A LA UNEACTUALITÉFranceInterviewitoLigue 1Matchs amicauxOGC Nice

Lucien Favre (OGC Nice) : « Il y a encore du boulot »

1

L’OGC Nice disputait samedi son premier match amical depuis la reprise face à l’équipe de Nyon en Suisse. Les Aiglons se sont imposés 4-0 sous les yeux de notre reporter, présent sur place. Voici l’analyse d’après-match de Lucien Favre, enregistrée par Jonito, dans une conférence de presse improvisée dans les couloirs du stade.

« Un bon petit galop d’essai »

L’entraîneur suisse semble satisfait du match réalisé par sa formation, avec « des joueurs qui sont déjà dans le tempo ». Parmi ces joueurs, on retrouve notamment Bassem Srarfi, auteur d’un doublé, qui « est déjà pas mal en jambe. On reconnaît ceux qui s’entraînent depuis deux semaines, et ceux qui sont là depuis huit jours », explique le technicien.

Ainsi, il note que « d’autres ne sont pas encore prêts ». Lucien Favre a beaucoup fait tourner lors de cette rencontre, où seuls Bassem Srarfi et Vincent Marcel ont disputé plus de 45 minutes. En effet, « on est pas prêt pour jouer plus longtemps qu’une mi-temps », analyse-t-il. L’essentiel est assuré puisqu’il n’y a pas eu de blessure, constate le coach niçois.

Les recrues

Pierre Lees-Melou, Adrien Tameze et Jean-Victor Makengo ont été testé par Lucien Favre qui a pu voir ses recrues estivales à l’œuvre. Il note qu’Adrien Tameze, dernier buteur du match, et Jean-Victor Makengo ont chacun réalisé une performance encourageante dans ce premier match. L’ancien caennais « percute bien balle au pied », pour son nouvel entraîneur. Ces deux milieux de terrain offrent une nouvelle option à Lucien Favre, qui compte désormais « deux profils différents » des autres dans ce secteur de jeu.

Du côté de l’ancien dijonnais, le Suisse est également satisfait de ce qu’il a observé. « Il va s’entendre avec tout le monde. Il se déplace, il anticipe, il plonge dans l’espace, il joue juste », analyse Lucien Favre. Le joueur de 24 ans est d’autant plus intéressant aux yeux de son entraîneur, qu’il « peut jouer à plusieurs postes, ce qui va permettre de jouer dans plusieurs systèmes ».

Jean-Michaël Seri

Jean-Michaël Seri n’a pas encore rejoint ses coéquipiers en Suisse, pour cause de « problème administratif ». Lucien Favre avoue ne pas savoir « exactement quand il va venir », mais il assure qu’il « sera bientôt là ». S’il se passe encore beaucoup de choses autour du cas de l’international ivoirien, Lucien Favre compte toujours sur lui.

Mario Balotelli

« Il y a du travail, comme d’habitude », selon Lucien Favre. Et lorsqu’un journaliste évoque l’idée d’un Mario Balotelli plutôt bien investi dans ce match amical, Lucien Favre rétorque simplement par « c’est votre avis ». Preuve que l’attaquant italien va devoir fournir des efforts s’il souhaite convaincre son entraîneur et garder sa place de titulaire sur le front de l’attaque.

Malang Sarr

Capitaine de  » l’équipe bis  » de la seconde mi-temps, Malang Sarr est un défenseur plein d’espoir sur lequel Lucien Favre compte pour la saison à venir. « Il a une grosse marge de progression possible », analyse l’entraîneur suisse. C’est pour cela qu’il souhaite que son défenseur de 18 ans prenne « plus de responsabilités » sur le terrain, mais « il y a un gros travail à faire ».

 

Lire plus…

https://stadito.fr/2017/07/01/adrien-tameze-ogc-nice-integration-se-passe-bien/

You may also like

More in A LA UNE