInterviewitoN3

Coupe de France : Le Rêve de Coupe par Fanch Weyders (AS Fabrègues)

0

La Coupe de France est construite de belles histoires, avec des clubs, des joueurs, des dirigeants, des supporters, des villages ou villes entières qui se mettent à rêver pour leur club. Stadito vous propose aujourd’hui de partir à la découverte de l’équipe de l’AS Fabrègues, évoluant en N3. Appartenant, au district de l’Hérault, et à la Ligue Occitanie, celle ci est parvenue à se qualifier pour les 1/32 de finale de la Coupe de France. Pour Stadito, Fanch Weyders a accepté de revenir sur la belle aventure connue par son club, avant d’affronter Bourg-en-Bresse.

Le parcours de l’équipe

3ème tour : Montblanc SF (D3) 1-5 AS Fabrègues
4ème tour : AS Canet (D1) 0-1 AS Fabrègues
5ème tour : AS Fabrègues 2-1 Castelnau CR. (R1)
6ème tour : ES Pays Uzès (R1) 0-2 AS Fabrègues
7ème tour : FC Valdaine (R3) 0-4 AS Fabrègues
8ème tour : AS Fabrègues 1-1 (TAB : 5-4) Rodez Aveyron Football (N1)

Présentation du joueur
Fanch Weyders

« Je suis né le 09/02/1992 à Paimpol, en Bretagne. J’ai été au centre de formation de l’En Avant Guingamp jusqu’à mes 19 ans, et je suis descendu sur Montpellier pour m’inscrire a la FAC de sport dans la foulée. Je joue au poste de milieu, que ce soit milieu défensif ou relayeur. »

Une premier 1/32 de finale
« la chance de jouer contre des équipes professionnelles »

« En Coupe de France je n’avais jamais été jusqu’en 1/32 de finale. La saison dernière, l’aventure s’était arrêtée au 7ème tour avec Palavas. Et là, cette année c’est la plus grosse performance que j’ai faite dans cette compétition. Le fait d’arriver jusqu’en 1/32 de finale, c’est surtout la chance de jouer contre des équipes professionnelles. Cela nous change du championnat. Et puis, ça veut quand même dire que tu es dans les 64 dernières équipes de France, c’est pas rien ! »

Qualification face au Champion d’automne de N1
« on fait jeu égal avec eux »

« Quand on a vu le tirage on s’est dit que ça allait être dur. Ils n’avaient pas perdu depuis presque un an et ils étaient premier en National 1. Mais, entre le tirage et le match ils ont perdu leurs deux matchs et nous on a commencé à y croire. Après, on fait un bon début de match mais on prend un but bête à la 8ème minute. On sent que dans le jeu on fait jeu égal avec eux. Mais ils jouent en contre, et ils ont deux occasions que notre gardien Yassine Meslouhi sort très bien. Puis, le tournant du match c’est le carton rouge sur le gardien pour gain de temps et contestation. Ensuite on y croyait presque plus jusqu’à la 92ème ou Yamin marque et nous relance. Après la prolongation, sans but et sans occasion, c’est la séance de penalty, où on l’emporte sur une panenka de Jordan. »

Une joie collective
« la sensation d’avoir fait quelque chose d’énorme »

« A la fin du match, c’était vraiment une super sensation de joie. Il y avait pas mal de monde, et tout le public était content avec nous. On avait vraiment la sensation d’avoir fait quelque chose d’énorme. Personnellement, après le match j’ai pensé à appeler mes parents pour leur dire. Ils étaient content pour moi, même s’ils ne mesurent pas l’exploit d’où ils sont. On est sorti un peu le soir avec toute l’équipe. C’était une super soirée. Ce sont ces moments qui soudent une équipe ! »

Crédit image : Midi Libre

Ne pas trop se disperser
« on ne s’enflamme pas »

« On sent l’engouement monter, bien-sûr, même si on sait très bien que l’on se rapproche de l’élimination. Donc, on ne s’enflamme pas plus que ça. L’important ça reste le championnatJe pense que c’est compliqué pour un club amateur de concilier le Championnat et la Coupe. Avant le 7ème tour nous étions deuxième du championnat ex-æquo. Depuis, on a enchaîné cinq matchs sans victoires. Donc, oui c’est compliqué parce qu’inconsciemment on a la tête à la Coupe, même si on fait tout pour se la sortir de la tête afin d’avoir des bon résultats en championnat. L’objectif principal du club cette saison étant de finir dans le trio de tête en Championnat. »

Prochaine étape, Bourg-en-Bresse
« Je pense que c’est possible »

« C’est un tirage très compliqué, mais c’est l’occasion de se confronter au monde professionnel, et c’est excitant. Ils sont 18ème de L2, on a sorti les 1er de National 1, alors pourquoi pas. Je pense que c’est possible, même si ça resterait un exploit. Personnellement, je connais un joueur de là-bas qui jouait avec moi à Guingamp, Julien Bègue. C’est un attaquant avec beaucoup de qualités. Il faudra se méfier. »

Une fête après les fêtes
« une chance d’être encore en lice »

« C’est le plus beau cadeau de noël, c’est sûr. Mais, il sera beau que si on le gagne. Sinon, c’est dur de trouver ça beau, mais c’est vrai que c’est une chance d’être encore en lice a ce moment-là. »

Définition de la Coupe de France
par Fanch Weyders

« Pour moi, la Coupe de France c’est une chance pour tous les clubs amateurs de se montrer, d’être sur le devant de la scène. Ça ramène du monde dans les villages, et c’est super de voir le monde professionnel et amateur se rencontrer. »

Un dernier mot
« respecter tout le monde, ne craindre personne »

« Cela a été notre fil rouge depuis le premier match de Coupe. Le coach nous l’a répété match après match, et on est vraiment dans cet état d’esprit. »

Stadito remercie Fanch Weyders pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour ce 1/32 de finale de Coupe de France.

Le précédent Rêve de Coupe :

https://stadito.fr/2017/12/28/coupe-de-france-reve-clement-huet-moulins-yzeure-foot/

You may also like

More in A LA UNE