Dijon FCO : S’accrocher à l’élite !

Dijon-FCO

Dijon FCO : S’accrocher à l’élite !

Quatre ans après l’avoir quittée, le club bourguignon, crée en 1998, retrouve la Ligue 1 pour la deuxième fois de son histoire ! Les supporters dijonnais se souviennent encore de la saison 2011-2012 et de leur relégation malheureuse en Ligue 2.

Nous sommes le 20 mai 2012, le DFCO dispute le dernier match de la saison face au Stade Rennais avec l’espoir de se maintenir en cas de succès. Néanmoins, leur adversaire du soir dispute ce match, devant son public, dans l’optique de se qualifier pour l’Europa League. La confrontation s’annonce tendue mais tourne rapidement en faveur des Bretons qui s’imposent sur un score large de 5 à 0. Les Dijonnais quittent alors l’élite par la petite porte, en terminant 19e du classement, à seulement 1 point du maintien. La pire défense du championnat (63 buts concédés) et la pire équipe à domicile retourne à l’échelon inférieur, avec un nouveau projet à bâtir. Effectivement, l’entraineur Patrice Carteron, grand acteur de la montée historique du club, démissionne tandis que de nombreux joueurs cadres quittent le club comme Benjamin Corgnet. Autant dire que le chemin a été long et sinueux jusqu’à cette remontée dans l’élite. Tout d’abord, l’équipe bourguignonne a engagé un nouveau coach, Olivier Dall’Oglio, grand acteur du renouveau et de la remontée du club. Revenons en détail, sur le parcours de l’intéressé…

Olivier Dall Oglio

Né en 1964 dans le Sud de la France (comme l’indique son nom de famille), Dall’Oglio a connu une carrière de footballeur banale et a principalement évolué à Alès, le club de son enfance. A la suite de sa retraite de joueur, il dirige la réserve de l’Olympique Alès puis passe avec succès le diplôme d’entraineur. Alors membre du staff technique des Emirats Arabes Unis, Olivier Dall’Oglio rejoint Patrice Carteron en 2010, à Dijon, et devient son adjoint. Suite à la descente du club, il devient donc entraineur et connait ses premières expériences sur un banc, à un grand niveau. Il impose alors ses propres règles tels que le respect des horaires d’entrainement, d’une hygiène de vie saine et adopte de nouveaux principes de jeu. Effectivement, le nouveau coach instaure une nouvelle philosophie de jeu, basée sur un football léché et offensif comme l’atteste les statistiques remarquables de buts marqués la saison dernière (62 buts inscrits, meilleur attaque de Ligue 2). Grâce à sa détermination durant ces dernières années, Dall’Oglio a réussi son objectif, qui était de retrouver la Ligue 1 avec Dijon. Ses talents de tacticien lui ont d’ailleurs permis d’être honoré du titre de meilleur entraineur de Ligue 2 la saison dernière. Revenons d’ailleurs en détail, sur le parcours du club dijonnais lors de cet épisode 2015-2016.

Ligue 2 – 2e. Dijon FCO 70pts (20 V, 10 N, 8 D ; 62 bp, 36 bc, +26)
Meilleur attaque du championnat

Meilleurs buteurs :

1er. Lois Diony, Julio Tavares : 11 buts
3e. Christopher Jullien : 9 buts

Meilleurs passeurs :

1er. Frédéric Sammaritano : 10 passes décisives
2e. Romain Almalfitano : 6 passes décisives
3e. Lois Dony : 4 passes décisives

Suite à leurs bonnes performances individuelles, 3 joueurs dijonnais se sont retrouvés dans l’équipe-type du championnat de Ligue 2 : Baptiste Reynet (meilleur gardien), Christopher Jullien et Frédéric Sammaritano. Paradoxalement, ces deux derniers joueurs ont évolué précédemment chez l’ennemi auxerrois mais ont réussi à s’imposer en Côte d’Or. En course pour le titre de champion de Ligue 2, les Dijonnais ont finalement connu une fin de saison plus compliquée, marquée par le relâchement des joueurs suite à l’officialisation de la montée. Ils ont donc terminé dauphin de l’AS Nancy, principal rival du club bourguignon durant cette saison. Dijon retrouve donc la Ligue 1, 4 ans après l’avoir quittée et a donc connu un épisode 2015-2016 particulièrement réussi.

Prépa 2016

La pré-saison :

Comme tous clubs réussissant à atteindre l’échelon supérieur, le DFCO doit réussir à créer un groupe solide pour réussir à se maintenir dans l’élite. Néanmoins, les joueurs dijonnais, remarqués par leurs performances sur le terrain, attisent la convoitise de nombreux clubs. Pour le moment, le club bourguignon connait un mercato relativement calme bien que quelques rumeurs de départs agitent les esprits. Voici, à l’heure actuelle, les transferts qui ont eu lieu.

Arrivés :

– Marvin Martin (28 ans, milieu offensif, prêté par Lille) –L’international français (15 sélections, 2 buts) tentera de se relancer en Bourgogne après deux saisons chaotiques à Lille (23 matchs joués en 2 ans)

Martin
Marvin Martin compte bien se relancer en terres bourguignonnes.

– Arnold Bouka Moutou (27 ans, défenseur latéral gauche, ex-Angers) – 400.000€
Joueur polyvalent, peu utilisé par Angers l’an dernier (12 titularisations, 2 buts)

Fouad Chafik (29 ans, défenseur latéral droit, ex-Stade Lavallois) – environ 200.000€
Joueur au talent confirmé qui reste sur une saison complète en Ligue 2 (37 matchs joués)

– Yunis Abdelhamid (28 ans, défenseur central, ex-Valenciennes) – f.d.c
L’ex-capitaine de Valenciennes pourrait apporter un soutien défensif considérable

– Dylan Bahamboula (21 ans, milieu offensif, ex-Monaco) – Prêté au Paris FC l’an dernier, le jeune joueur s’est révélé en inscrivant 6 buts en 26 matchs.

– Florent Balmont (36 ans, milieu défensif, ex-Lille) – Avec plus de 500 matchs disputés, il vient apporter une expérience considérable dans un effectif qui connait peu la Ligue 1.

– Benjamin Leroy (27 ans, gardien, ex-Evian TG) – Ce gardien qui a évolué en Ligue 1 durant une saison concurrencera sérieusement Reynet, l’actuel portier titulaire.

– Guillaume Sarrabayrouse (19 ans, milieu défensif, ex-Colomiers (CFA)– Jeune joueur présenté comme un futur talent de par sa maturité footballistique.

– Valentin Rosier (19 ans, latéral droit, ex-Rodez (CFA)) – Peu d’informations ont été dévoilées sur ce joueur.

Rumeurs : Alou Diarra (Charlton), Abdoulaye Sané, Wesley Said (Rennes)

Le DFCO souhaitait particulièrement renforcer le secteur défensif et a également misé sur la jeunesse. Le mercato n’est pas encore terminé mais les dirigeants bourguignons ont d’ores et déjà crée la surprise, cet été, avec des recrues tels que Balmont ou Martin. Les observateurs analyseront particulièrement les performances de ce dernier qui était présenté, à ses débuts, comme un grand espoir du football français. L’ex-meilleur passeur du championnat (17 passes décisives lors de la saison 2011-2012) découvrira, à Dijon, un nouvel environnement dans lequel il espère bien s’imposer. Le club dijonnais a également recruté Fouad Chafik, joueur que nous avions interviewé la saison dernière. Le latéral international marocain (6 sélections) connaîtra ses premières expériences en Ligue 1 dès le mois d’aout. Titulaire d’un master en économie du sport et du tourisme, Chafik a débuté sa carrière professionnelle tardivement à l’âge de 25 ans. Depuis ce jour, il a connu une ascension pour le moins fulgurante comme l’atteste son recrutement par Dijon. Retrouvez l’interview !

Quant aux rumeurs d’arrivées, le club bourguignon chercherait à s’approprier les services d’un autre joueur expérimenté du nom d’Alou Diarra pour renforcer l’entrejeu dijonnais. Cette rumeur reste néanmoins peu sérieuse puisqu’elle n’a été évoquée que brièvement par le club.

Départs :

  • Mamadou Thiam (22 ans, attaquant) prêté à Clermont
  • Charly Dutournier (22 ans, attaquant) prêté à Concarneau (National)
  • Gael Andonian (21 ans, défenseur, 10 matchs, 2 buts) – retour de prêt à l’OM
  • Christopher Jullien (23 ans, défenseur, 34 matchs, 9 buts) – retour de prêt à Fribourg
  • Enzo Basilio (22 ans, gardien) prêté à Quevilly
  • Jessy Benet (21 ans, milieu, 8 matchs) prêté à Avranches.

Du côté des départs, le DFCO perd un acteur majeur de la montée du club, du nom de Christopher Jullien. Ce dernier s’est distingué par ses remarquables statistiques de buts marqués pour un défenseur mais également par sa solidité défensive. Prêté par Fribourg la saison dernière, il est donc reparti dans le club allemand. Néanmoins, les dirigeants dijonnais ont tout tenté pour recruter définitivement l’ex-défenseur de l’AJA mais finalement Toulouse a réussi à s’emparer de la révélation de l’année en Ligue 2. Jullien a finalement signé au TFC contre un chèque de 3M€, au plus grand désespoir du staff dijonnais…

Globalement, le DFCO a réussi à conserver les cadres de l’équipe et on relève à ce jour (21 juillet) aucun départ important. L’équipe bourguignonne a donc réalisé un mercato exemplaire en recrutant stratégiquement et de manière économique tout en conservant les meilleurs joueurs de l’effectif. Cette dernière tâche est pourtant bien compliquée puisque les équipes réussissant à monter subissent normalement les offres venant de clubs supérieurs.

Composition probable pour l’an prochain :

Reynet
Varrault © Abdelhamid
Chafik (ou Souquet) Bouka Moutou (ou Bamba)
Balmont
Bahamboula (ou Amalfitano) Sammaritano
Martin
Diony Tavares

Le coach et tacticien, Olivier Dall’Oglio, apprécie de jouer en 4-4-2 avec la paire d’attaquant Diony-Tavares en pointe, qui ont inscrit, à eux deux, 27 buts la saison dernière. Désormais, ils seront accompagnés par la recrue Marvin Martin qui aura comme fonction de distiller de bons ballons au duo d’avant-centres.

La saison prochaine, le DFCO pourra donc s’appuyer sur un effectif solide et renforcé durant ce mercato estival. Néanmoins, les acteurs de la montée dijonnaise possèdent peu d’expérience en Ligue 1, à l’image de Lois Diony, le meilleur buteur du club la saison dernière. Effectivement, le jeune attaquant de 23 ans n’a jamais disputé la moindre minute en première division tout comme c’est le cas pour de nombreux coéquipiers. D’un autre côté, nous retrouverons également des joueurs plus expérimentés comme Cédric Varrault, le capitaine dijonnais qui totalise 283 matchs en Ligue 1. Il a d’ailleurs connu l’expérience éphémère du club bourguignon dans l’élite, lors de la saison 2011-2012. Enfin, Frédéric Sammaritano retrouvera les saveurs de la première division avec la tunique rouge et blanche sur les épaules. Le milieu offensif au petit gabarit (1m62) tentera de confirmer une première saison pleinement réussie avec Dijon (6 buts et 10 passes décisives). Il avait découvert la Ligue 1 avec l’AJ Auxerre, l’ennemi dijonnais, où il avait d’ailleurs connu la Ligue des Champions avec succès (1 but inscrit face à l’AJAX). Ainsi, le staff dijonnais compte sur la maîtrise technique et l’expérience de Sammaritano pour s’imposer dans la durée en Ligue 1.

Frédéric Sammaritano

Ainsi, le DFCO, dirigé par un entraîneur qui a su rénover une équipe en perdition et sublimée par des joueurs talentueux et soudés, aura pour principal objectif de se maintenir définitivement dans l’élite. Les supporteurs et le staff dijonnais sont conscients que la tâche risque d’être difficile mais ils pourront tout de même s’appuyer sur une saison dernière pleinement réussie et un public toujours nombreux au Stade Gaston-Gérard. La saison 2016-2017 débutera d’ailleurs à domicile pour Dijon, devant un public qui attend ce retour emblématique dans l’élite depuis quatre longues années.

13707761_990558451041414_6099818938672612241_n

 

Lire l’épisode précédent

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *