Edson Seidou : « il y règne une bonne ambiance »

Edson Seidou a la bougeotte. À 24 ans, il découvrira cet été son 5e club, après avoir longtemps joué à la limite du monde professionnel. Arrivé à Orléans, le latéral gauche aura l’occasion de découvrir la Ligue 2. Mais avant de se lancer dans le grand bain du deuxième championnat français, il s’est confié à Stadito pour en parler, entre son appréhension et ses premières impressions d’Orléans.

Durant votre jeune carrière, vous avez connu une belle ascension. En effet, vous êtes passé de la CFA2 avec Amiens lors de la saison 2009-2016 à la Ligue 2 avec Orléans pour la saison à venir ? Quel regard portez-vous sur votre parcours ?

« Tout d’abord bonjour ! Oui en effet c’est une bonne ascension et c’est vrai que j’en suis assez fier car ça n’a pas toujours été facile. J’ai eu un parcours assez chaotique, alternant club professionnel et amateur mais je n’ai rien lâché donc c’est pour cela que je me retrouve en Ligue 2 aujourd’hui. »

a

Jusqu’à présent quel est le plus beau moment que vous ayez connu dans votre carrière ? Pourquoi ?

« Le plus beau moment que j’ai connu reste quand même la montée avec le Red Star. Même en ayant peu joué, ça reste magnifique de vivre une montée. D’autant plus avec un club mythique comme le Red Star avec son passé et ses supporters. »

Vous êtes un joueur polyvalent, puisque vous avez occupé différents postes. Cependant, à quel poste vous sentez-vous le plus à l’aise ?

« Oui, il est vrai que je suis assez polyvalent. Mon poste de latéral gauche me convient bien et je prends goût chaque jour à évoluer à celui ci. Cependant j’aime aussi jouer en milieu défensif et donc je peux dépanner avec plaisir. »

La saison dernière vous évoluiez à Épinal, où vous n’êtes resté qu’une saison. Cette saison s’est terminée par une relégation en CFA. Que retiendrez-vous de cette aventure spinalienne ?

« Oui c’est vrai qu’elle s’est terminée par une relégation administrative mais avec chance Épinal s’est sauvé et j’en suis très content. Au niveau de la saison je retiendrai sur un point collectif que les détails font la différence et sur ce point là nous n’avons pas été bons malgré une équipe de qualité. »

a

Avec Épinal, vous avez rencontré Orléans en Championnat la saison dernière. Qu’est-ce qui vous a convaincu de rejoindre cette formation ? Avez-vous eu d’autres contacts avec d’autres clubs avant de rejoindre Orléans ?

« Ce qui m’a convaincu de rejoindre Orléans est d’abord que j’ai senti un réel intérêt de leur part et le feeling est bien passé dès le départ et je pense que c’est très important. C’est un club dans lequel je vais pouvoir grandir et m’exprimer sereinement. J’avais d’autres propositions avec Clermont et Strasbourg mais j’ai moins senti l’intérêt du club. »

Sur le plan personnel, vous allez découvrir la Ligue 2 cette saison. Y a-t-il de l’appréhension de votre part ? Quels objectifs vous fixez-vous ?

« En effet, je vais découvrir la Ligue 2 et forcément il y a une petite appréhension mais c’est positif. Je pense qu’il ne faut pas surestimer le niveau non plus. C’est un bon niveau mais on me donne l’occasion d’y jouer il faut que je croque dedans. Mon objectif est tout simplement de faire le maximum de matches et de m’imposer dans cette équipe. »

a

On imagine que l’objectif d’Orléans pour la saison à venir sera d’assurer le maintien. Comment sentez-vous la saison après vos premiers entraînements de la saison ?

« Mes premières impressions sont déjà que le groupe est sain et qu’il y règne une bonne ambiance. Beaucoup de joueurs sont restés de l’an passé et nous sommes peu de recrues du coup l’intégration a été plutôt facile d’autant plus que je connaissais quelques joueurs. Au niveau de la qualité je pense qu’il y a moyen de faire une bonne saison avec ce groupe assez homogène et avec des joueurs de qualité tel que Karim Ziani entre autre. L’objectif sera bien sûr le maintien le plus rapidement possible mais après on ne sait jamais si on peut faire plus pourquoi pas. »

L’équipe Stadito tient à remercier le joueur, Edson Seidou, pour sa disponibilité et sa gentillesse.
Buy Us a Coffee