FC Nantes : l’ambition de viser plus haut

Montage FCN summerito

Depuis 2013 et la remontée du club en Ligue 1, le Football Club de Nantes a retrouvé et consolidé sa place dans l’élite du football français. Les Canaris, 8 fois champions de France, ont néanmoins de la peine à viser haut et restent coller dans le bas du classement. Treizième lors de la saison 2013-2014 et quatorzième lors des deux dernières saisons, Nantes a du mal à marquer des buts, et donc à terminer bien classé. Des changements ont donc été effectués au sein du club cette saison, avec un changement de staff et l’arrivée de René Girard, ainsi que l’arrivée de nouveaux joueurs. Ainsi, le club, à l’image de Franck Kita, a pour ambition de viser plus haut dans ce championnat de France cette saison.

► HISTOIRE DU CLUB

Le Football Club de Nantes est un club fondé en 1943. Ce club est né de la fusion de 6 clubs de quartiers (Saint-Pierre, ACBL, Batignolles, ASON, SNUC section football et Mellinet), dans l’arrière-salle du Café des Alliés, Place du Commerce, dont l’acteur principal a été Marcel Saupin, président de la Mellinet. Devenu club professionnel en 1945, le premier président fût Jean Le Guillou : propriétaire de chevaux de courses dont les couleurs étaient le jaune et le vert, il décide alors de transmettre ces couleurs au club. Après avoir passé 20 saisons en deuxième division, les Canaris ont intégré l’élite du football français pour la première fois de leur histoire en 1963. Grâce notamment à un entraîneur du nom de José Arribas, qui va inculquer aux joueurs un esprit offensif, vers l’avant, d’où le « jeu à la Nantaise » qui fera son apparition sous l’ère Arribas, le club finira 2ème dès sa première saison en D1, et sera sacré champion quelques années plus tard en 1965 et 1966. Le club connaîtra de belles années au sein de l’élite, puisque le FC Nantes détient d’ailleurs le record du nombre de saisons consécutives passées en première division (44 saisons entre 1963 et 2007). Avec l’un des meilleurs centre de formation de France (la Jonelière, inaugurée en 1978), le FCN va sortir de futurs grands joueurs comme Didier Deschamps – actuel sélectionneur des Bleus -, Mickaël Landreau, Claude Makélélé, Jérémy Toulalan, Marcel Desailly ou encore Christian Karembeu.

Le club réside au Stade de la Beaujoire depuis 1984, avec une capacité de 37 473 places actuellement. Ce dernier a remplacé l’ancien Stade Marcel-Saupin, qui existe toujours puisqu’il est le stade de la réserve du FC Nantes. L’idée de construire la Beaujoire est venu du président du FC Nantes dans les années 70, Louis Fonteneau, notamment pour accueillir l’Euro 84 en France. Le nom complet du stade est d’ailleurs « Stade de la Beaujoire – Louis Fonteneau », en hommage à l’ancien président.

593910IMG2286Le Stade de la Beaujoire, antre du FC Nantes depuis 32 ans.

► LA DERNIÈRE SAISON

Les Jaunes-et-Verts ont terminé quatorzièmes de Ligue 1 la saison dernière, avec un total de 12 victoires, 12 nuls et 14 défaites. Pendant cette saison, le FC Nantes a eu des phases euphoriques, avec notamment cette série d’invincibilité de 13 matchs entre novembre et février. Cependant, le club a également connu quelques désillusions, avec les deux défaites dans le derby face à Rennes (0-2 et 1-4), mais également deux lourdes défaites face à Paris (1-4 et 0-4), ainsi que plusieurs séries sans victoires. Pour cause, Nantes a terminé avant-dernier de Ligue 1 au nombre de buts marqués, avec seulement 33 buts au compteur.

En Coupe de France, le club aurait pu espérer réaliser quelque chose de grand. Arrivés en quart de finale face à Sochaux, les Canaris, qui menaient pourtant 1-0 sur la pelouse de Bonal, ont finalement été éliminé après prolongation (2-3). En Coupe de la Ligue, les Nantais ont connu une terrible désillusion en se faisant éliminer par Bourg-en-Bresse, dès les seizièmes de finale, également après prolongation sur le même score (2-3).

Le meilleur buteur lors de cette saison a été le Brésilien Adryan, avec 7 buts. Paradoxalement, le joueur prêté par Flamengo n’a pas été retenu par le club pour la saison à venir. Le meilleur passeur a été Johan Audel, avec 5 passes décisives.

13Adryan, meilleur buteur du FC Nantes la saison dernière avec 7 réalisations toutes compétitions confondues.

► UN NOUVEAU COACH : RENÉ GIRARD

Avec le départ de Michel der Zakarian en fin de saison, après plusieurs années de bons et loyaux services, le FC Nantes a accueilli un nouvel entraîneur, en la personne de René Girard, 62 ans. Il est accompagné des mêmes adjoints qu’au LOSC : Gérard Bernadet et son fils, Nicolas.

Cet ancien joueur de Nîmes (342 matchs) et de Bordeaux (280) débute sa carrière d’entraîneur en 1991, où il devient coach du Nîmes Olympique, son club de toujours. Quelques années plus tard, il rejoint l’Équipe de France en tant qu’adjoint de 1998 à 2002. Après avoir successivement dirigé plusieurs Équipes de France jeunes (-19 ans, -16 ans, Espoirs), il s’engage avec le Montpellier HSC en 2009. Avec ce club, il va réalisé l’exploit de devenir champion de France en 2012, alors que personne ne s’y attendait. Il va également atteindre la finale de la Coupe de la Ligue en 2011. De 2013 à 2015, il entraînera le LOSC, et emmènera le club en Ligue Europa, après une excellente première saison 2013-2014 où le club nordiste terminera troisième de Ligue 1. Grâce à ces performances, René Girard est élu entraîneur UNFP de l’année à deux reprises, en 2012 (Montpellier) et 2014 (Lille).

Il quitte le LOSC en 2015, et décide de prendre une année sabbatique. René Girard s’est engagé pour 2 saisons avec le FC Nantes, et a pour ambition d’atteindre le Top 10 de la Ligue 1. Le président Kita a vu en lui un homme d’expérience, réputé pour faire confiance aux jeunes joueurs. Ce sexagénaire se lance donc dans un nouveau défi, et espère apporter sa pierre à l’édifice pour emmener le FC Nantes au plus haut, avec un schéma de jeu plutôt offensif.

Girard-2-1100x825René Girard lors de sa présentation le 11 mai dernier, aux cotés de Waldemar Kita, président du FC Nantes.

► MERCATO

Dans ce mercato estival, la Maison Jaune a accueilli plusieurs joueurs, afin de tout d’abord mettre en place une colonne vertébrale solide, comme le voulait René Girard. Le club a d’abord recruté un grand espoir du football brésilien, en la personne de Diego Carlos (23 ans), solide défenseur central, qui évoluait à Estoril. Le joueur a signé pour 5 ans et environ 2 millions d’euros. Nantes s’est ensuite attaché les services du Suédois Alexander Kacaniklic (24 ans), en provenance de Fulham, qui évolue au poste de milieu offensif. Il s’est engagé libre pour les 4 prochaines saisons. Déjà pisté la saison dernière, le milieu offensif danois Nicolaj Thomsen (23 ans) a signé à Nantes en provenance de Aalborg. Le joueur a paraphé un contrat de 4 ans et le transfert est estimé à 600 000 euros. Les Canaris se sont ensuite attachés les services de Lucas Lima (24 ans), qui est arrivé d’Arouca. Ce latéral gauche brésilien s’est engagé pour 4 ans et environ 1,1 millions d’euros.

René Girard réputé pour donner du temps de jeu aux jeunes joueurs, le club a également accueilli 4 jeunes joueurs qui ont fait leurs premiers pas à la Jonelière : Samuel Moutoussamy (19 ans), milieu de terrain qui évoluait sous les couleurs de l’Olympique Lyonnais depuis 2011, Mehdi Feqrache (22 ans), ex-attaquant de Bergerac en CFA, Théo Chendri (19 ans), milieu de terrain français qui a passé 4 années dans la fameuse et célèbre Masia du FC Barcelone, et Madigoundo Diakité (22 ans), défenseur camerounais qui jouait la saison passée à Saint-Brieuc, en CFA 2. Pour finir, le FC Nantes a enregistré le retour du Vénézuelien Fernando Aristeguieta, qui a été prêté successivement à Philadelphie (États-Unis) puis au Red Star.

Du côté des départs, le FC Nantes a laissé partir le milieu de terrain Birama Touré (24 ans), qui a signé pour 4 ans au Standard de Liège, et un montant avoisinant les 550 000 euros. Le club a également libéré le milieu de terrain Rémi Gomis (32 ans). Nantes n’a également pas renouvelé les prêts d’Adryan (Flamengo), Ermir Lenjani (Rennes) et Youssouf Sabaly (Paris).

5Nicolaj Thomsen (à gauche) et Alexander Kacaniklic (à droite), deux des principales recrues du FC Nantes lors de ce mercato.

► JOUEURS CADRES

Guillaume Gillet (32 ans) : Arrivé l’hiver dernier au FC Nantes, l’expérimenté milieu de terrain belge a très vite pris ses marques au sein de l’équipe, en devenant titulaire indiscutable dans l’entre-jeu nantais. Il sera un élément clé de l’effectif cette saison, et a d’ailleurs été capitaine lors des premiers matchs de préparation, signe de son importance dans le groupe.

Rémy Riou (28 ans) : Au club depuis 2012, le gardien de but formé à Lyon a connu la montée en Ligue 1 lors de la saison 2012-2013 où il a joué l’intégralité des matchs. Depuis, Rémy Riou a disputé 97 matchs en tant que titulaire dans les cages du FC Nantes, et par ses parades déterminantes et son omniprésence, il est un élément très important de l’effectif. C’est lui le capitaine depuis plusieurs saisons.

Oswaldo Vizcarrondo (32 ans) : Débarqué en Loire-Atlantique en 2013 pour renforcer la défense des Canaris, « El Patron » comme on le surnomme, est un élément incontournable du FC Nantes. En Ligue 1, il a disputé 102 matchs et a un très bon jeu de tête, avec son gabarit impressionnant (1,91m / 85 kg). Ce joueur expérimenté puisqu’il est passé par d’autres championnats, est désormais un des cadres de cette équipe.

► JOUEURS A SUIVRE

Adrien Thomasson (22 ans) : Recruté l’été dernier en provenance d’Evian, le jeune milieu de terrain a beaucoup progressé la saison dernière. Auteur de 2 buts en 34 matchs de Ligue 1, mais également très présent offensivement et intelligent dans l’utilisation du ballon, il sera un jeune joueur à suivre dans l’effectif nantais.

Alexis Alégué (19 ans) : Ce nom ne vous dit sans doute pas grand chose. Pourtant, ce jeune joueur formé au club pourrait rapidement confirmer les espoirs placés en lui cette saison. Auteur d’un but en Ligue 1 contre Nice la saison dernière, il a aussi inscrit 2 buts en préparation. Milieu de terrain au fort potentiel, Alexis Alégué sera un joueur à suivre cette saison du côté de Nantes.

Amine Harit (19 ans) : Récent champion d’Europe U19 avec l’Équipe de France, le Nantais n’est pas encore pro mais pourrait faire parler de lui dans les prochains mois. Amine Harit peut évoluer en attaque, mais est plus à l’aise dans un rôle de meneur de jeu, comme lors de cet Euro où il était titulaire à cinq reprises. Qualifié de magicien par certains, le Nantais a distillé d’excellents ballons durant toute la compétition (3 passes décisives), orientant à merveille le jeu français. Il s’est montré régulier durant cet Euro, et a impressionné les observateurs. C’est un joueur d’avenir avec un fort potentiel, qui a été une des révélations de cette compétition. René Girard a d’ailleurs fait savoir qu’il comptait sur lui pour la saison prochaine. Il sera donc un joueur à suivre très attentivement la saison prochaine en Ligue 1.

Valentin Rongier (21 ans) : Le jeune joueur formé au club, qui a joué 17 matchs en Ligue 1, commençait petit à petit à se faire sa place dans l’effectif du FC Nantes. Il est devenu un des éléments incontournables du milieu de terrain avec Michel Der Zakarian, mais une grave blessure l’a éloigné des terrains pendant 6 mois (rupture des ligaments du genou). Il aura à coeur de rebondir et de réaliser une saison pleine avec son club formateur.

Kolbeinn Sigthorsson (26 ans) : Arrivé l’été dernier au FC Nantes, l’ancien attaquant de l’Ajax a déçu tout au long de la saison, en inscrivant seulement 3 buts en 26 matchs de Ligue 1. Mais il a réalisé un Euro formidable avec l’Islande, en marquant un but face à l’Angleterre en huitièmes de finale et un face à la France en quarts de finale. Après cette saison compliquée qu’on pourrait qualifier d’adaptation pour l’Islandais, cette saison sera peut-être celle de l’éclosion pour Kolbeinn Sigthorsson au sein du FC Nantes. René Girard compte sur lui, mais attention, il pourrait ne pas rester au club en cas de grosse offre d’un autre club. A suivre.

Cette saison, le FC Nantes espère bien ne plus finir dans le bas du classement : le Top 10 est l’objectif affiché, et pour cela, les dirigeants nantais ont fait le nécessaire pour recruter un nouvel entraîneur et de nouveaux joueurs.

Les joueurs et le staff pourront également compter sur le soutien sans faille de leurs supporters, qui viennent souvent nombreux au Stade de la Beaujoire et à l’extérieur. Le Football Club de Nantes a d’ailleurs un des meilleurs publics de France, et nul doute qu’il sera le douzième homme à domicile cette saison.

2048x1536-fit_nantes-le-25-10-2013-les-supporters-lors-du-match-fc-nantes-contre-lilleLa Tribune Loire, l’un des meilleurs kops de France grâce à la Brigade Loire. Une ambiance incroyable y règne lors de chaque match à domicile.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *