Stade Rennais : Répondre aux attentes

13901758_1222352074471793_180112598_o

Souvent raillé par ses adversaires, le Stade Rennais reste malgré tout un grand club du championnat français. Souvent placé, le club breton fondé en 1901 a le défaut de mal terminer ses compétitions. En championnat, le SRFC postule à une place européenne depuis déjà plusieurs années mais effectue régulièrement des fins de saisons déplorables qui le renvoie dans le ventre mou du classement. Encore plus frustrant, les Rennais se hissent souvent loin lors des coupes nationales mais échouent constamment au moment de franchir la dernière marche. Cette saison, les dirigeants rennais veulent mettre fin à cette « malédiction » en empochant une qualification pour une compétition européenne, que ce soit par le biais du championnat ou d’une coupe. Avec la nomination de Christian Gourcuff à la tête de l’équipe, les supporters rennais espèrent revoir enfin du spectacle dans un Roazhon Park où la lassitude commence à faire son apparition.

Des saisons qui se suivent et se ressemblent depuis une dizaine d’années

Le dernier titre majeur du Stade Rennais remonte au 20 juin 1971, date lors de laquelle les Rouge et Noir s’étaient imposés en finale de la Coupe de France face à l’Olympique Lyonnais (victoire 1-0 sur un but de André Guy). Depuis, le club breton a un temps plongé en Ligue 2 durant la fin du 20ème siècle avant de s’installer durablement en Ligue depuis 1994. Cette année,  le Stade Rennais va disputer sa 23ème saison consécutive dans l’élite du football français, symbole de longévité. Après avoir lutté pour son maintien durant les premières saisons qui ont suivi son accession à la Ligue 1, le SRFC joue désormais les premiers rôles du championnat français. Par deux fois les Rouge et Noir ont terminé à la 4ème place de Ligue 1 (2004-2005 et 2006-2007) depuis ces vingt dernières années. Depuis ces deux belles performances, le Stade Rennais n’a jamais réintégrer le top 5, alternant entre places d’honneur dans la première partie de classement et saison ratée où le club breton jouait davantage pour son maintien que pour l’Europe. Durant ce 21ème siècle, le Stade Rennais a vu passer de beaux noms du football comme Sylvain Wiltord, Alexander Frei, Petr Čech, Kim Källström, Moussa Sow ou encore Mickaël Pagis.

petr-cech-un-gardien-haut-de-gamme
Petr Čech avec le Stade Rennais.

Pendant l’été 2009, Frédéric Antonetti  débarque au club et devient l’entraîneur de l’équipe première. Sous son impulsion, le Stade Rennais finit deux fois 6ème du championnat en 2010-2011 et en 2011-2012, le club retrouve donc par la même occasion l’Europe en participant à la Ligue Europa en 2011. Après une quatrième saison compliquée où le SRFC termine 13ème de Ligue 1, l’entraîneur corse renonce à prolonger son contrat et quitte la Bretagne. Les dirigeants rennais se tournent alors vers Philippe Montanier. L’ancien coach de Valenciennes débarque en Île-et-Vilaine accompagné d’une belle réputation après avoir conquis l’Espagne avec la Real Sociedad. Néanmoins, toutes les promesses ne sont pas tenues et Rennes ne retrouvera plus les sommets de Ligue 1 en terminant successivement 12ème en 2013-2014, 9ème en 2014-2015 et 8ème la saison passée. Pire le club enchaîne les déceptions en Coupe en s’inclinant trois fois en finale en 8 ans dont deux défaites en Coupe de France contre Guingamp en 2008 et en 2014 et une en Coupe de la Ligue contre Saint-Étienne en 2013. Au cours de la saison dernière, Philippe Montanier a même été limogé au profit de Rolland Courbis. Ce changement n’aura finalement pas eu de réel impact et c’est durant cet été 2016 que l’arrivée au club de Christian Gourcuff a été officialisée.

rennes-saint-etienne.brandao-le-porte-bonheur-affole-twitter_2
Image marquante pour les supporters rennais avec Brandao qui envoyait le ballon au fond des filets en finale de Coupe de la Ligue et permettait à l’ASSE de remporter ce trophée au détriment du Stade Rennais.

Christian Gourcuff, fin tacticien adepte du beau jeu

Fervent défenseur d’un jeu porté vers l’offensive, Christian Gourcuff va connaître sa deuxième expérience avec le Stade Rennais. Après un court passage non concluant à la tête de l’équipe bretonne durant la saison 2001-2002, le coach breton n’a pas baissé les bras et a décidé de tenter une seconde fois l’aventure en Île-et-Vilaine. Après être devenu une idole du côté de Lorient, Christian Gourcuff a finalement quitté le club morbihannais en 2014 pour prendre les commandes de la sélection nationale d’Algérie. Malgré une deux années contrastées, l’ancien professeur de mathématiques est sorti renforcé de cette enrichissante expérience. En signant au Stade Rennais, Christian Gourcuff retrouve sa Bretagne natale mais également son fils, Yoann.

c2cc1

Un mercato bien maîtrisé

Ce mercato estival 2016 du Stade Rennais a des allures de déjà vu. En se renforçant intelligemment sans jeter l’argent par les fenêtres, le club breton poursuit sa politique de recrutement qui consiste à apporter des renforts utiles à un effectif déjà bien fourni par les jeunes prodiges du prestigieux centre de formation rennais qui a déjà fait ses preuves à de nombreuses reprises durant ces dernières années à l’image d’Ousmane Dembélé qui s’est révélé la saison passée en Ligue 1 après avoir fait ses classes dans les équipes jeunes du SRFC. Le Stade Rennais s’est d’abord doté d’un joueur d’expérience en la personne de Clément Chantôme. Le milieu de terrain de 28 ans a déjà un beau CV à son actif avec des passages successifs au Paris SG, à Toulouse et plus récemment à Bordeaux. Le polyvalent droitier a même connu une sélection en Équipe de France le 12 octobre 2012 lors du match France – Japon (0-1). Au poste de gardien de but, alors que l’incertitude plane toujours autour de l’avenir de Benoît Costil, Paul Nardi a rejoint la Bretagne sous forme de prêt (sans option d’achat) en provenance de l’AS Monaco. Le jeune gardien de 22 ans espère avoir du temps de jeu avec les Rouge et Noir alors qu’il est barré par le Croate Danijel Subašić à l’ASM. Devant lui, en défense, le Stade Rennais s’est attaché les services de l’ancien montpelliérain Ramy Bensebaini. Le défenseur central capable également d’évoluer sur le flanc gauche de la défense aura déjà quelques repères dans l’Île-et-Vilaine puisqu’il a fréquenté Christian Gourcuff et Mehdi Zeffane avec la sélection algérienne. Le club présidé par René Ruello a également fait le pari d’enregistrer l’arrivée d’Afonso Figueiredo (23 ans), latéral gauche portugais en fin de contrat avec le Boavista FC. Enfin, Rennes a misé sur l’avenir en achetant Anthony Ribelin, milieu offensif de 20 ans qui évoluait au Montpellier HSC la saison passée.

photo_6001_7497144
Clément Chantôme évoluera au Roazhon Park cette saison.

À quelques jours de la reprise, Christian Gourcuff connaît désormais les valeurs sûres de son groupe. En défense central, Edson Mexer est devenu indéboulonnable et on le voit mal débuter cette nouvelle saison sur le banc. À ses côtés, l’entraîneur breton aura l’embarras du choix avec l’expérimenté Sylvain Armand, le costaud Pedro Mendes ou encore avec le nouveau venu Ramy Bensebaini. Au milieu de terrain, tous les regards seront évidemment tournés vers Yoann Gourcuff qui aura à cœur de bien faire sous les yeux de son père. Gelson Fernandes aura également un rôle primordial dans le dispositif de Christian Gourcuff, le milieu de 29 ans ayant pour mission d’assurer le relais entre la défense et l’attaque et étant le fer de lance des offensives rennaises. Sur les côtés, Paul-George Ntep aura l’occasion de faire trembler les défenseurs adverses après avoir passé une bonne partie de la saison passée à l’infirmerie. Si l’ailier gauche de 24 ans retrouve ses jambes de feu qui l’avaient amené jusqu’en Équipe de France (première sélection le 7 juin 2015 contre la Belgique), nul doute qu’on retrouvera son nom parmi les meilleurs joueurs de Ligue 1 cette saison. La plus grande incertitude plane sur le front de l’attaque. Giovanni Sio semble bien parti pour être le titulaire du poste, secondé par le sud africain Kermit Erasmus.

téléchargement (37)

Un seul départ majeur

Avec la vente d’Ousmane Dembélé au Borussia Dortmund, le Stade Rennais a ainsi pu récupérer près de 15 M€ pour un joueur sorti tout droit de son centre de formation. En dehors de ce départ important, Rennes a laissé partir plusieurs de ses remplaçants à l’image de Fallou Diagne au Werder Brême (Allemagne), Abdoulaye Sané au Red Star, Cédric Hountondji au Gazélec d’Ajaccio, Philipp Hosiner au FC Berlin (Allemagne) ou encore Gjoko Zajkov au RCS Charleroi (Belgique). Le club a également perdu deux de ses joueurs suite à la fin de leur contrat : Cheikh Mbengue (Saint-Étienne) et Olivier Sorin.

Être régulier tout au long de la saison

Suite à une préparation plutôt satisfaisante avec deux victoires et un match nul sur quatre rencontres, le Stade Rennais veut avoir des ambitions pour la saison à venir. Avec Christian Gourcuff à sa tête, le club présidé par René Ruello veut voir le Roazhon Park vibrer cette année. Pour cela, les hommes du coach breton vont devoir perdre cette fâcheuse habitude de se relâcher en fin de saison et devront faire preuve de constance durant l’ensemble de la saison pour espérer atteindre l’Europe.

téléchargement (38)

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *