Saint-Etienne : Un Chaudron à faire vibrer

Sainté

Ah, les Verts…  Cette année, l’ASSE entame une 4ème saison d’affilée en Europa League mais sur ces 3 saisons précédentes, on ne peut pas dire que Saint-Etienne a brillé. En effet, seulement un 16ème de finale face à Bâle la saison dernière et pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent. Ce n’est pas non plus le 0-0 face à l’AEK Athènes pour le compte du 3ème tour préliminaire aller de Ligue Europa qui va arranger les choses. Le temps de la magique épopée européenne verte lors de la saison 1975-1976 semble bien lointaine du côté de Geoffroy Guichard. De plus, le dernier trophée date de 2013 avec une victoire en Coupe de la Ligue mais les autres trophées sont beaucoup plus lointains avec la Ligue 2 en 2004 et pire encore la Ligue 1 remporté en 1981, soit une période de disette d’actuellement 35 ans. Le Chaudron doit resplendir de mille feux comme à cette époque-là.

► Historique : Saint-Etienne marque la Ligue 1 et l’Europe

Créé en 1919 par le Groupe Casino, Saint-Etienne a connu plusieurs noms. C’est tout d’abord, l’Amicale des employés de la Société des magasins Casino (1919) qui a été choisi au moment de l’inauguration avant que l’Amicale Sporting Club (1920-1927) fasse son apparition et enfin l’Association Sportive Stéphanoise (1927-1933).Actuellement, le club s’intitule l’Association Sportive de Saint-Etienne Loire, ce nom est apparu au moment où l’ASSE obtient son statut professionnel, le 26 juin 1933.

En 1938, l’ASSE monte en Division 1 jusqu’en 1962 avant de descendre puis remonter directement la saison d’après jusqu’en 1983-84 et reste en Division 2 pendant 2 ans. En 1996-1997, les Verts descendent en D2, y remontent en 1999-2000, y redescendent en 2001 et remontent en Ligue 1, statut inchangé depuis 2004.

Depuis sa remontée en Ligue 1 en 2004, Saint-Etienne fait partie des équipes phares de ce championnat. Notamment, sur ces 5 dernières années où les Verts ont toujours assuré une place dans les 7 premiers du classement. Et depuis ces 4 dernières années, le Chaudron aura vu l’Europe avec l’Europa League, cependant l’équipe aura manqué de rigueur pour aller plus loin dans cette compétition.

L’AS Saint-Etienne a l’un des plus gros palmarès en France car le club ne compte pas moins de 27 trophées :
• 10 Championnats de D1 : 1957, 1964, 1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975, 1976, 1981
• 6 Coupes de France : 1962, 1968, 1970, 1974, 1975, 1977
• 1 Coupe de la Ligue : 2013
• 2 Coupes Charles Drago : 1955,1958
• 3 championnats de Ligue 2 : 1963, 1999, 2004
• 5 trophées des Champions : 1957,1962, 1967, 1968, 1969

Les verts ont connu aussi une finale européenne en 1976 qui ne s’est mal terminée avec une défaite face au Bayern. Cependant, cette épopée européenne restera tout de même dans les mémoires de la France entière car cette finale leur aura value une descente aux Champs-Elysées + une chanson culte « Qui s’est les plus forts, évidemment c’est les Verts ». Ce milieu des années 70 aura été marquant pour le club avec aussi avec une demi-finale de Ligue des Champions en 1975 et un quart en 1977.

► Saint-Etienne : club homogène depuis 5 ans

Avec Paris et Lyon, Saint-Etienne fait partie des clubs qui sont restés sur la même longueur d’onde durant ces 5 dernières années. Si la Ligue des Champions n’a pas été atteint , le Chaudron a pu tout de même se contenter de la Ligue Europa malgré que les résultats n’aient pas toujours été au rendez-vous. Cependant, les Verts restent tout de même un groupe très solidaire, ces dernières années avec des résultats à la hauteur des espérances, toutefois en championnat (2011-2012 : 7ème, 2012-2013 : 5ème, 2013-2014 : 4ème, 2014-2015 : 5ème, 2015-2016 : 6ème).

► La Ligue Europa en ligne de mire

L’objectif de l’ASSE sera à priori le même que la saison précédente : jouer l’Europe. Saint-Etienne a les armes pour, avec de joueurs talentueux. Cependant, il faudra faire gaffe aux pièges tendus par les « petites équipes » mais aussi bien négocier les plus grosses affiches comme le derby tant attendu contre l’OL. La saison passée, Lyon avait remporté le match aller 3-0 à Gerland tandis que Saint-Etienne avait gagné le match retour à Geoffroy Guichard sur la plus petite des marges : 1-0. Ce derby est l’un des plus tendus en France mais aussi en Europe, avec les kops de supporters qui s’approprient ce match tant attendu.

2048x1536-fit_depart-bus-joueurs-saint-etienne-lyon-19-avril-2015Après une décision du Préfet, les supporters stéphanois ne pouvaient pas se rendre à Lyon pour assister au match et ont envahi le centre d’entraînement pour les encourager avant le départ, le 19 avril 2015.

► Un entraîneur discret, pourtant bien présent !

Âgé de 49 ans, Christophe Galtier enchaîne une 8ème saison d’affilée avec l’ASSE, il fait actuellement partie des entraîneurs les plus stables et expérimentés de Ligue 1 avec plus de 200 matchs dans ses bagages. Ce n’est pas le coach le plus bruyant de la Ligue 1, d’humeur assez calme, ce n’est pas lui qui se fait remarquer le plus lors des conférences de presse. Tout de même, s’il a quelque chose à dire, il ne pèse pas ses mots comme en 2015 où il avait pris 3 matchs ferme de suspension. Ces 3 matchs faisaient suite à une sortie de sa zone technique pour s’en prendre à Pesic (TFC) après un violent tacle.

2048x1536-fit_entraineur-asse-christophe-galtier-19-avril-2015-lyon

Galtier a actuellement 24 joueurs entre ses mains pour la saison 2016-2017. Cet effectif a connu pas mal de bouleversements avec le départ de 8 joueurs pour seulement 2 arrivées. Au vu des premiers résultats, on ne peut pas dire que ces changements aient eu un impact positif avec seulement 1 victoire sur les 5 premiers matchs. Le mercato s’achève le 31 août, l’ASSE pourrait en profiter pour compléter son effectif et finaliser les derniers petits détails avant la reprise, le samedi 13 août à Bordeaux.


► Ruffier, Perrin et Lemoine : Les doyens pour apporter leur expérience.

C’est sûrement les 3 qui représentent le mieux, la maison verte. Après le départ de nombreux cadres durant le mercato, les Verts ont dû faire face à cela. C’était sans compter sur le gardien Stéphane Ruffier, le défenseur Loïc Perrin et le milieu de terrain Fabien Lemoine, toujours fidèles au poste après ces nombreuses années.

Stéphane Ruffier : Âgé de 29 ans, le natif de Bayonne entame une 6ème saison sous les couleurs vertes. Arrivé de Monaco, le gardien de but est un élément majeur de la formation stéphanoise. Auteur de parades toujours plus surprenantes les unes que les autres, cette qualité lui aura valu une place en tant que 3ème gardien de l’équipe de France avec 3 sélections en espoirs mais aussi 3 sélections en équipe de France A. Ces 3 matchs en A ont été :
11 août 2010 ► France-Norvège 1-2
27 mai 2014   ►France-Norvège 4-0
29 mai 2015   ►France-Danemark 2-0
Depuis, il n’a pas retrouvé les couleurs tricolores malgré des matchs toujours à la hauteur du niveau qu’on connaît.

Loïc Perrin : Il ne connaît que Saint-Etienne ! A 31 ans, le stéphanois pure souche va entamer une 11ème saison sous ces mêmes couleurs. Il comptabilise 354 matchs toutes compétitions confondues et 30 buts (pas anodin pour un défenseur). Il fait partie des piliers de l’équipe et contribue fortement à la solidité défensive des verts.
Tout comme Stéphane Ruffier, Loïc Perrin a lui aussi connu l’équipe de France avec 2 sélections en -18 et 4 sélections en espoirs. Toutefois, il n’a pas réussi à s’imposer en A malgré deux sélections où il n’entrera pas en jeu.

Fabien Lemoine : La Loire lui sourit ! En effet, après avoir passé 4 années en pros avec Rennes, il entame une 7ème saison avec les Verts. Il fait partie des joueurs les plus réguliers car il cumule entre 33 et 35 matchs en Ligue 1 + la Ligue Europa. Malgré qu’il ne soit pas souvent décisif, il est un élément majeur à Saint-Etienne d’où ses nombreuses titularisations à chaque saison.
Lui-aussi à connu l’équipe de France, en espoirs. C’était le 19 août 2008, face à la Slovaquie où il sera rentré une mi-temps à la place de Cabaye.

2048x1536-fit_lorient-s-french-midfielder-romain-philippoteaux-l-vies-with-saint-etienne-s-french-midfielder

► Les possibles révélations

De la France à la Norvège en passant par le Maroc, il n’y a qu’un pas. La preuve, avec les possibles révélations de Saint-Etienne, cette année. Ces 3 joueurs sont arrivés à des périodes différentes mais ne se sont pas encore imposés. Est-ce pour cette année ?

Kévin Malcuit : Âgé de 25 ans, Kévin Malcuit entame une deuxième saison en tant que stéphanois. Après Niort et Fréjus, c’est Saint-Etienne qui lui a ouvert les bras. Cependant, il n’a effectué que 9 matchs sur les 38 possibles. Avec les nombreux départs à l’intersaison notamment dans le secteur défensif où il joue, le jeune francilien aura son mot à dire parmi les 6 autres défenseurs.

Olé Selnaes : Arrivé en cours de saison dernière, le milieu de terrain norvégien n’a pas démontré ses qualités. Acheté 3,2 millions d’euros, Olé Selnaes aura effectué seulement 3 petits matchs. A 22 ans, ce joueur norvégien est international depuis les U16 jusqu’à maintenant en A. Avec son ancien club de Rosenborg, il avait fait le doublé coupe-championnat et avait été distingué meilleur joueur du championnat. Pas rien à cet âge-là !

966ab

Oussama Tannane : Dur dur de se faire une place en attaque avec 8 potentiels titulaires à ce poste. Et pourtant, l’attaquant marocain devra faire avec et montrer ses qualités pour le devenir. Avec 10 matchs et 2 buts la saison passée, il pourrait devenir plus souvent titulaire cette saison car il n’est arrivé qu’en janvier dernier. Auparavant, le maroco-néerlandais avait joué à Heeenveen mais c’est à Heracles Almelo qu’il a percé avec 20 buts pour 59 matchs en 3 saisons.

► Du mouvement chez les Verts !

Avec 2 arrivées pour 7 départs (fin de prêts + changement de club) actuellement, le mercato à Saint-Etienne a été mouvementé. Le départ de certains cadres et le peu d’arrivées a fait partir l’ASSE « dans l’inconnu » pour cette saison 2016-2017.

Bryan Dabo : L’ancien montpelliérain arrive pour 4 ans à Saint-Etienne. Formé à Montpellier en tant que professionnel, il quitte le club après 9 ans de bons et loyaux services. Cette saison, il portera le n°14 et devrait un titulaire quasi-indiscutable dans l’entrejeu stéphanois à seulement 24 ans. Comme bon nombre de ses coéquipiers, il a lui-aussi connu une sélection en équipe de France Espoirs, c’était en 2013.


Cheikh M’Bengue : Libre de tout contrat après son passage à Rennes, l’international sénégalais arrive pour 3 ans à Geoffroy Guichard. Âgé de 28 ans, ce joueur a la double nationalité franco-sénégalaise, ce qui lui a permis de faire 12 sélections en France Espoirs et 25 avec la sélection sénégalaise depuis 2011.Il arrive donc après avoir passé 17 ans à Toulouse et 3 ans au Stade Rennais et 238 matchs au total pour l’ensemble des deux clubs.

Les 7 départs sont : Bahebeck (retour de prêt à Paris), Diomandé à Caen, Suljic à Evian, Clerc au Gazelec Ajaccio, Tabanou à Swansea, Baysse à Nice, Brison à Niort.

supporters-saint-etienne-04-05-2014-saint-etienne---montpellier-36eme-journee-de-ligue-1---20140505093134-2332

Malgré de nombreux départs, l’ASSE fait toujours partie des équipes favorites de Ligue 1 pour jouer l’Europe. Si elle n’a actuellement pas beaucoup de joueurs en réserve pour des changements, le coach Galtier va faire le nécessaire pour avoir une équipe compétitive tout au long de l’année. Cela va commencer jeudi, avec le déplacement à Athènes pour continuer de jouer en Europe. Etant donné que le mercato n’est pas fini, Saint-Etienne pourrait récupérer encore quelques bonnes pioches et boucler leur équipe pour la saison 2016-2017. A voir…

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *