A LA UNEACTUALITÉAtletico MadridLeicesterLigue des Champions

Un Atletico poussif met fin au rêve de Leicester

0

Leicester et l’Atletico Madrid avaient rendez-vous mardi en Angleterre pour le match retour de leur quart de finale de Ligue des Champions. Vainqueurs 1-0 à l’aller, grâce à l’inévitable Antoine Griezmann, les Colchoneros partaient avec un avantage court mais non moins important dans la course à la qualification.

Au King Power Stadium, si Leicester s’est avancé avec une composition plutôt classique, les Madrilènes ont aligné un onze avec une petite surprise, en la personne de Giménez, aligné au poste de milieu défensif. Devant, pas de Gameiro, de retour de blessure, ou de Torres, mais un tandem Carrasco-Griezmann.

Une première mi-temps à l’avantage des Colchoneros

Dans une très belle ambiance, comme à l’accoutumée outre-manche, les premières minutes sont plutôt à l’avantage des Foxes, avec une première alerte sur le but d’Oblak à la 23ème minute et une frappe qui passe juste au dessus, signée Okazaki.
Cette frappe concluant le premier temps fort du match, les espoirs de Leicester sont ensuite vite refroidis, Saul Niguez reprenant victorieusement de la tête un centre venu de la gauche de Felipe Luis. Le jeune milieu Espagnol, qui s’était illustré l’an passé par un chef d’œuvre face au Bayern Munich, ouvre alors la marque, sur sa seconde opportunité de la partie (0-1, 27ème). L’international espagnol signe par la même occasion son troisième but de la saison en Ligue des Champions, pour un total de cinq toutes compétitions confondues, autant dire que la reine des compétitions européennes lui réussit plutôt bien.
Cinq minutes après l’ouverture du score, ce diable de Saul Niguez va passer tout proche du doublé, son tir étant difficilement stoppé par Peter Schmeichel, le portier Danois de Leicester (32ème).

La pause s’est profilée sans véritable éclair de part et d’autre, la possession étant à l’avantage des Foxes (52%). Néanmoins, à défaut de jouer comme à leur habitude, certes peu aidés par une belle entame de leurs adversaires, ce sont bien les joueurs de l’Atletico qui mènent au score, par la plus petite des marges.

Des Foxes bien plus entreprenants en seconde période

Le deuxième acte, entamé par deux remplacements côté anglais, va donner lieu à une belle poussée des coéquipiers de Mahrez et Vardy. Excepté une action litigieuse dans leur surface, Carrasco réclamant un pénalty suite à une belle combinaison avec Griezmann (50ème), ce sont les Foxes qui font le jeu. Finalement, leurs efforts sont récompensés peu après l’heure de jeu grâce à Jamie Vardy (1-1, 62ème) opportuniste à la réception d’une volée de Chilwell détournée par Griezmann.

Portés par leur public et leurs espoirs de qualification, les Anglais vont presser très fort le bloc madrilène qui sentent le frisson passer (Vardy 67ème, Mahrez 77ème). Le match va alors tourner à une partie de handball, chaque équipe alternant l’attaque et la défense. Malgré leurs efforts, les Foxes de Leicester ne peuvent arracher mieux que le nul, insuffisant pour se qualifier après leur défaite à l’aller.

Avec ce résultat arraché dans la souffrance, les hommes de Diego Simeone entrevoient eux les demi-finales, aux côtés de l’autre club de la ville, le Real, tombeur du Bayern Munich (2-1 / 4-2).

Lire plus

https://stadito.fr/2017/04/18/le-real-est-insubmersible/

Waldemar de Laage
Etudiant journalisme, passionné par le monde des tribunes. Twitter : @delaagewaldemar

You may also like

More in A LA UNE