Jordan et Willem Pierre-Charles, des jumeaux se confient à Stadito

Nés le 26 novembre 1993, les jumeaux, Jordan et Willem Pierre-Charles font carrière dans le football. Le premier a rejoint Valenciennes cet été, tandis que le second a, de son côté, pris la route pour Saint-Brieuc. Pour Stadito, ils ont accepté de revenir sur leur parcours commun et individuel.

Un parcours commun jusqu’en 14 ans fédéraux

C’est l’histoire de deux frères jumeaux « fous de foot », qui ont « toujours voulu être footballeur. Le football occupait la première place dans nos vies », nous dit Willem, ce que confirme son frère qui nous explique qu’ils faisaient même « des parties de foot dans le couloir de l’appartement ». C’est donc tout naturellement que Jordan et Willem Pierre-Charles avaient un « rêve commun » de faire carrière dans le football. « Depuis tout petit les footballeurs que l’on voyait à la à la télé nous donnaient envie de les imiter, de faire la même chose ».

Jordan Pierre-Charles

Cette aventure a commencé dès la catégorie débutant dans le club de Levallois. Jordan et Willem vont ainsi évoluer ensemble jusqu’en 14 ans fédéraux. Par la suite la progression de ces deux joueurs s’est faite du côté du Paris Saint-Germain en moins de 13 ans, puis à Sannois Saint-Gratien en 14 ans fédéraux. Cela constitue, jusqu’à présent, leur dernière expérience commune. Si les deux joueurs ont démarré au poste d’attaquant, l’un d’entre eux a glissé jusqu’au poste de défenseur latéral gauche. En effet, « Jordan a évolué il a reculé comme défenseur gauche », nous explique Willem. « Lorsque j’étais au PSG mon entraîneur de l’époque à trouvé que ma place était en défense, et je lui ai fait confiance », nous dit Jordan.

Le départ vers le centre de formation

Après une expérience à Sannois Saint-Gratien, Jordan et Willem Pierre-Charles vont voir leurs chemins se séparer. Le premier a pris la route du centre de formation d’Amiens, tandis que le second part du côté de l’En Avant Guingamp. Si cette séparation peut sembler difficile, les deux joueurs relativisent. Jordan nous confie ainsi que cela n’a pas été simple car il est « toujours difficile d’être éloigné des siens ». Mais ce choix a été plutôt facile a accepté car « c’est ce que nous désirions », nous explique Willem. Ils ont donc considéré cela « comme une chance ». Puis, « l’envie de faire du foot notre métier était si forte qu’on a très bien géré cette période de séparation », nous confie le joueur passé par Amiens.

Willem Pierre-Charles

C’est donc dans deux clubs différents que l’on retrouve les jumeaux. Jordan a eu « la chance de pouvoir partir sur un projet de formation à Amiens », tandis que son frère rejoint Guingamp « avec grand plaisir qui était, à l’époque, un club en vogue avec les années Drogba, Malouda, etc »… En ce qui concerne le joueur passé par le club amiénois, il nous avoue qu’il s’agissait de la seule proposition qu’il ait reçu. « Je n’ai pas réfléchi et j’ai foncé », nous explique Jordan. De plus, ils nous dit, à nouveau, avoir eu de la chance de tomber « sur des personnes exceptionnelles ». Il pense ainsi à monsieur Taillandier, Patrick Abraham, Sébastien Dailly, Patrick Descamps et Ismaël Mouridi. « C’est grâce à eux que j’ai réussi à Amiens », nous confie-t-il. C’est à aux que Jordan a pensé lors de la signature de son premier contrat professionnel, « dans le club qui au fur et à mesure est devenu mon club de cœur », nous dit-il. Jordan a donc pu découvrir le championnat de National, avec 26 matchs lors des saisons 2012-2013 et 2013-2014.

Jordan Pierre-Charles

Si Jordan semble avoir vécu une expérience sans fausse note à Amiens, Willem a connu plus de difficultés du côté de Guingamp. Pourtant, le joueur natif de Levallois-Perret a eu « l’occasion à plusieurs reprises d’intégrer le groupe professionnel à l’entraînement ». De plus, il a eu l’honneur de faire son apparition pendant 20 minutes lors d’un match amical face à Laval, avec un but marqué à la clé. Tout cela à l’âge de 17 ans. Il s’agissait donc d’un bel avenir à prévoir pour Willem Pierre-Charles. Mais, c’était sans compter sur « un pneumothorax spontané ( décollement des poumons de la plèvre plus précisément) », survenu lors de sa dernière année sous contrat stagiaire pro. « J’ai été opéré je suis resté en soins intensifs 3 semaines à l’hôpital sur Paris », nous explique-t-il. Ainsi, une longue période a été nécessaire pour revenir au niveau, « donc pas de contrat pro ». Malgré tout, le joueur passé par l’En Avant nous dit avoir gardé « de très bons souvenirs » de cette période de cette aventure guingampaise.

Jordan et Willem Pierre-Charles entre 2014 et 2016

Les deux parcours s’éloignent encore un peu plus lors de cette période. En effet, alors que Jordan va s’imposer en National, Willem a dû batailler et redescendre jusqu’au niveau CFA2, afin de mieux rebondir. En effet, après un retour dans le club de Sannois Saint-Gratien en CFA lors de la saison 2013-2014, il a décidé de rejoindre le championnat de CFA2, avec Sablé-sur-Sarthe. Cela a été « une super période » pour le joueur de 23 ans. Si cela n’a duré que six petits mois, Willem a eu le temps d’inscrire 11 buts en 13 rencontres jouées. Il a ainsi pu vite rebondir en CFA avec la réserve du FC Lorient. « C‘était une suite logique pour moi j’avais envie de repartir vers une structure professionnelle pour continuer mon travail, ma progression », nous explique-t-il. Il se dit « satisfait » de son passage chez les Merlus. « Je me suis très bien intégré avec la réserve avec laquelle j’ai marqué 16 buts en 28 matchs », ajoute-t-il. De plus, il a, une nouvelle fois, été récompensé « par le stage de reprise avec le groupe professionnel, ainsi que quatre matchs amicaux joués ». Il nous raconte que cette expérience s’est « beaucoup mieux passé qu’à Guingamp ». Mais, il estime cela logique puisque « ma progression s’est faite avec les années et que mon travail a été récompensé par des entraînements réguliers avec le groupe professionnel », indique-t-il. Pourtant, il n’aura toujours pas sa chance au niveau professionnel, et prend donc la route de Pau.

Willem Pierre-Charles

Pour Jordan, sa carrière est plus stable lors de cette période. En effet, après une belle expérience du côté d’Amiens, le joueur de 23 ans a rejoint Colmar, où il restera deux saisons. « Après La fin de mon aventure amiénoise j’ai eu la chance de tomber encore une foi sur un coach qui mais fais confiance », juge Jordan. Cet entraîneur se nomme Damien Ott, aujourd’hui entraîneur d’Avranches, récent quart de finaliste de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain. Le joueur passé par Colmar tient à remercier cet homme qui luis a permis « de continuer l’aventure en National ». Il estime que son arrivée à Colmar est « la récompense d’une bonne demie saison » auparavant. Il n’oublie cependant pas que si cela a été possible, c’est également grâce aux dirigeants amiénois, à qui il doit « beaucoup de remerciements ». En Alsace, Jordan a vécu une de ses « meilleures aventures humaines ». Il y a connu une équipe de potes, qu’il n’avait que rarement connu par le passé. Malheureusement cette aventure ne s’est pas terminée de la meilleure des manières. En effet, le club a été victime de problème financier, « avec à la clé une rétrogradation administrative ».

Jordan d’Ajaccio à Valenciennes, et Willem de Pau à Saint-Brieuc

Si les parcours des deux frères se sont éloignés depuis plusieurs années, Jordan et Willem Pierre-Charles n’ont pas renoncé à leur carrière. Lors de la saison 2016-2017, Jordan a eu l’honneur de découvrir la Dominos Ligue 2 avec le maillot de l’AC Ajaccio. Le joueur, qui a gravi les échelons menant jusqu’à la deuxième division française, a ressenti « une grande fierté » en paraphant ce contrat. Il se dit « heureux » d’avoir pu se lancer « dans un très bon projet et un grand club ». Si il a été « satisfait » de sa première partie de saison, le défenseur est vite retombé de son petit nuage. « Malheureusement, cela s’est moins bien fini pour des raisons que j’ignore », nous explique-t-il. Il nous dit ne pas avoir compris cette décision de l’avoir écarté du groupe du jour au lendemain. En effet, alors qu’il avait participé à chaque rencontre de la phase aller, mis à part la 14ème journée pour cause de suspension, on a perdu de vue le numéro 26 ajaccien sur les pelouses de Ligue 2. « Mais c’est le foot c’est la vie », relativise Jordan.

Suite à cette première expérience au niveau professionnelle, Jordan Pierre-Charles a fait le choix de changer. Il quitte ainsi la Corse pour rejoindre le Nord. C’est avec « une immense joie » que le joueur de 23 ans rejoint le club de Valenciennes. Il n’a pas hésité à rejoindre cette équipe car il connaît très bien cette région et a « toujours voulu revenir dans le coin ». Il a de nouveau trouvé un projet en adéquation avec ce qu’il recherchait. « Il s’agit d’un club en pleine reconstruction avec des objectifs de monter très rapidement », nous le néo-valenciennois. De plus, Valenciennes est un club qui a « toujours donné envie » à Jordan. Puis cela pourra faciliter la vie de famille puisqu’il se rapprochera de sa femme qui habite en Picardie. « C’est aussi une bonne chose pour son bonheur », nous dit Jordan. Nul doute qu’il espère retrouver une place de titulaire en Dominos Ligue 2.

Jordan Pierre-Charles

Pour Willem Pierre-Charles le chemin entre Pau et Saint-Brieuc a été plus tortueux. Après avoir débuté la saison 2015-2016, sous le maillot de la réserve du FC Lorient, il rejoint le Pau FC en janvier, alors leader de son groupe de CFA. Le club était donc en route pour une promotion en National, ce qui a été chose faite. Cela restera gravé dans la mémoire du joueur car ça « reste quelque chose d’unique ». Il a ainsi pu découvrir le championnat de National la saison dernière, pendant six mois avant de rejoindre Granville en CFA. Pourtant, il n’a connu « aucune difficulté en terme footballistique ». Mais l’arrivée d’un nouveau directeur sportif a tout remis en cause. En effet, « dès son arrivée il ne voulait pas de moi et a tout mis en œuvre pour me faire quitter le club », nous confie-t-il. En bon compétiteur, Willem a décidé de quitter le club palois pour retrouver un nouveau défi à Granville, à l’échelon inférieur. Alors qu’il était « ravi de rejoindre ce club à la trêve », la blessure va prendre le dessous. En effet, « une tendinite récidivante » a empêché le joueur de s’exprimer pleinement. « Je m’entraînais une semaine et la semaine d’après j’étais blessé à nouveau, ça a été l’horreur, s’exclame Willem. J’en suis le premier désolé ».

Cela a mené Willem au Stade Briochin, récent promu en National 2. Après une intersaison où le joueur a « été totalement pris en charge par un Kiné (Jean-Pierre Tombeur) », il espère bien avoir l’occasion « d’enchaîner les matchs ». Le néo-briochin estime s’engager « un club structurer avec de l’ambition », où le challenge très intéressant ». Impatient de débuter le championnat, Willem espère enfin pouvoir réaliser une saison complète. Le joueur de 23 ans compte bien faire tout ce qui en son pouvoir pour « obtenir les meilleurs résultats » avec sa nouvelle équipe.

Willem est…

Bosseur.
« Il n’a pas eu beaucoup de chance pour le moment… Mais, pour moi, c’est un attaquant qui a toutes les qualités pour au moins jouer en Dominos Ligue 2, voire beaucoup plus haut. Et, je suis sûr qu’il va le démontrer cette année », nous dit Jordan.

Jordan est…

Fougueux.
« Jordan est une personne spontanée qui ne se prend pas la tête et qui fonce », nous dit Willem.

Jordan et Willem Pierre-Charles avec leurs nouvelles couleurs

Willem Pierre-Charles :

« ne jamais rien lâcher, de croire en soi ne jamais baisser les bras car seule notre détermination nous permet d’atteindre l’objectif qu’on s’est fixé »

Jordan Pierre-Charles :

« fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité »

Il est donc certain que le football occupe une grande place dans la vie de ces jumeaux, qui font carrière dans ce sport. Si Jordan et Willem Pierre-Charles ont eu deux parcours différents, une forme d’admiration est présente l’un envers l’autre.
« Notre rêve le plus fou, mais vraiment très fou, serait de revenir jouer [ensemble] sous nos premières couleurs, celles du Paris-Saint-Germain », conclu Willem.

 

Stadito remercie Jordan et Willem Pierre-Charles pour leur disponibilité et leur gentillesse et leur souhaite bonne chance pour la suite.

Lire plus…

Mickaël Martin : « une saison au top » avec le Stade Briochin

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *