A LA UNEACTUALITÉMLS

La sensation Colorado

0

picsart_10-15-08-31-57

Les Colorado Rapids s’apprêtent à fêter un très bel anniversaire en cette année 2016. Basée à Denver, fondée en 1996, cette franchise a la possibilité, pour ses vingt ans, d’achever la saison régulière en première position de la Conférence Ouest. Une situation inédite pour les hommes actuellement présidés par Stan Kroenke, également principal actionnaire d’Arsenal, qui, depuis la création du club, peinent à s’extirper de l’homogénéité tenace du soccer américain.

Si le football hexagonal regroupe les clubs dans un seul et même championnat, les Américains, quant à eux, ne font pas de ce sport une exception nationale et reprennent le modèle des délimitations géographiques si cher à leurs autres disciplines sportives phares. Ainsi, la NBA (basket-ball), la NHL (hockey sur glace), la NFL (football américain), ou bien encore la MLB (base-ball) reposent sur un système identique, à savoir celui des play-offs, intervenant à l’issue de la saison régulière et mettant aux prises les mieux classés des deux conférences dans un système à élimination directe.

mls-shirts-ped0722

 

À deux journées du terme de la saison régulière, les coéquipiers de l’international albanais Shkelzen Gashi, meilleur buteur de Colorado cette saison avec huit réalisations, portent leur total à 57 points en 32 matchs, parmi lesquels seules cinq défaites sont à mettre à leur actif. Ce dimanche, Colorado se déplacera à Portland (7e à l’Ouest), avant de conclure cette 1re phase par la réception le 23 octobre de Houston, bon dernier de cette même conférence.

Mais les Rapids ne sont pas seulement en tête à l’Ouest, il sont également en tête des deux conférences rassemblées. Pour quelle récompense finale ? Le Supporters Shield. Décerné à l’origine par les fans, d’où son nom, ce trophée en est devenu un à part entière. Il revient à l’équipe qui totalise le plus de points des deux conférences réunies à l’issue de la saison régulière.

Aug 3, 2013; Kansas City, KS, USA; The Supporters Shield is displayed before the game between New York Red Bulls and Sporting KC at Sporting Park. New York won 3-2. Mandatory Credit: John Rieger-USA TODAY Sports
Credit: John Rieger-USA TODAY Sports

Une donnée caractéristique de la ligue étasunienne est cependant à prendre en compte : ce n’est pas toujours, pour ne pas dire rarement, le premier qui gagne à la fin. Chiffres à l’appui : sur les treize dernières éditions, seuls les Los Angeles Galaxy et les Colombus Crew, respectivement premier en 2011 et 2008, ont remporté la victoire finale.

L’actuel entraîneur des Rapids de Colorado, Pablo Mastroeni, joueur le plus capé de la franchise et international américain, n’a pas tergiversé au moment de passer de l’autre côté du rideau. Achevant sa carrière de joueur à l’issue de la saison 2013, il a pris les rennes des Rapids dès l’épisode suivant. Depuis lors, les résultats n’ont pas vraiment suivi pour le natif de la ville argentine de Mendoza. Une 8e position sur 9 en 2014, puis une dernière place l’année suivante, avec le maigre total de 37 unités en 34 confrontations, ponctuent deux saisons d’une âpre transition.

La sensation Colorado, c’est donc pour cette année. Cette sensation, pour leurs supporters, habitués aux 18 000 places du Dick’s Sporting Goods Park et celle des membres de la franchise, repose, entre multiples autres instants de bonheur, en ce 4 juillet 2016. Alors en fin de contrat à Everton, l’homme aux 110 sélections sous le maillot américain et qui compte près de 500 matchs de Premier League s’engage. Tim Howard, 37 ans, vient compléter la désormais longue liste de joueurs aimantés par la Major League Soccer à l’approche de l’épilogue de leur épopée footballistique.
Colorado Rapids goalkeeper Tim Howard gestures to fans a he leaves the pitch after facing the Portland Timbers in the second half of an MLS soccer match Monday, July 4, 2016, in Commerce City, Colo. The teams played to a 0-0 tie. (AP Photo/David Zalubowski)

(AP Photo/David Zalubowski)

Côté statistiques, il est déconseillé de ne pas suivre un match des Rapids jusqu’à son terme : sur leurs 38 buts inscrits en 2016, 11 l’ont été entre la 75e et la 90e minute !

Si la majorité de l’effectif est américaine, on note notamment la présence d’un Irlandais, Kevin Doyle, et d’un Français : Sébastien Le Toux. Ce dernier débute sa carrière au FC Lorient en 2004 et y reste jusqu’en 2007. Cet attaquant droitier de 32 ans ne s’est jamais imposé dans le championnat tricolore et a prématurément fait ses valises, direction Seattle. Aujourd’hui à Colorado, bien que peu utilisé, il a eu l’occasion d’explorer ce vaste pays, jouant successivement pour les Sounders de Seattle, Philadelphia Union, les Whitecaps de Vancouver, et les Red Bulls de New York.

Le plus dur reste à faire pour les Rapids de Colorado, qui doivent désormais se tourner vers la phase à élimination directe pour tenter de décrocher le sacre final. Réponse, s’ils sont toujours de la partie, le 11 décembre prochain.

mls-ball-header

Pour plus d’information concernant les modalité des play-offs de la MLS, vous pouvez consulter le règlement en détails en suivant ce lien. Notez bien qu’aucun changement n’a été opéré depuis 2015 et que chacun des points est valable pour cette saison : http://pressbox.mlssoccer.com/content/r%C3%A8glement-de-la-comp%C3%A9tition-2015-en-major-league-soccer

 

Anatole Jouet

You may also like

More in A LA UNE