Summerito – Angers SCO : Poursuivre sur sa lancée

A l’approche de sa troisième saison consécutive en Ligue 1, Angers SCO semble se porter à merveille après deux maintiens obtenus haut la main, terminant respectivement 9e et 12e lors de ces deux dernières années. Ajouter à cela une finale de Coupe de France disputée la saison passée face au PSG, le bilan est plus que satisfaisant pour un club privé de l’élite française durant 21 longues années. Avec un mercato à première vue bien géré cet été, le SCO espère continuer sa progression durant cette nouvelle saison et rester le plus éloigné possible de la zone de relégation.

La saison passée

Le début de saison 2016-2017 n’annonçait rien de bon pour le SCO. Auteur d’un mois d’août catastrophique avec trois défaites en autant de rencontres disputées contre des adversaires à priori abordables (Montpellier, Nice et Metz), le club n’avait par conséquent toujours aucun point au bout de trois journées. Cependant, l’équipe de Stéphane Moulin s’est rapidement ressaisie en enchaînant trois succès consécutifs qui venaient rassurer les supporters. La suite devient plus irrégulière avec des résultats en dents de scie. Après une victoire à domicile contre le LOSC lors de la 12e journée, Angers pointait à la 10e place du classement.

Néanmoins, le club retombe petit à petit dans ses travers de début de saison et connaît une série de 7 matchs d’affilée sans victoire. Suite à une défaite contre l’Olympique Lyonnais le 21 décembre 2016, le SCO se retrouve aux portes de la relégation en étant 17e à la 19e journée. La trêve hivernale semble alors tomber à merveille.

Angers attaque l’année 2017 de bon pied en s’imposant sur la pelouse de l’US Granville pour les 32e de finale de la Coupe de France. Le Sporting met également fin à sa série sans victoire en championnat lors d’un succès face au FC Metz dans le cadre de la 22e journée. Le club présidé par Saïd Chabane connaît un mois de février assez prolifique en franchissant deux tours de Coupe de France et en engrangeant 10 points sur 15 possibles en championnat. Le club remonte progressivement au classement et s’assure une marge de sécurité par rapport à la zone de relégation.

La saison se poursuit et le SCO enchaîne entre bonnes et mauvaises performances en Ligue 1 tout en poursuivant son aventure en Coupe de France. Après avoir écarté les Girondins de Bordeaux en quart de finale et l’En Avant de Guingamp en demi, le club obtient son ticket pour la finale le 25 avril au plus grand bonheur de ses supporters. Autre motif de satisfaction, Angers valide officiellement son maintien dans l’élite début mai en obtenant le point du match sur la pelouse du FC Lorient (1-1).

Les joueurs scoïstes peuvent alors jouer libérer et l’emportent les trois points lors des deux dernières journées. Pour sa deuxième saison consécutive en Ligue 1, Angers termine à une belle 12e place avec 46 points au compteur. Les regards sont désormais tournés vers la finale de la Coupe de France où un énorme défi attend les Angevins : défier le Paris Saint-Germain. Finalement, au terme d’une partie disputée où le Sporting aura plus que tenu tête aux joueurs de la Capitale, le PSG s’impose dans le temps additionnel sur un but contre son camp d’Issa Cissokho. Cruelle fin de saison pour le SCO…

Défaits dans les ultimes instants en finale de Coupe de France face au PSG, les Angevins pourront tout de même se satisfaire d’un formidable parcours tout au long de la compétition.

Les forces de l’équipe

Au poste de gardien de but, l’incertitude plane toujours. Avec d’un côté Alexandre Letellier qui fait preuve d’irrégularité et de l’autre Mathieu Michel qui peine à convaincre Stéphane Moulin, une place de numéro 1 reste vacante à ce poste. Un cran devant, la hiérarchie est plus claire avec les deux piliers dans l’axe centrale : Ismaël Traoré et Romain Thomas. Légèrement en dessous la saison passée, les deux défenseurs centraux devront se montrer intraitables cette année.

Au milieu de terrain, Baptiste Santamaria a fait son trou depuis son arrivée en provenance de Tours l’été dernier. Titularisé à 35 reprises la saison précédente, le Français de 22 ans est devenu l’une des pièces maîtresses de Stéphane Moulin. A ses côtés, on retrouve une autre certitude puisqu’il s’agit du gaucher Thomas Mangani. Âgé de 30 ans, l’ancien nancéien semble au sommet de sa forme et devrait rempiler pour une nouvelle saison sous les couleurs angevines.

Enfin, en attaque, le SCO pourra compter, sauf surprise, sur l’une de ses révélations de la saison passée, le Camerounais Karl Toko-Ekambi. Ajouté à cela les arrivées d’Enzo Crivelli et de Baptiste Guillaume, le SCO devrait pouvoir se débrouiller sans son meilleur buteur de l’année dernière, Famara Diedhiou, parti pour la deuxième division anglaise durant cet été.

Photo : Philippe Naudin

L’entraîneur

Véritable symbole d’Angers SCO, Stéphane Moulin est à la tête de l’équipe première depuis 2011. Initialement en Ligue 2, l’entraîneur de 49 ans a façonné l’équipe à son image durant ces années. Son travail a notamment été récompensé lors de la saison 2014-2015 durant laquelle le SCO termina 3e et retrouva ainsi la Ligue 1, 21 ans après sa dernière participation.

Souvent critiqué pour son jeu peu attrayant, le SCO n’en demeure pas moins une équipe redoutable d’efficacité. Avec les éléments clés de son onze de départ conservés cet été, Stéphane Moulin espère pouvoir séduire davantage pour cette nouvelle saison à venir en pratiquant un football plus offensif.

Le mercato

  • Arrivées

Comme à son habitude, le SCO s’est montré actif lors de ce mercato estival. A l’heure actuelle, sept recrues sont venues garnir l’effectif de Stéphane Moulin. Les dirigeants scoïstes ont notamment essayé de flairer les bons coups en recrutant malin à l’image des arrivées de deux joueurs du Valenciennes FC, Saliou Ciss (27 ans) et Angelo Fulgini (20 ans). Tous les deux auteurs d’une bonne saison avec le VAFC l’année dernière, ils rejoignent donc l’élite française en s’engageant avec le SCO.

Angers a également fait son marché auprès des clubs relégués, en obtenant les signatures de Loïc Puyo (Nancy) et de Lassana Coulibaly (Bastia). Le premier est âgé de 28 ans et s’est montré à l’aise la saison passée pour sa première expérience en Ligue 1. Le second, quant à lui, est plus jeune puisqu’il n’a que 21 ans. Lui aussi évolue au milieu de terrain mais son profil est plus défensif.

Durant cette période des transferts, le Sporting a aussi souhaité renforcer son secteur offensif. Cela s’est traduit par les signatures d’Enzo Crivelli (Bordeaux), de Baptiste Guillaume (Lille) et du jeune Wilfried Kanga (Paris SG). Avec ces trois renforts, Stéphane Moulin aura l’embarras du choix au poste d’avant-centre.

Enzo Crivelli à l’entraînement avec son nouveau club.
  • Départs

Actif dans le sens des arrivées, le SCO l’a été encore plus dans celui des départs. En effet, nombreux sont les joueurs à avoir quitté le club cet été. Outre les fins de contrat (Issa Cissokho, Jamel Saihi et Dickson Nwakaeme), Angers a enregistré d’importants bénéfices grâce à des ventes records, en particulier celles de Nicolas Pépé au LOSC pour 10 millions d’euros et de Famara Diedhiou à Bristol City pour 6 millions d’euros.

Les dirigeants scoïstes ont également laissé filer le colossal Cheikh Ndoye qui s’est engagé en faveur de Birmingham City. Pablo Martinez a quant à lui rejoint les rangs du promu strasbourgeois. Enfin, le SCO a prêté trois de ses joueurs : Yoane Wissa à l’AC Ajaccio, Fodé Doré au Clermont Foot et Gabriel Mutombo à l’US Orléans.

Pour cette saison à venir, le SCO compte bien poursuivre son ascension. Avec un mercato bien géré et une ossature conservée, l’équipe de Stéphane Moulin semble prête à entamer le championnat. Officiellement, le principal objectif reste le maintien mais les joueurs ne se priveront pas de jouer plus haut s’ils en ont l’occasion.

Parole au supporter

 


L’épisode précédent :

Summerito – Toulouse FC : Retrouver de l’ambition

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *