A LA UNEACTUALITÉAmateurBergerac Périgord FCCoupe de FranceFranceInterviewitoN2

Le rêve de Coupe par Sébastien Bouscarrat (Bergerac)

0

Après avoir sorti Toulouse Rodéo lors des 1/32 de finale de Coupe de France, Bergerac, club de CFA, va retrouver le RC Lens sur son chemin. Pour Stadito, Sébastien Bouscarrat accepte de revenir sur le parcours de son équipe.

Un 1/32 compliqué…

On s’attendait à un match compliqué face à une très belle équipe de Toulouse Rodéo avec des anciens pros et de grosses individualités sur le plan technique. On encaisse un but rapidement sur une mauvaise lecture de trajectoire avec CSC. Nous avons été un peu sonnés avant de reprendre petit à petit le match en main et d’égaliser à la demi-heure de jeu. Le match s’est plutôt équilibré par la suite malgré une exclusion d’un de leur joueur avant que l’on reprenne l’avantage dans les prolongations. Pensant qu’on avait fait le plus dur, peut-être un peu de relâchement, on se fait égaliser à la 123ème minute sur un ultime corner. Malgré cette égalisation tardive on a su se remobiliser, rester concentré. On ne s’est pas affolé et nous avons été meilleurs à la séance de tirs au but pour obtenir notre billet pour les 1/16.

Une parcours qui fait rêver…

C’est une de mes plus belles aventures en Coupe de France, car je ne suis jamais allé au-delà des 1/32 de finale. Une des plus regrettable ayant été la défaite avec Rodez contre les Girondins de Bordeaux à Chaban Delmas, avec une fracture du péroné, contractée dans la semaine pour moi, alors que je venais de quitter le centre de formation la saison précédente. Mais cette année est la bonne et c’est une joie immense pour nous de pouvoir disputer un 1/16 de finale de Coupe de France à Bergerac.

Le RC Lens en 1/16…

C’est un tirage plus que satisfaisant ! Nous allons affronter le second de Ligue 2, avec de très bons joueurs, expérimentés et qui sont sur un très bonne dynamique. C’est un club historique habitué à la Ligue 1 par le passé. Et, qui a également un public mythique et extraordinaire, certainement un des cinq meilleurs de France malgré la Ligue 2.


On espère que la fête sera grande, que le public de Lens de déplacera en nombre. Malgré tout, il sera compliqué de retrouver l’ambiance mythique de Bollaert qui est un stade fermé et qui résonne énormément. Hors là, nous utiliserons le stade de rugby qui nous accueille pour cette fête mais qui est un stade assez ouvert. Je suis sûr que, malgré tout, nos supporteurs feront tout pour répondre aux supporteurs Lensois afin qu’il y ait une des plus belles ambiances connues à Bergerac.

La préparation du match…

On a la chance de ne pas jouer le week-end avant ce match en semaine. Cela va nous permettre de bénéficier de dix jours devant nous afin de préparer au mieux cette rencontre et à apprendre à connaitre notre adversaire. On ne va pas changer nos habitudes, il faudra être le plus professionnel possible, savoir gérer l’émotionnel et l’extra sportif, avec les médias ou autres afin de rester concentrer un maximum sur nous, notre 1/16 et notre adversaire.

Croire en l’exploit…

C’est un match à élimination direct ! Sur un match, tout est possible. D’autres l’ont déjà fait, alors pourquoi pas nous ? Récemment encore, on vient de voir Fleury Mérogis sortir Brest, premier de Ligue 2. Nous avons un groupe très étoffé et très soudé. Il y a une grosse concurrence très saine où chaque joueur adhère au projet avec une équipe plus mature cette année. Également un groupe très professionnel qui travaille énormément sur et en dehors du terrain afin de s’améliorer chaque jour pour grandir tous ensemble.

Stadito remercie Sébastien Bouscarrat pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour la suite de la saison.

You may also like

More in A LA UNE