A LA UNEACTUALITÉAJ AuxerreFranceInterviewitoLigue 1Ligue 2

Interview de Zacharie Boucher

2

A seulement 24 ans, Zacharie Boucher s’impose comme l’un des meilleurs gardiens de Ligue 2. Auteur d’une excellente saison 2015-2016, il entame une deuxième saison sous les couleurs de l’AJA, même si ce n’était pas son objectif premier à la trêve. Retour avec lui sur sa carrière depuis ses débuts : « De la Réunion à Auxerre, en passant par Le Havre »

Stadito : Bonjour Zacharie Boucher, merci d’avoir bien voulu répondre à nos questions ! Tout d’abord, présentez-vous un peu.

Zacharie Boucher  : Bonjour, je m’appelle Zacharie Boucher, gardien de but de l’AJA, anciennement Toulouse et anciennement Le Havre AC !

 S : Depuis combien de temps, pratiquez -vous le football ? Pourquoi avoir choisi ce sport ?

ZB : J’ai commencé à l’âge de 8 ans, et ce que j’ai aimé dans le foot : l’esprit d’équipe et le foot en lui-même, c’est pas mal !

S : Pourquoi avez-vous fait le choix d’être gardien ?

ZB : Car quand j’ai joué mon 1er match, j’ai arrêté un penalty, mes coéquipiers m’ont dit de rester dans les buts !

S : Vous cumulez 51 sélections en Equipe de France Jeunes et Espoirs ! Qu’est-ce que ça fait d’intégrer l’équipe nationale ?  S’il y avait un seul match à retenir, ça serait lequel et pourquoi ?

ZB : C’est un honneur de représenter son pays, entendre l’hymne français c’est juste magique ! Je pense que c’est le 1er match que je retiens.

3220442987_1_2_gyq84fsh

S : Vous avez passé 7 ans en tant que joueur à la Réunion (Stade Tamponnaise puis le Creps) avant de rejoindre Le Havre. La transition n’a pas été trop difficile entre les deux ?

ZB : Si c’était dur. Surtout le froid, je suis arrivé en plein hiver. C’est le froid qui était le plus compliqué. L’éloignement avec la famille, c’est très dur aussi. Les deux cumulés ont fait que j’ai passé une 1ère année très compliquée. Mais après on s’y habitue.

S : Vous êtes resté 7 ans au Havre avec notamment un titre de meilleur gardien de Ligue 2. Qu’est-ce qui a fait que cela s’est bien passé ? Considérez-vous votre passage au Havre comme le meilleur de votre jeune carrière pour le moment ?

ZB : Non, ce n’était pas le meilleur moment de ma carrière où j’ai le plus réussi. C’était mon club formateur, je me suis éclaté là-bas. J’ai pu performé car j’avais des gens autour de moi qui ont tout fait pour que je réussisse. J’ai su prendre ma chance à ce moment-là.

zacharie-boucher

S : Toujours avec Le Havre, vous avez 19 ans et vous effectuez votre 1er match pro. Qu’est-ce qui vous reste de ce match ?

ZB : C’était juste magique ! Jo (Johny) Placide se blesse dès la 20ème, 23ème un truc comme ça. Je rentre, je fais un bon match et j’arrête 2 penaltys, ce qui nous fait gagner le match. Et, j’étais devant ma famille, car sans le savoir, ils sont venus, et je suis rentré. La situation a fait que c’était magnifique !

S : Ensuite, grâce à vos très bonnes performances au Havre , vous rejoignez Toulouse avec 32 matchs au compteur. Qu’est-ce qui vous a poussé à partir alors que vous aviez effectué une bonne saison ?

ZB : Certains ont pensé que j’avais fait une mauvaise saison, et il n’y avait rien qui me retenait là-bas. Je n’étais pas heureux et je préférais m’épanouir dans un autre club.

2048x1536-fit_zacharie-boucher-nouveau-gardien-but-tfc-lors-presentation-presse-23-janvier-2014-toulouse

S : Actuellement, vous êtes à l’AJ Auxerre, qu’est-ce que vous retenez pour le moment ?

ZB : J’ai repris goût au foot ! Même si en ce moment, c’est un peu compliqué, même très compliqué ! Je reprends du plaisir sur un terrain de foot, et à me dépasser pour l’équipe.

S : Qu’avez-vous pensé de ce mercato estival, pas trop déçu de n’avoir pas pu partir ?

ZB : Si, très déçu.. Très déçu surtout quand tu vois la situation aujourd’hui. Après ça fait partie d’une carrière de footballeur. Je me suis remis au travail, j’essaie de faire le boulot du mieux que je peux ! Mais après, c’est sûr que, quand on a l’ambition de jouer en Ligue 1, et qu’un club de Ligue 1 frappe à la porte pour te dire de  venir jouer, c’est compliqué de se voir cette offre-là refusée. Donc, comme j’ai dit, j’ai mis une croix dessus, et j’ai continué à travailler pour l’équipe.

capture-decran-2015-08-15-a-00-45-16

S : En signant à l’AJA, vous attendiez-vous à une situation aussi compliquée ?

ZB : Non, forcément pas .. Le projet qu’on m’a proposé, ce n’était pas le maintien en Ligue 2 mais plutôt la montée en Ligue 1, et une perspective d’aller plus haut. Après ça fait parti du foot. Je suis avec l’équipe, « on doit se bouger le cul » pour maintenir ce club en Ligue 2.

S : Qu’est-ce qui a changé depuis l’arrivée de Cédric Daury à la tête de l’AJA ? Quelle a été la réaction générale de l’équipe suite au départ de Viorel Moldovan ?

ZB : Nous, on est des joueurs, il y a des choses qu’on ne contrôle pas comme l’arrivée d’un entraîneur ou le départ d’un autre. Maintenant l’arrivée de Cédric Daury a mis un peu plus d’ordre, un cadre imposé par lui-même. C’est un autre mode de fonctionnement, on doit se satisfaire à ce fonctionnement-là !

angers-sco-le-havre-cedric-daury-et-stephane-moulin-destins-croises

S : Pas trop compliqué d’être l’un des cadres de l’équipe à seulement 24 ans ?

ZB : Non, car j’ai toujours été plus mature que mon âge, donc ce n’est pas un problème. Après, forcément ça implique plus de responsabilités, mais je me satisfait pleinement de ces responsabilités !

📸✈️🖐⚽️ @zacharieboucher #AJANO 2-0 #TeamAJA 🔵⚪️👊

Une photo publiée par AJ Auxerre (@aja) le

S : Quels sont vos objectifs d’ici la fin de saison ? Qu’est-ce qui manque actuellement à l’équipe pour prendre 3 points régulièrement dans un match ?

ZB : On veut gagner, on veut maintenir le club en Ligue 2, voilà l’objectif !

15310662_1635689270064910_340979389_n

S : Comment se passe la relation avec les autres gardiens ?

ZB : Très bien ! Xav’ (Xavier) Lenogue, c’est un très bon gardien, qui bosse bien et qui attends son heure. Il est aussi capable d’élever son niveau pour que je ne sois pas sur mon piédestal, ça me pousse à élever notre niveau tous les deux. Pierre (Pierre-Alexandre) Bois qui est arrivé cette année, pareil il élève son niveau et nous fait comprendre qu’on doit élever le notre aussi.

S : Et pour finir, on vous laisse le mot de la fin !

ZB : Je voudrais juste remercier les personnes qui me soutiennent, et les personnes qui font qu’aujourd’hui je suis heureux dans ce club !

Merci beaucoup à Zacharie Boucher pour sa disponibilité lors de cet interview ! Nous lui souhaitons une bonne fin de saison avec l’AJA !

You may also like

More in A LA UNE