ESTAC/ASSE : Le premier Garcia-ico de la saison

Dimanche 1er Octobre , dans le cadre de la 8ème journée, l’ESTAC reçoit l’AS Saint-Etienne au Stade de l’Aube. 

ESTAC : sur la lancée d’un hold-up

L’ESTAC a passée une semaine plutôt agréable malgré les deux contre-performances réalisées à domicile courant septembre avec un seul petit point pris sur les six possibles dans des matchs nettement à leur portée. La raison de cette bonne semaine, le hold-up réalisé sur la pelouse du concurrent direct le FC Metz samedi dernier. 

Sauvé de la déroute par un Mamadou Samassa de gala, auteur de 8 arrêts et suppléé par ses montants à deux reprises, le promu a fait LA bonne opération de la journée. Au terme d’un raid de plus de 60 mètres balle au pied, Bryan Pelé, entré en jeu depuis peu, servi Samuel Grandsir qui, d’un plat du pied malicieux donnait la victoire à des troyens réduits à 10 depuis l’exclusion de son latéral droit Mathieu Deplagne (67′).

En forme depuis le début de saison et sur la lancée de sa fin de saison dernière, le jeune ailier droit troyen Samuel Grandsir (2 buts, 1 passe décisive), vient d’être pour la première fois appelé en Equipe de France U21. Cette sélection vient confirmer son éclosion depuis ses débuts professionnels la saison passée lors de la première journée de Domino’s Ligue 2.

Ce but si précieux, permet aux troyens de démarrer le mois d’Octobre nettement plus sereinement, avec 4 points d’avance sur le premier relégable Strasbourg, avant la réception des Verts, le déplacement à Lille et la réception de l’Olympique Lyonnais. Un bilan comptable équilibré et un jeu respectable. L’ESTAC tient actuellement parfaitement sa ligne. 

 

AS Saint-Etienne : Une mixité footballistique riche

Après un été plein de mouvement du côté de l’AS Saint-Etienne, les verts ont débuté la saison de façon convaincante malgré les doutes émis par les différents spécialistes. Le plus gros chamboulement dans le système des verts qu’à été le départ de Christophe Galtier et l’arrivé d’Oscar Garcia a permis à ce club mythique de ce régénérer et de sortir de ses habitudes.

 

Oscar Garcia, l’homme fort

Venu d’Autriche et du Red Bull Salzburg, Oscar Garcia, peu connu en France, est une footballeur catalan façonné par Johann Cruyff avec une philosophie de jeu portée vers l’attaque. Formateur au FC Barcelone, à la tête des U17, U18 et U19 dés la fin de sa carrière de joueur professionnel à seulement 31 ans, il y reste deux saison avant de s’exiler en Israël au Maccabi Tel-Aviv où il réalise l’exploit d’être titré après dix années de disette. Il connaîtra ensuite l’Angleterre et son rude championnat de deuxième division avec Brighton où il échouera en demi-finales de Play-off d’accession à la Premier League. 

Après une arrivé en Premier League à Watford, avorté pour des raisons de santé, il rejoint le Red Bull Salzburg, club avec lequel il réalise le doublé coupe-championnat deux années consécutives. En signant chez les Verts pour deux ans cet été, il s’offre un projet plein de potentiel où son expérience et son statut d’entraîneur étranger en France va lui offrir une vaste palette de possibilités.

Entre révélation et résurrection 

Ce chamboulement d’un système qui dominait le football stéphanois depuis huit années a ouvert de nouvelles portes à certains joueurs mis de côté. Si des joueurs comme Oussama Tannane ont préféré partir, certains comme le jeune Jonathan Bamba ont été mis au premier plan et se sont révélés. Au sortir d’un prêt prometteur à Angers, l’attaquant de International U21, s’est vu octroyer la lourde tâche de tenir l’attaque de ce club mythique qu’est l’ASSE. Défi relevé avec réussite puisque Bamba est le meilleur buteur stéphanois (4 buts) depuis le début de saison. 

De son côté, Bryan Dabo, écarté du groupe professionnel durant la phase retour la saison passée, a décidé de s’accrocher et est devenu un titulaire à part entière du système mis en place par Oscar Garcia. Dans cet état d’esprit de relance, les verts se sont attachés les services d’un Rémy Cabella désireux de retrouver son niveau lors du titre de Champion avec Montpellier en 2012. 

 

Le dernier ESTAC-ASSE :

 

La stat Benchr

 

Le groupe Troyen : 

Samassa-Zelazny-Cordoval-Giraudon-Hérelle-Traoré-Vizcarrondo-Azamoum-Bellugou-Confais-Dingomé-Ben Saada-Khaoui-Pelé-Grandsir-Niane-Suk-Tinhan

 

Le groupe Stéphanois : 

Non disponible

 

Les compositions probables : 

ESTAC : Samassa – Traoré, Hérelle, Giraudon, Cordoval – Azamoum (c), Dingomé, Ben Saada, Khaoui , Grandsir – Niane.

AS Saint-Etienne : Ruffier – Pierre-Gabriel, Perrin, Théophile-Catherine, Janko – Diousse, Hernani, Cabella – Soderlund, Bamba, Monnet-Paquet.

 

Cependant, il existe de réelles incertitudes au milieu du terrain côté vert. Ole Selnaes étant très incertain, le système de jeu pourrait changer. Cabella pourrait glisser en 10, Hernani sortir du XI et céder sa place à Kévin Monnet-Paquet. 

 

Merci à @Faus4ine pour son expertise stéphanoise

Lire plus : 

Jonathan Bamba, un Vert d’attaque

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *