A LA UNEACTUALITÉFC ChamblyFranceInterviewitoNational

Thibault Jaques : la Ligue 2 « un objectif toujours accessible »

0
14682076_1296845050355828_490020127105006519_o

Pour sa quatrième saison en National, Thibault Jaques a opté cet été pour le club de Chambly, après Boulogne et Colmar. Un choix qui s’avère pour le moment payant puisqu’il fait figure de cadre au sein de la meilleure défense du championnat. Le joueur de 28 ans fait le point sur son parcours, sa saison en cours et ses perspectives d’avenir.

Vous découvrez le championnat de National lors de la saison 2013/2014 avec Boulogne. Pouvez-vous nous expliquer le parcours qui vous y a mené ?

« J’ai débuté le football à 6 ans au club de Buxerolles (86), où j’ai joué jusqu’à mes 12 ans. C’est ensuite dans les championnats jeunes que j’ai accédé aux championnats nationaux (14 ans Fédéraux et 16 ans Nationaux) au Centre de Formation de Châteauroux et les 18 ans Nationaux au S.O.C (Châtellerault). Entre temps, je fais mes débuts en Senior en CFA à 17 ans avec Poitiers. Je quitte finalement Châtellerault pour rejoindre le club du F.C Trélissac, alors en CFA2, pour monter en fin de saison en CFA. C’est alors que l’USBCO (Boulogne-sur-Mer) me recrute en cours de saison (2013-2014). J’y évoluerai pendant un an et demi. »

À Boulogne vous faites donc vos premiers pas en National. Vous souvenez-vous de vos débuts ?

« Tout est allé très vite. J’avais à peine rencontré mes partenaires de jeu que 7 jours après mon arrivée, je devenais déjà titulaire en tant que milieu défensif lors du match de Championnat à l‘extérieur contre Colomiers. C’est ainsi que la veille du match en question, notre coach Stéphane Lemignan m’annonçait qu’étant donné les absents j’évoluerai donc titulaire en 6 (milieu défensif), alors que je suis initialement formé pour être défenseur central. À ce moment-là je me souviens ne pas avoir réfléchi, le but pour moi était de saisir ma chance, peu importe le poste. La préparation du match s’était bien passée, tout le monde m’a fait confiance comme si tout était normal. Juste avant le coup de sifflet je me suis dit « Allez maintenant c’est parti, à moi de jouer ». On a gagné 2-1, tout s’est très bien passé… »

Vous vous imposez assez rapidement dans le onze type de cette équipe, qu’est-ce qui a fait que cela ait si bien marché dès le début ?

« Je pense que ça a bien marché car je ne me suis pas posé de questions. Chaque match était une nouvelle étape. Il fallait être le meilleur possible pour continuer à jouer. Et il s’est avéré que tout a bien fonctionné pour moi. »

picmonkey-image2

 

Le club avait connu la Ligue 2 et la Ligue 1, quelques années avant votre arrivée. Votre objectif était-il d’atteindre la Ligue 2 avec Boulogne ?

« L’objectif du groupe était avant tout de redonner du plaisir aux supporters, comme ils avaient pu connaître quelques années auparavant. Mais je dois admettre que dans notre esprit et vu la qualité du groupe on pouvait espérer se mêler à la course à la montée. Malheureusement, cet espoir s’est envolé, puisque nous avons échoué dans les dernières journées du championnat. Néanmoins, cela reste une très belle saison pour nous et le club de Boulogne. Sur un plan plus personnel, je dirais que les conditions de travail, et l’entente dans le groupe étaient tellement optimales qu’une montée auraient été une véritable concrétisation de l’effort commun. »

 

Puis vous rejoignez Colmar en 2015 mais n’y resterez qu’une saison suite aux problèmes financiers du club. Que retenez-vous de cette aventure ? Comment avez-vous vécu la situation difficile du club ?

« À Colmar la saison n’a pas été facile, effectivement. Mais le groupe est resté soudé malgré les grosses difficultés financières du club qui je dois le dire ont lourdement pesé. On a été amputé de 5 points en cours de saison, ce qui a laissé des traces sur le plan mental de l équipe. Mais nous nous sommes attachés à défendre les couleurs du club jusqu’au bout. »

Ainsi vous avez rejoint Chambly lors du dernier mercato. Comment se passe votre adaptation ?

« À Chambly tout se passe bien ! Le club est sain et familial. Ça fait du bien de retrouver des valeurs simples. Le groupe bosse dur et la concurrence est saine donc on avance bien pour le moment. De plus, je retrouve Nicolas Burel et Anthony Soubervie, deux coéquipiers de Colmar, ce qui aide certainement dans les débuts pour se sentir bien, ça donne forcément quelques repères. »

picmonkey-image1

Comment jugez-vous votre début de saison avec Chambly ?

« Le début de saison est satisfaisant. Nous sommes actuellement (9ème journée) 2ème du classement avec la meilleur défense du championnat. L’équipe progresse de match en match avec des automatismes qui se mettent en place. Il y a eu beaucoup de changements à l’inter-saison donc ça prend du temps. Personnellement je me sens bien, à l’image de l’équipe. Je prends mes marques et j’espère continuer à progresser avec le club, je suis confiant. »

Que pensez-vous du niveau du championnat National ?

« Le championnat est très compliqué, les équipes se valent et tout le monde peut battre tout le monde. C’est un championnat réputé pour être exigeant physiquement. Mais avec un effectif complet toute la saison, nous pouvons potentiellement prétendre au premier tiers du tableau, voire pourquoi pas jouer les premiers rôles. Il est encore un peu tôt pour se prononcer, en mars je vous répondrai volontiers. »

picmonkey-image3

A aujourd’hui 28ans pensez-vous toujours évoluer en Ligue 2 ? En Ligue 1 ?

« C’est tout le malheur que je me souhaite ! Je bosse au quotidien pour aller le plus haut possible. Si aujourd’hui la Ligue 1 est loin d’être d’actualité, il est certain que je considère la Ligue 2 comme un objectif toujours accessible.. »

 

L’équipe Stadito tient à remercier le joueur, Thibault Jaques pour sa gentillesse et de nous avoir accordé de son temps pour répondre à nos questions. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de la saison.

You may also like

More in A LA UNE