A LA UNEACTUALITÉInsoliteLigue 2RC Strasbourg AlsacesupporterUltras

45 heures de vol par amour du RC Strasbourg

0

« C’était le choix du coeur »

Un jeune français supporter du RC Strasbourg a décidé de faire l’aller retour depuis Sydney pour voir son équipe jouer contre Bourg-en-Bresse et remonter en Ligue 1. 45 heures de vols pour ce passionné.

Environ 33 000 kilomètres et 45 heures aller retour. Le chiffre est hallucinant, le cas l’est tout autant. C’est l’histoire de Jérémy, un jeune Français exilé à Sydney depuis deux ans, qui ne voulait manquer pour rien au monde la remontée en Ligue 1 de son club de coeur. Si ce genre d’épopée peut être entendue, elle concerne souvent des grands clubs mythiques, comme cet indien supporter de Manchester United ou ce Chinois venu voir Liverpool.

Là il s’agit du RC Strasbourg, en seconde division française. Ce genre d’image est tellement belle et fait du football un sport unique, nous ne pouvons que remercier et respecter Jérémy qui aura tout de même dû s’arranger avec son travail, payer un aller-retour et passer une quarantaine d’heures en transports.

Ainsi, le titre de cet article pourrait débuter par « ivre, il… » ou « fou, il… » mais il n’en est rien, Jérémy n’ayant jamais été aussi lucide de sa vie. Ce fan, habitué des insomnies pour regarder les matchs du RCS -décalage horaire oblige-, a accepté de répondre à quelques questions de Stadito, pour expliquer pourquoi il a traversé les trois-quarts du globe. Ces propos sont découpés en deux parties, ceux livrés avant le match, et ceux donnés après la rencontre.

L’avant match

« On m’a pris pour un fou »

« Ce qui me motive ? Uniquement le match, c’est pour cela que je suis là. Cela fait 2 ans que je ne suis pas allé au stade et je ne voulais pas manquer ce moment qui, je l’espère, sera de joie et de bonheur, à savoir le retour en Ligue 1 d’un club considéré mort il y a presque dix ans.

 Je me souviens, qu’une semaine avant la reprise de la CFA2 nous n’avions même pas d’équipe et de joueurs ! Merci aux frères Keller et aux investisseurs locaux. Aujourd’hui, c’est un nouveau Racing. Les vrais supporters sont restés, les mauvais ont quitté le navire après la liquidation judiciaire. Le renouveau de ce club est venu avec les matchs amateurs, se déplacer dans le village d’à côté…

Aujourd’hui, la mayonnaise a prise et on est en phase de retrouver notre place dans l’élite, là où nous devrions êtrePour moi, ce match signifie vraiment quelque chose et je ne voulais pas le vivre de loin. Je veux y être et j’y serai. Une semaine avant le match, j’ai donc acheté mon billet d’avion, je suis arrivé hier (jeudi) et je repars lundi. Une fois les modalités liées à mon boulot, j’ai acheté le billet d’avion et go ! On m’a pris pour un fou… J’ai longtemps réfléchi, ce n’étais pas évident mais le coeur a fini par l’emporter. 

Cette saison, je n’ai pas loupé un match depuis Sydney, j’avais fait pareil la saison dernière. Streaming à 4 heures du matin… et ALLEZ RACING ! »

 

 

L’après match

« J’ai vécu ce match avec un stress intense comme tous les spectateurs mais j’ai tout donné vocalement pour ne rien regretter. Je n’ai plus de voix. Le Racing menait rapidement et il n’y avait plus de match. Déjà ça enlève du stress et permet aux gens de se lâcher un peu. J’ai senti la tension, le stress et la pression prendre le dessus parfois sur l’ambiance. C’était ma première dans le mur bleu et dans cette nouvelle configuration de stade. Il y’a plus de monde qui participe et une ambiance largement plus puissante que dans le passé. Et le club a été super sympa, car il m’a offert l’avant match sur la pelouse devant le kop !

« Strasbourg est un club un peu différent »

Strasbourg a ensuite, je ne sais pas pour quelle raison, arrêté de jouer et laissé le ballon à Bourg. On savait qu’on allait prendre ce but et bien sûr par… un ancien de la maison formé chez nous : Loïc Damour ! Avec le RCS c’est comme ça, toujours un ascenseur émotionnel et on ne peut jamais finir tranquillement. C’est pour cela aussi que nous sommes un peu différents je pense. 

J’ai fêté ça jusqu’à très tôt ce matin entre copains dans Strasbourg et j’attends la célébration publique, aujourd’hui en fin d’après midi sur la place Kléber, pour un dernier moment de communion cette saison ! J’ai également prévu de revenir en juillet fêter mes 30 ans avec la famille et les copains donc  je serais présent à la première journée ! Comme ça la boucle est bouclée, on retrouve notre place… »

« Les gens qui ne me connaissent pas parlent de respect et de vrai supporter »

« La réaction des gens ? Les gens qui ne me connaissent pas parlent de respect et de vrai supporter. Ceux qui m’entourent parlent de folie furieuse et un truc de malade de faire ça…  J’ai beaucoup de fierté d’avoir fait le déplacement et au final avoir eu la montée car dans le cas contraire je ne sais pas comment je l’aurais vécu…

Mon ressenti sur le retour en Ligue 1 ? Une grande fierté et un grand merci à l’équipe dirigeante et aux joueurs depuis la CFA 2. Tous les joueurs et dirigeants qui ont contribué à ce retour au fil des années, sont aujourd’hui remerciés par cette montée et c’est un véritable cadeau pour un public formidable que la Ligue 1 va adorer retrouver.  Maintenant, notre objectif pour la Ligue 1 et notre ambition c’est de ne surtout pas faire l’ascenseur ! 
Sinon tout ça n’aura servi à rien !
Un gros chantier nous attend pour cet été car il n’est pas sûr que nos tops joueurs restent comme Boutaïb, Guillaume ou Blayac… »

Jérémy peut être heureux et rentrer sereinement au pays des kangourous, son club de coeur est bel et bien en Ligue 1. L’an prochain, il pourra regarder des streamings face à Nice, l’OL, le PSG ou Monaco. Tout ce que méritent ce jeune supporter et le Racing Club de Strasbourg. Si tous avaient cette ferveur en eux, peut-être bien que nos stades seraient plus remplis le week-end. Au delà des performances sportives affichées vendredi soir en Ligue 2, si il y a bien quelque chose à mettre en lumière, c’est ce genre d’initiative.

Merci à Jérémy pour son esprit, sa fidélité et sa disponibilité et à Ultras Made in France pour la mise en relation. Bravo au RCS pour sa montée en Ligue 1 ! 
 
 

Lire plus

https://stadito.fr/2017/05/19/roderic-filippi-championnat-me-dirait-premier-lieu-langleterre/

Waldemar de Laage
Etudiant journalisme, passionné par le monde des tribunes. Twitter : @delaagewaldemar

You may also like

More in A LA UNE