A LA UNEACTUALITÉFranceInterviewito

Terence Makengo : « libre de m’engager où je veux »

0

Formé à Monaco mais ne parvenant pas à s’y imposer, Terence Makengo a trouvé du temps de jeu du côté de la Berrichonne de Châteauroux, en Ligue 2 puis en National. Les résultats l’ayant déçu, il n’a pas prolongé et est désormais libre de tout contrat. Tout cela, il nous l’a confié dans cet interview, où il nous parle de sa carrière et de ses objectifs actuels.

Vous avez effectué une partie de votre formation à l’AS Monaco. Que retenez-vous de cette expérience ?

« Monaco c’est le top. J’ai beaucoup apprit lors de mon passage là-bas. C’est à Monaco que j’ai été formé, que j’ai “grandi”, donc ce que je retiens c’est que du positif et beaucoup de bonheur. »

Makengo

Après votre aventure monégasque et un prêt à l’AJ Auxerre, vous rejoignez le club de Châteauroux. Pourquoi avoir fait ce choix ? Aviez-vous d’autres propositions ?

« J’avais d’autres propositions notamment à l’étranger mais j’ai préféré rester en France. Je voulais aller dans un club ou j’étais assuré de jouer, je voulais reculer pour mieux sauter comme on dit. Malheureusement, ça ne s’est pas passé exactement comme je l’avais imaginé. »

À l’issue de votre première saison avec la Berrichonne, vous êtes relégué en National. Quel a été votre sentiment suite à ce résultat ? Vous êtes-vous dis avoir fait le mauvais choix de carrière ?

« À l’issue de la première saison on a été relégué, puis repêché. Après la deuxième on a été relégué en National. J’ai été très affecté, ce n’étais pas le plan idéal que j’avais prévu pour ma carrière mais bon il fallait tirer les enseignements de cet échec et ça fait partie des choses dune carrière. En tout cas je ne regrette rien. »

Vous évoluait donc depuis en National. Comment jugeriez-vous ce Championnat ?

« C’est un championnat très serré avec beaucoup de bon joueurs. D’ailleurs certaines équipes de Ligue 1 viennent piocher en National, donc c’est un championnat à ne surtout pas sous estimer. »

Makengo

La saison dernière, avec votre club, vous finissez à la 5ème place du championnat de National, à trois points du podium. Qu’a-t-il manqué à l’équipe pour accrocher une place sur le podium et ainsi être promu en Ligue 2 ?

« Je pense un peu plus de régularité et de la maturité. On avait un effectif très jeune, ça nous a fait défaut pendant les moments clés. »

Durant le mercato estival, plusieurs joueurs ont pris la route de la Ligue 1 ou de la Ligue 2. En effet, on a pu voir Oumare Tounkara rejoindre Strasbourg, Johann Obiang rejoindre Troyes et Flavien Tait et Yoane Wissa rallier Angers. Que pensez-vous de ces joueurs ? Vont-il manquer à l’équipe ?

« S’ils ont rejoint l’échelon supérieur c’est que ce sont des bons joueurs, et bien évidemment ils vont manquer à l’équipe mais je pense que la direction fera le nécessaire pour recruter des joueurs et pallier à leur absence. »

Après l’échec la saison, est-ce que l’objectif du club est de retrouver la Ligue 2 à l’issue de la saison 2016-2017 ? Quels seront les points forts de l’équipe pour parvenir à ce résultat ?

« Étant donné que je n’ai pas prolongé mon aventure avec la Berrichone, je suis libre de m’engager ou je veux donc je connais pas les nouveaux objectifs du club mais je leur souhaite que du bonheur pour la suite. »

Quels sont vos objectifs personnels pour cette saison 2016-2017 ?

« Mes objectifs sont de prendre un maximum de plaisir sur le terrain et marquer un maximum de but. »

Makengo

Avez-vous eu des contacts avec d’autres clubs durant ce mercato estival ? Si oui, lesquels et où en sont les discussions ?

« Oui je discute avec certains club mais je préfère garder ça pour moi ! »

Vous avez aujourd’hui 24 ans. Il vous reste donc plusieurs années à passer sur les terrains de football. Mais comment voyez-vous le futur vous concernant ? Y a-t-il une volonté d’aller plus haut ?

« Je suis quelqu’un d’ambitieux donc j’espère aller le plus haut possible bien évidemment étape par étape. Comme j’ai l’habitude de dire : Dieu est au contrôle. »

L’équipe Stadito tient à remercier le joueur, Terence Makengo, pour sa disponibilité et sa gentillesse.

You may also like

More in A LA UNE