ESTAC – Stade de Reims : Troyes capitale de la Champagne

Nous y voici. Vendredi 12 mai 2017, derby de la Champagne entre l’Espérance Sportive Troyes Aube Champagne et le Stade de Reims. Le stade commence petit à petit à accueillir ses spectateurs, les regards des joueurs sont concentrés et la tension monte. Derby historique entre deux équipes du haut de tableau cette saison, toutes deux redescendues de Ligue 1 lors de l’intersaison 2016. Retour sur un match aussi important sur le pelouse qu’entre les supporters des deux camps. 

L’avant-match 

Doux printemps au Stade de l’Aube qui s’apprête à héberger le temps d’une soirée plus d’une dizaine de milliers d’âmes majoritairement derrière l’équipe locale l’ESTAC. Les conditions de jeu sont idéales en ce début de soirée. La pelouse a été modérément arrosée par les averses tombées sur la cité troyenne cet après-midi. Épilogue de la saison à domicile de Bleu et Blanc, forts sur leurs terres (12 victoires, 4 nuls et 2 défaites soit le deuxième meilleur total de points derrière Strasbourg, 40 points), ils reçoivent une équipe de Reims qui a subit, la semaine passée, une terrible désillusion en perdant à Delaune contre le 18ème l’US Orléans disant par la même occasion « quasiment » adieu à ses ambitions de remontée. 

 

Les compositions des équipes 


 

Les faits marquants

Les 22 acteurs s’élancent sur la pelouse du stade de l’Aube. Le XI troyen est inchangé par rapport à celui aligné lors de la réception du Stade Bretois (1-0) à l’exception du retour du serial buteur Adama Niane remplaçant Samuel Grandsir blessé. Côté Rémois, la jeunesse est au pouvoir sur le front de l’attaque avec Rémi Oudin et Grejohn Kyei. 

 
La maîtrise tactique rémoise

Force des troyens, les débuts de matchs sont très appréciés des aubois. Pour contrer cela, le technicien Michel Der Zakarian a mis en place un milieu dense avec le roc Danilson Da Cruz, le jeune Hugo Rodriguez et le rugueux Antoine Devaux. Ce choix tactique fut payant puisque les premiers à poser le pied sur le ballon sont vêtus de blanc. Les deux premières occasions sont même à mettre à l’actif du club marnais avec la belle frappe de Grejohn Kyei. qui contraint Samassa à s’étendre magnifiquement sur sa gauche. Dans la foulée, c’est Hamari Traoré qui centre fort mais Samassa bien présent dans sa surface coupe bien la trajectoire. 

Perturbée, l’ESTAC trouve la clé

La faible présence troyenne dans la surface rémoise est illustrée par l’unique « action » des bleu à la 6′ lorsque Niane, bien serré, frappe de 20 mètre sans trouver le cadre gardé par Carrasso. Ce même attaquant malien, dans un duel anodin à 20 mètres du but rémois, est bousculé par Weber. Monsieur Chapron met le sifflet à la bouche et offre un coup-franc dangereux pour Azamoum. C’est contré par le mur rémois d’une main. Penalty !

3 minutes folles 

Le ballon entre les pieds d’Adama Niane, chambré par quelques joueurs rémois au passage, est une première balle de but. Le buteur délivre les siens dans une ambiance de plus en plus électrique. D’un plat du pied plein centre, il trompe Carrasso parti sur sa gauche. L’ESTAC reprend virtuellement sa place de barragiste. Seulement deux minutes plus tard, sur cette parfaite combinaison dans le couloir gauche, Nivet reprend une tête, seul au premier poteau, Carrasso repousse mais Darbion seul au second poteau place un plat du pied dans le but vide.

 

Malmenée, l’ESTAC a été ultra-réaliste transformant le penalty offert par une main rémoise dans la surface de réparation à la 27’. Niane inscrit par la même occasion son 23ème but dans ce championnat de Domino’s Ligue 2. Quelques minutes plus tard, Nivet reprend de la tête un centre de Obiang et force Carrasso à la parade. Le ballon retombe dans les pieds d’un Darbion esseulé qui conclut dans le but vide.

 

A la pause, nous avons vu un premier acte en deux scènes. L’opposition tactique de début de match remportée par le Stade de Reims qui étouffa l’ESTAC la privant de son assise au milieu de terrain et cinq minutes de folies durant lesquelles Niane et Darbion firent par deux fois la différence le premier en transformant son 7ème penalty de la saison et le second opportuniste dans les six mètres rémois doublant la mise. Les 22 acteurs rentrent aux vestiaires sous les applaudissements des quelques 12 000 spectateurs du Stade de l’Aube. 

ESTAC 2 – 0 Stade de Reims

 

Début de la deuxième mi-temps et premier changement pour Reims, Prechowki remplace Da Cruz. L’envie des rémois est de pousser un maximum pour revenir dans cette rencontre. Si les dix premières minutes sont assez partagées, les suivantes sont en faveur des rémois. Les marnais mettent une grosse pression sur le but de Samassa pour tenter de revenir. Acculé, Garcia décide de faire rentrer son milieu défensif Thiago à la place de Ben Saada. Cette tactique est très souvent utilisée par le coach troyen dans les temps faibles de son équipe. 

Deux sorties émouvantes 

Sous les vagues rémoises qui se font de plus en plus pressantes, Samassa est impérial et, quand ce dernier est battu, son collègue Obiang le supplée comme à la 82′, bien placé au second poteau sur un corner venu de la droite. Entre temps, deux changements ont soulevé le Stade de l’Aube. Le premier, la sortie du meilleur buteur du championnat, arrivé en septembre dernier libre de tout contrat et auteur de 23 buts. Incertain sur son avenir, Adama Niane a salué tous les supporters scandant son nom en retour. 


 

Dix minutes plus tard, le vétéran Benjamin Nivet récolta lui aussi sa standing ovation, lui qui, à 40 ans, ne s’est pas encore exprimé sur la suite ou non de sa carrière.

 

Outre ces changements, peu d’occasions franches se sont produites de part et d’autre si ce n’est celle cité plus tôt. Au coup de sifflet final, c’est tout un stade qui vient saluer ses joueurs qui devront faire un résultat dans le Doubs la semaine prochaine à Sochaux. Troisième à la différence de but avec Amiens (second) et à un point de Strasbourg (leader), les troyens vont devoir l’emporter pour monter. De son côté le Stade de Reims terminera sa saison dans l’anonymat avec tout de même un rôle d’arbitre puisque les joueurs entraînés par Michel Der Zakarian recevront Amiens à la lutte pour accéder à l’élite. 

ESTAC 2 – 0 Stade de Reims

 

 

Les réactions 

 

La feuille de match

ESTAC

Buteurs : ⚽ Niane (27′ sp) ⚽ Darbion (30′)

Samassa – Obiang, Hérelle, Giraudon , Confais – Azamoum 🔶, Dingomé  , ⚽ Nivet © (86′ Cordoval), Darbion, Ben Saada (63′ Thiago)  – Niane (76′ Caceres)

Stade de Reims

J.Carrasso – Amiot , Weber © 🔶, Jeanvier 🔶, H.Traoré  – Devaux , H.Rodriguez , Da Cruz (45′ Prechowki) – Diego 🔶, Oudin (54′ Berthier), Kyei (70′ Jung) 

 

Les autres résultats de cette J37 : 

Les résultats de la 37e journée de Domino’s Ligue 2

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *