ACTUALITÉCoupe GambardellaFranceInterviewitoMontpellier HSC

Victor Trento/Yanis Ammour, « Réécrire l’histoire comme la génération 90 »

0

Dans le dernier carré de la plus prestigieuse des coupes nationales chez les jeunes, la Coupe Gambardella, le MHSC U19 est sur la route du Stade de France. Sur ce chemin, nous avons croisé deux jeunes héraultais aux horizons bien différents, Victor Trento et Yanis Ammour, qui ont unis leurs forces hier pour venir à bout du FC Metz après un match à suspens conclu aux tirs au buts. Interview.

Deux générations sur le pré

Honneur à l’aîné durant cet entretien spécial Coupe Gambardella aux côté de deux joueurs du MHSC U19 qualifiés dans le dernier carré de cette prestigieuse compétition. Le premier, Victor Trento, 19 ans (génération 1998), originaire d’Orange dans le Vaucluse arrivé il y a quatre ans dans la cité héraultaise et milieu de terrain des Bleu et Orange en U19 Nationaux et CFA. Le second, Yanis Ammour, 17 ans (génération 1999), attaquant international français U16-U17, pur produit de la formation du Montpellier HSC arrivé à l’âge de 4 ans dans le club présidé par Loulou Nicollin.

Victor Trento (à gauche) et Yanis Ammour (à droite)

Une fin de saison pleine d’enjeux pour les jeunes du MHSC

Comme tous les clubs professionnels, le MHSC peut compter sur sa formation et sa pré-formation dans le but de faire grandir ses jeunes joueurs pour préparer leur entrée dans le monde professionnel. Cette saison, Montpellier joue le haut de tableau chez les U19 (2ème à un petit point de l’AS Monaco), la Coupe Gambardella dans laquelle le club vient d’obtenir son ticket pour les 1/2, et, tout juste promu de CFA2, la réserve joue son « maintien en CFA« .

Le groupe de CFA dans lequel Victor Trento évolue cette saison.

Ces trois compétitions parallèles ont toutes un fort enjeu. L’ambition des jeunes montpelliérains n’est pas cachée. Si la priorité est au maintien en CFA pour Victor, comme nous le confie-t-il en évoquant les objectifs de cette fin de saison : « Le maintien en CFA surtout« . La première place du Groupe D en U19 Nationaux est elle aussi clairement dans la ligne de mire de Victor et Yanis, « si on peut accrocher la 1ère place en championnat U19 pourquoi pas « . Pour embellir cette fin de saison, la Coupe est « à ne pas oublier » conclue Trento.

Un parcours maîtrisé en Gambard’

« Le travail a payé » nous confie Yanis en retraçant le parcours de son équipe débuté à Bayonne en 64ème le 8 janvier dernier. Si ce tour a été le lancement de l’aventure, sa poursuite a été construite « match par match« . « Nous nous donnions à fond à chaque fois« , « nous n’avons jamais eu de tirage facile, que de bons matchs à jouer, compliqués, car tout se joue sur un seul match » poursuit Victor. Les éliminations de Bayonne, Marseille Air Bel, Nancy et Tours ont forgé ce groupe qui a « témoigné de son « Esprit Paillade » en « s’imposant 3 fois à l’extérieur » nous fait part Trento.

Yanis Ammour lors de MHSC-FC Metz. © MHSC

Vous attendiez-vous à atteindre le dernier carré final au moment d’entamer cette compétition ?

« On y pense toujours en début de saison, la Gambardella c’est une compétition magnifique, on la joue pour aller au bout. Chaque match est une étape de plus vers la victoire finale, donc s’y attendre est un grand mot, mais on travaille tous les jours pour aller au bout. » affirme Victor. Yanis, quant à lui, profite de l’instant présent sans faire l’état de quelconque préméditation : « C’est vraiment magique d’y être !« .

Que représente la Coupe Gambardella pour vous ?

Déjà double vainqueur de la compétition (en 1996 et 2009), les Montpelliérains connaissent l’importance que peut avoir un bon parcours en Gambard’. Sur ce point les deux jeunes sont en parfait accord : « Elle représente beaucoup pour nous et pour le club. » (Yanis) « La Gambardella c’est un peu comme la récompense de toute la formation et la de préformation, c’est l’objectif de la formation, notre coupe à nous les jeunes. » (Victor).

© AJA

De plus, Yanis fait référence à la dernière génération victorieuse de la Gambardella : « nous voulons réécrire l’histoire comme la génération 90. » Parmi ces anciens vainqueurs Rémy Cabella, Benjamin Stambouli, Abdé El Kaoutari, Jonathan Ligali, Jonas Martin, Younès Belhanda, Mapou Yanga-Mbiwa, Karim Aït-Fana, autant de noms pouvant faire rêver les jeunes montpelliérains…

La génération 90 victorieuse de la Coupe Gambardella en 2009.

« Un match comme les autres »

Si certains matchs peuvent être anxiogène ce match contre le FC Metz ne l’a pas été du côté de la Paillade. Victor Trento nous raconte son avant-match : « Nous avons préparé le match du FC Metz comme chaque match que nous abordons, en travaillant, en étant bien concentré, il était important de ne pas préparer ce match comme s’il était plus important que les autres, nous savions tous ce qu’il nous restait à faire.« . La seule adaptation faîte par le coach a été l’heure « des entraînements à l’heure du match » nous confie Yanis Ammour.

La « loterie » des tirs au but

Victor : « Les tirs au but c’est une loterie, les deux équipes sont jeunes, ça se joue à peu, ça nous a souri, tant mieux, nous en sommes les plus heureux.« . De son côté Yanis a été le premier à prendre ses responsabilité lors de la séance de tirs au but et a donné l’avantage aux héraultais. Il nous explique sa façon d’aborder la séance : « Je n’ai pas eu de pression, c’est un exercice entre moi et le gardien, si je le rate je le rate.« 

« De la libération et du bonheur, je n’y croyais pas! C’était vraiment magique. »

Les forces pailladines

En harmonie, les deux palladins font part d’une force collective irrésistible. « On défend et attaque tous ensemble. Il n’y pas de bons ou mauvais, on travaille ensemble. » (Yanis) « Les forces de notre effectif sont le jeu par le mouvement et la cohésion d’équipe. Nous sommes une petite famille. On s’entend très bien. » (Victor)

La joie de la famille MHSC U19 après la victoire contre Metz ©MHSC

Un match pour un rêve à la clé

Au bout des 90 minutes du match contre l’AJ Auxerre, le MHSC entrevoit le mythique Stade de France. Pour ces jeunes, il représente un rêve de gosse. « Quand on sait que Zidane et d’autre ont joué sur cette pelouse, ça me fait rêver » nous confie Yanis. Pour sa part, Victor est un peu moins rêveur. Plus que jamais tourné vers Bourges, où ils affronteront la redoutable AJ Auxerre, il nous donne rendez-vous pour un nouvel exploit synonyme de Saint-Denis.

Victor Trento : « Affaire à suivre … » ©MHSC

Nous remercions Victor Trento et Yanis Ammour pour leur disponibilité en leur souhaitant la réussite pour la suite de leurs carrières de footballeur.

Les résultats des autres 1/4 de finale :

Gambardella : Les résultats des quarts de finale

Basile Brigandet
Fondateur de Stadito avec pour seul religion le football. Heureux dans un stade quelque il soit, je suis né à Troyes et idolâtre Benjamin Nivet depuis mon plus jeune âge.

You may also like

More in ACTUALITÉ