ACTUALITÉAllemagneAutricheBundesliga 1RB LeipzigRB SalzbourgValenciennes FC

Upamecano, l’étoile montante de Leipzig

0

Recruté par le RB Leipzig cet hiver, Dayot Upamecano a l’avenir devant lui. Âgé de seulement 18 ans, le défenseur central a déjà pris part à ses premières rencontres de Bundesliga en ce début d’année 2017 avec le surprenant deuxième du championnat. Nous vous proposons donc de revenir sur le parcours de ce prometteur joueur français bien connu des adeptes de Football Manager, en passant de sa formation à Valenciennes à son « exil » en Autriche avant de découvrir le sommet de la Bundesliga.

Sa formation à Valenciennes

Né le 27 octobre 1998 à Évreux, Dayot Upamecano fait dans un premier temps ses classes dans des clubs amateurs locaux tels que le FC Prey ou l’Évreux FC 27. C’est lors de son passage dans ce dernier club qu’il parvient finalement à se faire repérer par les observateurs du Valenciennes Football Club. Séduit par l’intérêt du club nordiste, le jeune défenseur central capable d’évoluer également au milieu de terrain intègre le centre de formation du VAFC en 2013. Il ne tarde pas à s’y imposer dans les catégories jeunes et reçoit assez rapidement ses premières convocations en Équipe de France U16.

En mai 2015, alors âgé de 16 ans, Dayot Upamecano prend part au Championnat d’Europe des moins de 17 ans avec l’Équipe de France. Les Bleus iront jusqu’au bout de cette compétition et l’emporteront le trophée au détriment de l’Allemagne en finale. Ce succès d’envergure met un véritable coup accélérateur à la carrière d’Upamecano qui voit sa côte monter en flèche.

Dayot Upamecano (à gauche) lors de la finale du Championnat d’Europe U17 remportée face à l’Allemagne.

À l’été 2015, de grandes écuries se penchent sur son dossier à l’image des deux clubs de Manchester, United et City. En difficulté financière à cette époque, Valenciennes n’a d’autre choix que de se séparer de son prometteur défenseur et lui laisse donc la porte ouverte. L’offre la plus alléchante pour le VAFC vient finalement d’Autriche et plus particulièrement du Red Bull Salzbourg avec une enveloppe de 2,2 millions d’euros. Le club autrichien misant son développement sur l’essor de jeunes joueurs prometteurs, Dayot Upamecano accepte également l’offre de son côté, ayant l’opportunité de poursuivre sa progression dans un club lui offrant à moyen terme le temps de jeu désiré.

Lors de sa présentation devant les journalistes, il expliquait ainsi son choix : « L’objectif c’était d’abord d’avoir du temps de jeu, si j’allais dans un gros club tout de suite je savais que je n’allais pas jouer, j’allais partir avec les moins de 21 ans. À Salzbourg, je sentais que j’allais progresser. En plus quand j’ai signé le coach parlait français, Peter Zeidler, un ancien prof de français qui a entraîné à Tours (entre 2011 et 2012) ». La présence de l’ancien sélectionneur français Gérard Houiller, directeur football du groupe Red Bull, aurait également contribué à faire pencher la balance.

La découverte de l’Autriche

Dayot Upamecano pose donc ses valises en Autriche en juillet 2015. Mais alors qu’il a été recruté par le RB Salzbourg, celui-ci le prête dans la foulée à son club partenaire appartenant également au groupe Red Bull, le FC Liefering, qui évolue en deuxième division autrichienne. Cependant, pas d’inquiétude pour Upamecano qui était au courant : « On m’avait prévenu que j’allais faire des matches avec la deuxième équipe d’abord ». Dans un club ayant pour mission de servir de tremplin aux jeunes joueurs, Dayot Upamecano devient rapidement un titulaire indiscutable, prenant part à 16 rencontres durant la saison 2015-2016.

Au terme de son prêt, le natif d’Évreux intègre enfin l’équipe première de Salzbourg avec qui il s’était déjà entraîné à plusieurs reprises. En pleine ascension, il s’adapte sans aucun problème à la première division autrichienne et participe également à sa première compétition européenne en club, l’Europa League. Prenant part à 4 des 6 matchs du RB Salzbourg dans cette coupe, Dayot Upamecano croise notamment la route de l’OGC Nice. Malheureusement pour lui, son équipe termine à la 3e position de sa poule et est donc éliminée de la compétition.

Dayot Upamecano au pressing de Younès Belhanda lors de l’Europa League.

Néanmoins, le jeune défenseur capable d’évoluer également au milieu de terrain a pu profiter de l’Europa League afin de mettre en avant ses qualités aux yeux de l’Europe. Très agressif sur le porteur du ballon, Dayot Upamecano met à profit son physique (1m88 pour 79kg) afin de s’imposer dans les duels. Autre qualité très appréciée dans le monde du football et en particulier par les supporters, Upamecano est un joueur qui mouille le maillot comme l’évoquait son coéquipier en Équipe de France U18, Timothé Cognat (OL), lors d’un reportage de la FFF sur le jeune défenseur : « C’est un joueur très discret à l’extérieur mais sur le terrain c’est plutôt un joueur qui va se donner à fond pour l’équipe ». Il n’a également pas froid aux yeux quand il s’agit de sortir balle au pied, entreprenant par moment des raids solitaires où il met en avant ses qualités techniques comme nous pouvons le voir dans la vidéo ci-dessous.

Destination Allemagne

Devenu un pilier du RB Salzbourg avec qui il a joué 21 matchs toutes compétitions confondues, il se retrouve de nouveau convoité par des équipes de renom durant le mois de janvier 2017, son nom circulant notamment du côté de Barcelone, d’Arsenal ou encore de Turin. Mais à l’image de l’été 2015 où il avait surpris tout son monde en choisissant de rejoindre le RB Salzbourg, Dayot Upamecano a poursuit dans sa ligne de conduite cet hiver en acceptant les avances d’une autre filiale de Red Bull, le RB Leipzig (actuellement deuxième de Bundesliga).

Les dirigeants allemands souhaitaient renforcer leur secteur défensif et ont donc profité des liens privilégiés avec Salzbourg, via Red Bull, afin d’enrôler l’espoir français dans leurs rangs. Le directeur sportif du club, Ralf Rangnick, déclarait notamment lors de la présentation du joueur à la presse que Dayot « a considérablement progressé depuis un an et demi avec le RB Salzbourg et a réalisé de grandes performances nationales et internationales. […] C’est un joueur qui, par son âge, son potentiel et son style de jeu convient admirablement à notre club et à notre philosophie ». De son côté, le joueur formé à Valenciennes a ainsi l’occasion de découvrir l’un des plus des plus grands championnats d’Europe, la Bundesliga, avec une équipe en pleine bourre qui tient tête au Bayern Munich.

Presque trois semaines après son arrivée, Dayot Upamecano fait sa première apparition sous le maillot du RBL en entrant à la 66′ sur la pelouse du Borussia Dortmund alors que son équipe est menée 1 à 0. Le jeune défenseur saisit sa chance et livre une prestation plus que correcte qui laisse entrevoir de belles choses pour la suite. Ralph Hasenhüttl, l’entraîneur de Leipzig, lui accorde de nouveau sa confiance et le titularise une semaine plus tard pour la réception d’Hambourg. Malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévues pour Dayot qui est remplacé dès la 31′ alors que Leipzig est déjà mené 2 à 0 par les visiteurs. Ce changement reste tout de même à relativiser, étant plus un choix tactique qu’une sanction. C’est en effet un attaquant qui est entré en jeu.

Alors que le RB Leipzig se déplace sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach cet après-midi (coup d’envoi à 15h30), Ralph Hasenhüttl a tenu à rassurer son jeune protégé en conférence de presse cette semaine : « Avec Dayot Upamecano, nous avons un jeune joueur dans nos rangs qui a un potentiel énorme, l’avenir lui appartient. Par conséquent, il a toute notre confiance ». À seulement 18 ans, Dayot Upamecano est encore perfectible et devra donc apprendre de ses erreurs, à l’image de son entame de match contre Hambourg, s’il espère un jour pouvoir frapper à la porte de l’Équipe de France.

You may also like

More in ACTUALITÉ