ACTUALITÉInterviewitoLigue 1Stade Rennais FC

Stadito interroge… Denis Will Poha

0

Passé professionnel en avril 2016, Denis Will Poha évolue depuis avec la réserve du Stade Rennais. L’été dernier, il était un titulaire indiscutable au sein du milieu de terrain de l’équipe de France U19 championne d’Europe. Pour Stadito, il revient sur cette victoire et son début de saison.

– Est-ce que tu peux revenir sur ton parcours ? Comment tu es arrivé au Stade Rennais ?

« J’ai commencé à jouer à six ans à Lannion, après à l’âge de 11 ans je suis parti à l’EA Guingamp pendant 2 ans. Finalement, je suis revenu un an à Lannion et à 14 ans, je suis reparti, cette fois-ci, au Stade Rennais et depuis je suis là-bas. »

– Comment vis-tu cette première partie de saison ? Est-ce que tu pensais jouer plus de matchs avec l’équipe professionnelle ?

« Oui j’espérais jouer plus de matchs avec eux. En début de saison, il y a eu l’Euro des -19 ans où cela s’est très bien passé. Ensuite je suis retourné à Rennes et depuis j’évolue avec la réserve même si j’ai eu la chance de jouer contre Monaco en Coupe de la Ligue. »

– Est-ce que tu pourrais envisager un prêt dans un club de Ligue 2 ou même de Ligue 1 si ta situation n’évolue pas ?

« Pour l’instant, mon objectif c’est de jouer, je ne pense qu’à cela. Après de savoir si ce sera au Stade Rennais ou ailleurs, je n’en sais rien. »

– Quels souvenirs gardes-tu de ta première en professionnelle contre Monaco ?

« C’est sûr qu’au niveau du résultat collectif, cela ne s’est pas très bien passé (victoire de Monaco 7-0). Personnellement, j’ai longtemps espéré ce moment, de jouer dans le monde professionnel. Donc quelque part, j’ai quand même réussi à prendre du plaisir. »

– Quel regard portes-tu sur la première partie de saison de ton équipe en Ligue 1 ?

« Ils font une bonne première partie de saison. Ils ont été longtemps dans le haut de tableau, pas très loin du podium. »

– Et en CFA, vous êtes actuellement deuxième après être montés l’année dernière de CFA 2, comment tu expliques une telle réussite ?

« Déjà, je pense qu’entre joueurs, on se connaît depuis un certain moment. Après il y a de la qualité dans ce groupe, il y a beaucoup de joueurs qui peuvent espérer jouer plus haut. On est sur la lancée de l’année dernière où l’on a connu une belle saison en CFA 2. On a aussi un bon coach (Julien Stéphan, fils de Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps en Equipe de France) qui nous connaît bien, qui arrive à nous faire progresser et à tirer le meilleur de nous-mêmes. »

– On va revenir sur l’Euro des -19 ans. Six mois après votre victoire, quels souvenir gardes-tu ?

« Un très bon souvenir que ce soit en dehors et sur le terrain. Tout s’est bien passé et en plus de cela, il y a eu le résultat. Je pense aussi qu’il y a eu la manière, on a essayé de produire du jeu, de jouer ensemble, de gagner ensemble. En fait, cela ne s’est pas passé que sur le terrain, cela s’est passé aussi à l’extérieur. C’était un groupe qui s’entendait très bien, il n’y avait pas de clan, tout le monde était ensemble. C’est sûrement cela qui nous a fait aller aussi loin. »

– As-tu senti un changement dans ta notoriété publique et au sein de ton club ?

« Dans le club, il n’y a eu aucun changement, cela n’a rien provoqué. Par contre juste après l’Euro, j’ai vu que cela avait eu impact sur le regard que les gens portaient sur moi. J’étais un peu plus reconnu, on me demandait parfois de signer des autographes ou on me laissait plusieurs messages sur les réseaux sociaux aussi. Je n’en avais pas l’habitude avant cet événement donc on doit savoir s’adapter vite à cette nouvelle situation. Il faut rester le même, ne pas prendre la grosse tête. Heureusement, j’ai des bonnes personnes qui m’entourent, notamment ma famille qui est toujours derrière moi. »

– Quels sont les joueurs dans cette équipe que tu vois intégrer l’Equipe de France A d’ici quelques mois ou années ?

« N’importe qui peut aller en Equipe de France, c’est à lui de donner le meilleur de lui-même quand il est sur le terrain. L’avenir nous dira qui aura réussi à mettre les ingrédients qu’il faut pour arriver à ce niveau-là. »

– Pour finir, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite de ta saison et de ta carrière ?

« De gagner un maximum de trophées, de progresser le plus possible et de jouer le plus de matchs possibles. Et aussi, ne jamais oublier d’où l’on vient, les gens qui nous entourent et avec qui l’on a grandi, c’est ça le plus important. »

Stadito remercie Denis Will Poha pour sa disponibilité et sa gentillesse. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa saison et de sa carrière.

Clovis Canivenc

You may also like

More in ACTUALITÉ