ESTAC/Toulouse FC : Un match de Ligue 1 du samedi soir

Cinquième journée, première trêve internationale de passée, première coupure après deux mois alternants entre préparation et compétition savouré, qu’il faut rebondir. Calés dans le milieu de tableau, Toulouse (10ème) et Troyes (11ème) se donnent rendez-vous au Stade de l’Aube pour un duel de « T » qui s’annonce accroché. Les troyens, jouant le maintien, doivent faire de leur match à domicile, des rendez-vous synonymes de trois points pour espérer survivre dans l’élite. Côté toulousain, ces matchs contre des adversaires « inférieurs sur le papier » sont des occasions de basculer dans la partie haute du tableau pour espérer, peut-être créer la surprise en fin de saison.

LES COMPOSITIONS DES ÉQUIPES 

 

LES FAITS MARQUANTS

Privé de son capitaine emblématique, Benjamin Nivet, Jean-Louis Garcia a confié le brassard de capitaine à son numéro 8 Stéphane Darbion. Si Saïf-Eddine Khaoui était pressenti pour remplacer poste pour poste le vétéran de la Ligue 1, le coach troyen a finalement opté pour un milieu davantage défensif avec l’entrée de François Bellugou dans l’entre-jeu. Côté toulousain, Corentin Jean, de retour sur ses terres formatrices, a été préféré à Ola Toivonen pour être le penchant droit de Durmaz.  

Positionnés en 4-1-4-1 avec Cahuzac en sentinelle devant la charnière Diop-Jullien, le Téfécé a éprouvé quelques difficultés à se projeter vers l’avant. Rugueux et agressifs, les joueurs de Pascal Dupraz ont concédé trois cartons jaunes en seulement 18′ (Delort 6′, Durmaz 15′ et Amian 18′). Haché, ce début de match ne nous a pas offert beaucoup de frappes aux buts. 

Tentant des attaques plus incisives que celles de Toulouse, l’ESTAC et notamment le virevoltant Samuel Grandsir, se sont procurés les meilleurs occasions. Stéphane Darbion, sur une percée côté gauche, ne trouvait personne en retrait pour conclure quelques minutes avant qu’Adama Niane, sur un centre spontané du latéral Charles Traoré, trouvait le poteau droit du jeune Alban Lafont. Troyens et toulousains se doivent de faire mieux en seconde mi-temps pour espérer l’emporter.  

Gonflé par un Pascal Dupraz agacé par la première mi-temps de son équipe, Toulouse débute mieux ce second acte. Un jeu plus posé et des passes qui commencent à s’aligner, les toulousains montrent un léger regain de forme. Ce regain est somme doute infructueux puisque c’est l’ESTAC qui, sur un centre fuyant devant le but de Samuel Grandsir allume la première mèche de cette seconde mi-temps.

Poussé par un public enfin enflammé, l’ESTAC connait un temps fort qui atteint son apogée à la 77′ quand Niane, servi par Khaoui en 3 contre 1, fait le mauvais choix en frappant largement à côté alors seul devant Lafont. L’attaquant troyen manque sans aucun doute la plus grosse occasion de cette rencontre. Pour Toulouse, rien n’a se mettre sous la dent si ce n’est trois frappes envolées en tribunes durant ces 45′.    

Un match nul et peu palpitant. Troyes méritait certainement meilleur sort face à une équipe de Toulouse peu productive. 

 

LE TOP BENCHR 

Rendez-vous sur l’appli Benchr pour analyser les rencontres en LIVE

 

LA FEUILLE DE MATCH

ESTAC : Samassa – Traoré 🔶, Hérelle, Vizcarrondo, Deplagne  – Bellugou, Azamoum, Dingomé (Khaoui 55′), Darbion (c) (Pelé 52′)  – Grandsir – Niane 🔶 (Tinhan 83′).  

 

Toulouse FC : Lafont – Moubandje, Diop, Jullien, Amian 🔶 – Cahuzac (Blin 76′) – Somalia, Imbula (Toivonen 67′), Jean, Durmaz 🔶 (Sylla 83′)- Delort 🔶.

 

 

Les autres résultats de ce multi Ligue 1 : 

Ligue 1 Conforama : [MULTI] Amiens fait le gros coup à la Meinau, Caen solide devant Dijon

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *