A LA UNEACTUALITÉAS MonacoFranceLigue 1Summerito

Summerito – AS Monaco : Confirmer la saison passée

0

L’an dernier, l’AS Monaco réalisait un magnifique exploit : le titre en Ligue 1 et une demi-finale de Ligue des Champions face à la Juventus. Avec une intersaison chamboulée par le départ de nombreux cadres, il est difficile d’y voir clair sur les objectifs de l’ASM cette saison. Cependant, le club pourra toujours s’appuyer sur les jeunes du centre de formation, mais aussi sur les nouvelles recrues, comme il a pu nous le démontrer sur ces dernières années.

La saison passée

La saison 2016-2017 restera ancrée dans les mémoires de l’AS Monaco, que ce soit pour sa saison en Ligue 1 mais aussi pour son très beau parcours en Ligue des Champions. En championnat, le club de la Principauté n’était pas le favori pour le titre. En effet, avec ses quatre titres consécutifs, le PSG était le grandissime favori, celui que tout le monde voyait vainqueur (ou presque). Mais dès la troisième journée, le Rocher est en furie, l’ASM bat le PSG sur le score de 3-1 et montre que la lutte pour le titre va faire rage. Cependant, quelques semaines après, l’OGC Nice s’invite aussi à la lutte puisque l’équipe azuréenne explose à domicile Monaco sur le score de 4-0. Ensuite, le club de la Principauté réagit bien avec de larges victoires : 7-0 à Metz, 6-2 contre Montpellier, 6-0 contre Nancy, 5-0 contre Bastia ou encore 4-0 à Bordeaux. Cependant, le club a subi quelques contre-performances et se retrouve deuxième à 2 points de Nice et 3 points devant le PSG.

Première défaite de la saison pour Monaco sur la pelouse du voisin niçois (0-4) – Photo Maxifoot.

 

C’est donc dans la seconde partie de saison que tout s’est joué. Nice a laissé des points importants en route tandis que Monaco et Paris ont gardé la même allure. Mais c’est surtout Monaco qui a caracolé en tête du classement avec 19 matchs presque parfaits. En effet, en 19 rencontres, l’ASM a pris 53 points sur 57 possibles (soit 17 victoires et 2 nuls). Mais aussi, le club aura inscrit 51 buts et en aura encaissé 11. Sur le total de la saison, Monaco aura pris 95 points, inscrit 107 buts (meilleure attaque du championnat) et encaissé seulement 31 buts (deuxième meilleure défense derrière le PSG). Sur cette deuxième partie, de gros scores ont été aussi enregistrés pour le club monégasque : 3-0 contre Nice, 5-0 contre Metz, 4-0 contre Lorient, Nantes et Lille ou encore 4-1 au Vélodrome face à Marseille. Le club présidé par Vadim Vasilyev est donc devenu en mai dernier champion de France pour la huitième fois de son histoire, égalant le FC Nantes.

La joie des joueurs monégasques, champions de France après une saison quasi parfaite (photo AFP).

 

En Ligue des Champions, l’AS Monaco ne pouvait pas rêver mieux tant l’épopée fut haletante. Après une troisième place en Ligue 1 acquise lors de la saison 2014-2015, Monaco a du d’abord passer par un troisième tour préliminaire. Après une défaite 2-1 chez les Turcs de Fenerbahçe, les protégés de Leonardo Jardim ont bien réagi et se sont imposés 3-1 au match retour. Ensuite, place aux barrages, les Monégasques affrontaient Villarreal. Pas de soucis majeurs, victoire 1-0 en Espagne et 2-1 à Louis II. Le club de la Principauté se qualifiait ainsi pour les phases de poules de la C1.

La compétition prend vraiment tout son sens à partir de la phase de poules. Issu du chapeau 4, Monaco se trouve dans un groupe abordable, en compagnie du Bayer Leverkusen, Tottenham, et le CSKA Moscou. Finalement, les Rouge et Blanc terminent premiers devant le club allemand et peuvent se permettre de rêver. En huitièmes, c’est un tout autre morceau qui se présente devant eux : Manchester City. Après un match aller totalement fou conclu par une défaite 5-3 à l’Etihad Stadium, il fallait une réaction digne de ce nom pour espérer passer le tour suivant. Et c’est ce qu’il se passe puisque Monaco s’impose 3-1 à Louis II et se qualifie pour le prochain tour. En quarts, l’ASM affronte Dortmund et tout se déroule à merveille ! Le match avait été dans un premier temps reporté suite à l’attaque à la bombe survenue à proximité du bus allemand, causant la blessure de Marc Bartra en avril dernier. Monaco s’impose d’abord 3-2 à Dortmund puis 3-1 au Rocher dans des matchs où Kylian Mbappé s’est illustré en inscrivant 3 buts. En demies, la marche est trop compliquée à gravir face au mur turinois. Défaite 2-0 à Monaco puis 2-1 à Turin, avec un nouveau but tout de même de la révélation Mbappé. Cependant, les joueurs n’ont pas à rougir de cette élimination, car ils ont été héroïques tout au long de la compétition.

Des joueurs comme Radamel Falcao (28 buts tcc), Kylian Mbappé (21 buts tcc), Thomas Lemar (11 buts tcc, 10 passes décisives en Ligue 1), Bernardo Silva (11 buts tcc, 9 passes décisives en Ligue 1), Kamil Glik (7 buts), Fabinho (12 buts tcc) ou encore Tiémoué Bakayoko (3 buts) ont brillé en particulier lors de cette saison 2016-2017, même si toute l’équipe a été très performante.

 

L’intersaison

L’intersaison de l’AS Monaco a été très mouvementée, notamment au niveau du mercato. Avec neuf arrivées pour seize départs, Monaco a vu son effectif quelque peu remanié. Dans les arrivées notables, on peut notamment citer le milieu de terrain belge Youri Tielemans (20 ans) en provenance d’Anderlecht, l’attaquant Jordi Mboula (18 ans) qui est issu de la Masia du FC Barcelone ou encore Soualiho Meïté (23 ans), milieu défensif qui évoluait jusqu’à présent sous les couleurs du LOSC. Jordy Gaspar, latéral droit âgé de 20 ans a également signé sur le Rocher en provenance de l’OL, ainsi que le gardien expérimenté Diego Benaglio (33 ans), qui est arrivé libre. De plus, l’international néerlandais Terence Kongolo (23 ans – Feyenoord Rotterdam), qui évolue au poste de défenseur, a choisi de rejoindre le club monégasque, ainsi que des jeunes joueurs méconnus tels que Boris Popovic (17 ans, Tours FC) ou encore Alvaro Fernandez Llorente (19 ans – Osasuna). Aujourd’hui, l’AS Monaco a enregistré l’arrivée d’une neuvième recrue, en la personne d’Adama Diakhaby, attaquant de 21 ans qui jouait auparavant au Stade Rennais.

Kongolo, Benaglio, Meïté, Tielemans et Mboula, les cinq premières recrues de Monaco dans ce mercato.

 

Du côté des départs, de nombreux joueurs cadres se sont éloignés des terres monégasques : Bernardo Silva et Benjamin Mendy sont partis à Manchester City, Valère Germain a choisi de rejoindre son club de coeur, l’Olympique de Marseille et Nabil Dirar s’est exilé en Turquie à Fenerbahçe. Le gardien Morgan de Sanctis (40 ans), en fin de contrat, a quitté le club, Elderson Echiejile (29 ans) a rejoint le club turc de Sivasspor et Abdou Diallo (21 ans) est parti en Allemagne au FSV Mayence. Corentin Jean, prêté la saison dernière au Toulouse FC, a été définitivement transféré dans le club du Languedoc. De plus, six joueurs ont été prêtés au Cercles Bruges, club de seconde division belge partenaire de l’AS Monaco : Paul Nardi (gardien, 23 ans), Jonathan Mexique (milieu, 22 ans), Guévin Tormin (milieu, 19 ans), Tristan Muyumba (milieu, 20 ans), Jordy Gaspar (défenseur, 20 ans) et Irvin Cardona (attaquant, 20 ans). Enfin, on notera le départ du jeune Chahreddine Boukholda (21 ans) vers le LOSC.

Au vu des matchs amicaux, le bilan reste assez mitigé avec 2 victoires et 3 matchs nuls. Dernièrement, l’AS Monaco affrontait le Paris SG pour le Trophée des Champions. Malgré un match solide de leur part, l’AS Monaco s’est inclinée sur le score de 2-1, après avoir ouvert le score à la 30e minute par Djibril Sidibé en première période. Paris est bien revenu au retour des vestiaires avec un très beau coup-franc marqué par Dani Alves à la 51e minute, puis une tête rageuse de Rabiot à la 63e minute, ce qui a permis au PSG de conserver son trophée estival pour la cinquième fois d’affilée.

Terence Kongolo au duel avec Dani Alves (PSG) lors du Trophée des Champions (photo AFP).

 

La saison prochaine

Il sera compliqué pour le club de la Principauté de réaliser une saison aussi belle que celle précédente. En effet, avec la valse de joueurs qui s’est produite durant l’intersaison, tous les automatismes ne seront pas là. De plus, tous les postes laissés vacants n’ont pas été renouvelés ou avec des joueurs de moindre qualité. Cependant, Leonardo Jardim est toujours à la tête de l’ASM, et peut encore faire des miracles, mais aussi nous surprendre. Avec des joueurs qui devraient rester (Subasic, Glik, Mbappé, Falcao), ajoutés aux recrues, la saison de Monaco devrait être tout de même belle. Il serait toutefois présomptueux de parler de « titre », mais une place sur le podium est largement envisageable. L’autre raison est que le PSG, son principal rival, a une équipe taillée pour aller loin, avec l’arrivée du Brésilien Dani Alves et celle imminente de Neymar, qui pourrait beaucoup apporter à l’attaque parisienne.

Concernant les coupes nationales, cela devrait dépendre du calendrier, mais ramener une coupe au Rocher serait une bonne chose. Enfin, concernant la Ligue des Champions, l’AS Monaco devra prouver que son accession en demi-finale la saison dernière n’était pas qu’un coup de chance et cravacher pour réussir une aussi belle compétition. Cela dépendra bien sûr du tirage au sort des phases de poule mais aussi de la phase finale, si qualification il y a.

 

Le mot du supporter

L’avis d’Erwan, supporter monégasque, sur la saison passée : « On ne pouvait pas rêver mieux. On a fait un superbe mercato, l’apport de Sidibé et Mendy a été considérable, le retour de Falcao comme un leader sur le terrain en dehors a été très importante. C’était une bande de potes et c’est pour cela qu’ils sont allés jusqu’au bout. Puis l’explosion de Mbappé nous a apporté de la fraîcheur, une saison magique tout simplement. »

Sur l’intersaison : « Je suis très content de notre mercato et surtout des arrivées de Tielemans et Kongolo. Il faudra voir le 31 août mais pour l’instant cela me plaît, le fait d’avoir Bruges comme club satellite est une bonne chose aussi. Prendre Benaglio en deuxième gardien est une excellente idée puisque c’est vraiment un numéro 1 bis. »

Sur la saison à venir : « Je pense qu’on peut défendre notre titre mais beaucoup de paramètres rentrent en compte. Il faudra voir sur les premiers matchs, dans le jeu et devant on peut être tout aussi fort même s’il y’a des interrogations sur l’ailier droit. »

 

L’épisode précédent

Summerito – Paris Saint-Germain : enfin un projet crédible ?

You may also like

More in A LA UNE