A LA UNEACTUALITÉFranceInterviewitoLigue 2Paris FC

Guillaume Khous : « la persévérance vient à bout de tout »

0

Guillaume Khous s’est engagé avec le Paris Football Club en juin dernier alors que le club venait de perdre le barrage d’accession à la Dominos Ligue 2 face à l’US Orléans. Ainsi, le joueur quittait la JA Drancy pour rejoindre le club francilien, en National 1. Mais, les malheurs du SC Bastia vont peut-être permettre au joueur de 25 ans de faire ses premiers pas sur les pelouses de Dominos Ligue 2. Pour Stadito, Guillaume Khous a accepté de revenir sur son parcours qui l’a mené de la région parisienne au Paris FC, en passant par Lens, la Hongrie et l’Espagne.

De Villepinte au RC Lens

« J’ai commencé le foot à l’âge de 8 ans à Villepinte en région parisienne, club de ma ville natale », nous dit Guillaume Khous. Le football a donc toujours était une passion pour cet homme. Et, cela va prendre une autre dimension à partir de ses 15 ans où il rejoint l’US Torcy, club qui lui permet d’évoluer « au plus au niveau de la catégorie 16 ans ». Puis, il va prendre la route pour Drancy, dont l’équipe première évolue en CFA. Il va ainsi avoir la chance de découvrir le CFA avec ce club, qui sera très important pour la suite de son parcours.

Crédit photo : rclens.fr

Le rêve de Guillaume Khous va prendre une nouvelle tournure à l’été 2011. En effet, il s’engage avec le RC Lens et intègre l’équipe réserve, alors en CFA. « J’appréhendais beaucoup, nous confie-t-il. C’était la première fois que je quittais la région parisienne et ma famille ». Lui qui n’avait connu que le monde amateur jusqu’à présent, il découvre « le monde professionnel et ses exigences ». Cependant l’intégration à ce nouveau mode de vie s’est très bien passée avec « des nouveaux coéquipiers qui m’ont très vite mis à l’aise », nous explique-t-il. Cette année dans le Pas-de-Calais a permis au natif de Tremblay-en-France d’apprendre. « A Lens j’ai beaucoup appris, j’observais beaucoup les pros, même les jeunes pros, leur fonctionnement, leur exigence et le travail qu’il fallait faire pour arriver à ce niveau ». Pourtant, malgré les efforts fournis, et les sacrifices effectués, Guillaume Khous n’a pas eu sa chance avec le groupe professionnel. Mais l’attaquant relativise et « ne regrette pas. Je pense que j’avais encore beaucoup de choses à apprendre, quelque étapes à franchir et du travail à effectuer. Je n’étais pas prêt et j’en étais conscient ».

Un retour et un exil

Après son expérience lensoise, Guillaume Khous a reçu des propositions de clubs. Alors qu’un accord était proche entre le joueur et le club du Mans, il n’en a rien était. En effet, arrivé fin août il était toujours sans club. « Je ne voulais pas faire une saison blanche », explique-t-il. C’est ainsi qu’il a fait le choix de rappeler le coach de la JA Drancy. Après cette nouvelle saison en CFA, l’attaquant fait le choix de l’exil et rejoint la Hongrie et le club du Szigetszentmiklosi FK.

Crédit photo : alchetron.com

C’est son agent qui lui propose ce challenge. « Ce n’est pas une destination qui fait rêver, nous avoue-t-il. Mais je me suis dis que ça ne me ferait pas de mal de tenter une expérience à l’étranger, de découvrir un pays et une autre culture ». C’est donc en Europe de l’est que Guillaume Khous choisit de poursuivre sa carrière. Si « ce n’était pas pas le top niveau », le joueur ne s’avère « pas déçu du tout » de cette première expérience à l’étranger. Il retiendra notamment que « humainement », cela lui a permis de « grandir et de mûrir. Je pense que cela m’a permit de me forger le mental que j’ai actuellement ».
Une nouvelle fois, cette aventure ne dure qu’une année, et Guillaume Khous est à la recherche d’un nouveau défi. C’est en Espagne que l’attaquant se dirige en s’engageant avec le club du Sestao River Club. « Pour être honnête je n’ai pas hésité une seule seconde ». Alors qu’il n’avait « que des propositions de clubs de CFA » en France, le joueur décide de tenter sa chance en troisième division espagnole. « Le foot espagnol est un style qui me correspond assez bien et que j’aime beaucoup », explique Guillaume Khous. Il estime qu’il s’agissait d’une « bonne opportunité » pour lui.

Le retour en France, acte 3 à Drancy

« Je voulais rester en Espagne mais mon agent de l’époque ne me proposait plus rien, ni en France, ni nulle part ailleurs ». C’est donc une situation délicate dans laquelle se trouve Guillaume Khous à l’été 2015. Septembre est arrivé, et l’attaquant qui vient de vivre deux expériences à l’étranger se retrouve sans club. « Je m’entraînais seul et je me posais même la question d’arrêter le foot », nous confie-t-il. Ainsi, il décide de rappeler les coachs de Drancy, avec qui il a « toujours eu de très bonnes relations. Ils m’ont offerts l’opportunité de continuer à vivre de ma passion ».

Crédit photo : Le Parisien

Cela s’est avéré être le bon choix pour le joueur et pour le club. Le club qui a terminé à la 7ème place de son groupe de CFA la saison dernière a pu compter sur Guillaume Khous qui a été très performant. « La saison 2016-2017 à été la meilleure de ma carrière, statistiquement surtout où j’ai marqué une dizaine de buts », juge-t-il. Au-delà des statistiques, l’attaquant estime que même le contenu de ses matchs étaient plus satisfaisants. « Je pense que la confiance du coach, Malik Hebbar, y était pour beaucoup ». Cet homme le « poussait toujours à faire mieux, à bosser. Il me faisait enchaîner les matchs donc je me devais de lui rendre cette confiance, je me devais de faire des différences et de lui montrer qu’il avait raison de me faire autant confiance ».

Guillaume Khous au Paris FC, « une belle histoire »

« Un accord avait déjà été trouvé six mois auparavant. Mais par respect pour tout ce que le club de Drancy m’avait apporté j’avais décidé de finir la saison ». Cela n’a pas découragé le club parisien qui est revenu à la charge. Lorsqu’il a reçu cette nouvelle offre, Guillaume Khous n’a « pas hésité ». Alors qu’il avait rejoint ce club en National, en ce début de saison 2017/2018 il se retrouve joueur d’un club de Dominos Ligue 2. « Pendant la préparation le groupe n’y pensait pas et n’en parlait pas, explique-t-il. Nous étions surtout concentrés à bien préparer la saison, qu’elle soit en National ou en Ligue 2 ».

C’est donc un nouveau monde que a découvrir Guillaume Khous en cette nouvelle saison. « Il va falloir s’adapter le plus rapidement possible au rythme et à l’impact physique, mais je n’est pas d’inquiétude ». Sur le plan personnel, il tient à prouver qu’il a « le niveau et la détermination pour jouer à ce niveau et aider le club à atteindre le maintien, qui est l’objectif ». Pour ce joueur qui évoluait encore en CFA avec le club de Drancy il y a quelques mois se retrouve aujourd’hui avec la possibilité de faire ses premiers pas sur une pelouse de Dominos Ligue 2. « Cela représente beaucoup évidement. J’ai beaucoup travaillé ces dernières années pour arriver à cette finalité. Jouer en plus pour Paris, avoir l’honneur de représenter sa ville, c’est une grande chance ».

Stadito remercie Guillaume Khous pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour la suite de la saison.

Lire plus…

https://stadito.fr/2017/04/21/saifeddine-alami-bazza-interviewito/

You may also like

More in A LA UNE