Le rêve de Coupe par Antony Caldeirinha (Istres)

anthony-caldeirinha

Ce club serait-il en train de renaître de ses cendres ? N’allons pas trop vite même si c’est vrai que l’équipe a frappé un gros coup en sortant le club de Nîmes, qui évolue en Ligue 2, lors du 7ème tour de Coupe de France. Cependant, un autre obstacle se pose sur leur route, Rodez, club de CFA. N’oublions pas que les Istréens évoluent aujourd’hui en DHR. Pour Stadito, Antony Caldeirinha a accepté de revenir sur le parcours de son équipe.

Grandiose…

« À l’issue de la rencontre c’est un sentiment de joie, de délivrance… On sait qu’on a réalisé quelque chose de grand. On a pu voir l’euphorie dans le club, la ville, et les supporteurs, grâce à nous, les acteurs de ce match. C est magique. »

1

Un match à rebondissement…

« Quand Nîmes reviens à deux partout, je me dis que ce n’est pas grave. On est toujours dans le coup. Surtout ne pas prendre de but. On va avoir une situation de marquer à un moment. Et au pire on les sortira au penalty (rires). Je n’ai jamais douté que l’on pouvait gagner. »

Antony Caldeirinha, l’homme qui donne la victoire…

« Quand je marque le but de la victoire, un sentiment de pur bonheur m’envahit . On passe devant au tableau d’affichage et il nous reste dix minutes à tenir. »

a

Des Nîmois respectueux…

« On a pas échangé les maillots à la fin du match car je n’ai pas vraiment croisé de Nîmois à la fin du match, avec l envahissement et la joie des supporteurs. Mais dans le match les joueurs adverses ont été corrects. Bon match. »

Il n’a avait pas de préférence pour le tirage…

« Pour le prochain tour je n’ai aucune préférence. On prendra l’équipe que le tirage au sort nous préserve, tout simplement. Nous sommes compétiteurs et on joue chaque match pour le gagner et respectons l’adversaire, quelque soit le niveau. »

Un travail collectif… avec une mention spéciale au gardien !

« Je n’ai pas vraiment de coéquipier à mettre en avant car je pense que tout le monde a su élever son niveau de jeu et rempli son rôle. Mais s’il faut choisir un joueur, je mettrais le gardien, Jordan Gil, qui a était à nombreuse de reprises rassurant et déterminant dans ce qu il avait à faire. »

a
Stadito remercie Antony Caldeirinha pour sa disponibilité et sa gentillesse et lui souhaite de la réussite pour la suite de son parcours en Coupe de France.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *