A LA UNEACTUALITÉAmateurCoupe de FranceDHFranceInterviewitoPoiré-sur-Vie

Le rêve de Coupe par Jérôme Tenaud (Le Poiré/Vie)

0

Au stade des 1/16 de finale de la 100ème édition de la Coupe de France, Le Poiré-sur-Vie fait office de petit poucet. Pensionnaire de DH, l’équipe affrontera Strasbourg sur sa pelouse. Pour Stadito, Jérôme Tenaud, milieu offensif de 25 ans du Poiré-sur-Vie, accepte de revenir sur le parcours de son équipe.

Une qualification obtenue face à Viry Chatillon (CFA)…

Ce qu’on a fait durant ce match face à Viry est énorme. Le coach avait insisté sur le défi physique qui allait nous être imposé. Nous avons su répondre présent, ce qui a facilité la suite de notre match.

Une aventure à vivre pleinement…

C’est un moment exceptionnel ! On a atteint les 1/16 de finale de la Coupe de France, nous, joueurs de Division Honneur. Ce sont des moments que nous vivons pleinement. Pour certains joueurs c’est seulement notre premier parcours dans cette compétition et nous savons que quelque soit notre âge il faut en profiter pleinement ! C’est rare de jouer des 1/16 en DH !

Strasbourg en 1/16…

À la base nous aurions aimé tirer une équipe de Ligue 1, un nom ronflant (PSG, Marseille, Saint-Étienne, Lyon, Monaco,…). C’est l’occasion de nous confronter à un club professionnel. Pour des joueurs amateurs, nous aurions signé au début de cette compétition à l’idée de jouer un club professionnel. Strasbourg est un grand nom du football français qui aujourd’hui se reconstruit plutôt bien et qui pourrait retrouver la Ligue 1 en juin 2017.

Strasbourg c’est…

Strasbourg, ça m’évoque le duo d’attaque LjubojaNiang à mon enfance, ou encore le passage de Chilavert dans les buts qui a failli être notre bourreau en 1998 avec la France et qui tirait mieux les coup-francs que tout joueur de notre équipe (rires).

Le rôle des supporteurs…

Nous espérons que nos supporteurs vont pouvoir nous mettre une ambiance digne de la Meinau, même si je pense que l’on a moins de clubs de supporteurs qu’à Strasbourg (rires). En tout cas je suis persuadé qu’ils vont nous encourager tout le match comme ils le font depuis le début de la saison. Sans eux, on ne serait pas là !

L’engouement…

Arriver en 1/16 de finale pour une DH, c’est extraordinaire. On réalise le parcours effectué de part les félicitations que l’on reçoit par SMS et les réseaux sociaux. J’ai reçu beaucoup plus de messages que pour mon anniversaire ! (rires)
Au niveau du club, le comité directeur et les dirigeants sont habitués à ce type de rencontres depuis que le club a connu le National. On peut dire qu’ils savent préparer ce genre de rencontres. Ce qui change c’est pour les joueurs et le staff, ce sont les sollicitations qui sont nombreuses autour d’un tel parcours. Il faut profiter à fond de ces moments de la vie. Et puis, au final, pour nous ce n’est que du football quand il faut retourner au travail le lendemain. (rires)

Faire le lien Coupe-Championnat…

Nous vivons des moments extraordinaires pour une équipe de Division Honneur, mais il faut faire rapidement la bascule dans les têtes entre les matchs de Coupe de France et le Championnat, qui est notre fil rouge tout au long de la saison. Pour le moment cela se passe plutôt bien mais il faut continuer.

Toujours croire en l’exploit…

Certains des gars ont regardé le match de Strasbourg samedi après-midi (défaite 4-3 contre Amiens). D’ailleurs, je suis sûr qu’ils n’avaient jamais regardé un match de Ligue 2 pour certains auparavant. (rires)
En tout cas, ils ont su me dire que c’est du très costaud. Nous nous attendons à un match hyper compliqué où l’on sera loin d’être favori contre l’un des prétendants à la Ligue 1. Au-delà de l’aspect technique, l’écart physique et athlétique est important entre des professionnels qui s’entraînent tous les jours et des amateurs.
L’exploit : il faut forcément y croire. Regardez Carquefou qui avait sorti Nancy et Marseille en jouant en CFA 2.

Un club en reconstruction…

Pour le moment, nous sommes en DH, division dans laquelle nous espérons jouer les premiers rôles en fin de saison. Alors retrouver le National, nous en sommes loin. Le club est en reconstruction au niveau amateur après quelques années en National.

Une équipe (re)mise sur le devant de la scène…

Notre parcours en Coupe de France met le club en premier plan d’autant que nous sommes le petit poucet en 1/16. Tout le monde le mérite, notamment la direction, les bénévoles et les supporteurs qui ont toujours été là. Personnellement, la passé du club, et ce match en 1/16 contre le Paris SG, dans une Beaujoire en folie, forcément, on en parle. D’ailleurs, j’étais dans les tribunes à regarder Benjamin Guillou et Rabie Zeroual, aujourd’hui entraîneur principal et adjoint de l’équipe.

« L’esprit Club »

Ce slogan du club représente tout à fait notre parcours en Coupe de France. C’est ce qui a fait notre force pour atteindre ce 1/16 de finale. Le groupe, joueurs et entraîneurs, les supporteurs, les bénévoles, le comité directeur, nous vivons un moment exceptionnel. Ensemble !

Stadito remercie Jérôme Tenaud pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite bonne chance pour la suite de la saison.

You may also like

More in A LA UNE